8 conseils pour manger sainement sans se prendre la tête

Quand on sait comment faire, manger sain devient évident. C'est un réflexe qui nous permet d'améliorer le performance sportive mais aussi de tenir l'éthique qu'on désire. Encore faut-il savoir comment faire. Nos explications !


Conseils pour manger sainement


En terme de recommandations nutritionnelles pour le fitness et la bonne santé, il est sans doute plus facile, malheureusement, de vous dire ce qu’il faut éviter de faire, plutôt que de lister toutes les bonnes pratiques qui vous permettraient d'avoir une alimentation qui soit adaptée aussi bien à la santé qu'à la performance. Mais ce n'est pas un problème, vous allez voir qu'avec quelques conseils simples, et quelques règles de vie faciles à mettre en œuvre, vous pourrez très nettement améliorer votre alimentation.

On va donc vous proposer quelques règles générales à adopter pour être certain de manger « sainement » et de ne pas s’encombrer l’esprit avec des questions stupides et inutiles sur la diète. Vous le verrez, inutile de se prendre la tête avec des conseils complexes, il existe de nombreuses solutions très simples et efficaces.

Il n’y a rien à diaboliser ni à espérer comme miracle, juste faire preuve de bon sens.

1. Alimentation variée et aliments bruts


Il est important d'avoir une alimentation variée composée d'aliments non transformés.

Ceci comprend bien sûr les fruits et légumes mais également la viande, le poisson, la volaille et les œufs qui ne sont pas traités / transformés.

En d'autres termes, lors de l'achat de vos aliments, concentrez-vous sur ce que l’homme n’a pas transformé, ce qui n’est pas cuit, préparé ou modifié de quelque façon que ce soit.

Ex : Vous faites bien mieux de manger une pomme que de boire les mêmes 30 grammes de sucre (que contiennent une grosse pomme) dans un verre de jus de pommes.

En effet, dans le premier cas, en plus des glucides, vous aurez des vitamines, des minéraux, des fibres et un effet rassasiant, alors que de l'autre côté, vous aurez simplement du sucre et une boisson qui va vous donner faim et soif.

2. Limitez les aliments industriels


Le conseil ci-dessus revient à dire qu'il faut mangez des aliments peu transformés le plus souvent possible et donc qu'il faut réduire le plus possible la consommation d'aliments industriels.

Aliments industriels

Rester sur les aliments naturels le plus possible vous permet de profiter de leurs bienfaits, mais aussi de mieux maîtriser votre alimentation et votre apport calorique. En effet, pour améliorer le goût, la texture, ou tout simplement pour vous donner envie de manger davantage, de nombreux aliments industriels contiennent un ajout de sucre et de graisses cachées.

Et bien sûr, ce sont rarement « des bonnes graisses». Ceci sans compter les colorants ou encore les conservateurs que l'on trouve dedans.

D'un point de vue santé, performances physiques et silhouette, nous avons tout à gagner à réduire le plus possible notre apport en aliments industriels et ne les consommer que pour une utilisation occasionnelle.

3. Cuisinez autant que possible


Cela doit être fait conformément aux règles précédentes bien sûr !

Le fait de manger ce que vous avez préparé à partir d’ingrédients bruts vous permet d'éviter plus facilement les produits transformés et d'avoir un contrôle total sur ce que vous ingérez. Vous pourrez également choisir ce que vous préférez tout en faisant énormément d’économie.

Bien sûr, cela demande de la pratique et du temps mais rien n’est donné dans la vie et cela vous sera rendu mille fois. Ne pensez pas qu'il faut passer deux heures en cuisine pour préparer votre gamelle du lendemain Midi. Il vous suffira par exemple de cuisiner un petit peu plus au repas du soir, et ainsi de faire en sorte d'avoir suffisamment de restes pour pouvoir en mettre dans un Tupperware et l'amener directement au travail le lendemain.

Ainsi, vous ne perdez pas de temps supplémentaire en cuisine, et vous aurez une alimentation bien équilibrée, mais aussi bien plus goûteuse qu'un sandwich acheté au camion !

Cuisinez vous-même

Bien sûr, on ne vous demande pas de devenir asocial, mais en limitant les sandwichs ou les restaurants entre collègues ou entre amis, vous maîtriserez bien mieux votre alimentation.

4. Dosez correctement sel et graisses


Utilisez le sel et des graisses saines au besoin dans la préparation de vos repas.

Le sel et les graisses ne sont pas vos ennemis.

Ils sont même nécessaires à la préparation de plats savoureux. La clé ici est la modération. Utilisez uniquement ce dont vous avez besoin, mais surtout en choisissant les bonnes sources. Par exemple, pour les graisses, évitez le beurre ou l'huile de tournesols, et préférez plutôt l'huile d'olive ou de colza.

Ajoutons qu’ils vous sont indispensables pour rester en bonne santé, performants et pour avoir des apports adéquats si vous mangez uniquement « brut » !

A l'inverse, si vous mangez régulièrement des aliments transformés, ou des produits industriels, limitez le plus possible l'apport en lipides et en sel dans les plats que vous allez préparer vous-même, car il est à peu près certain que vous dépassez déjà la dose nécessaire à cause des plats transformés qu vous consommez au quotidien.

5. Quelles boissons ?


Buvez principalement de l'eau ! Cependant, du café ou du thé sont très bien aussi.

Toutefois, préférez l’eau comme boisson quotidienne à hauteur de 2 à 3 L. Il est important de boire assez tous les jours pour le bon fonctionnement de votre corps.

6. Ne pas boire vos calories. JAMAIS

Eviter toutes les boissons caloriques car leur apport est bien souvent plus élevé que vous ne le pensez !

Cela comprend toutes les boissons avec un apport énergétique, y compris le lait. Vous pouvez les consommer pour vous faire plaisir (très rarement), mais attention de ne pas le faire comme un besoin.

Si vous ne pouvez absolument pas vous passer de boissons sucrées, privilégiez bien sûr les boissons 0%, mais dans la mesure du possible, il est toujours intéressant de supprimer ou de fortement réduire votre consommation de boissons sucrées, même si elles ne contiennes pas de calories.

En effet, cela permettra à votre corps petit à petit d'apprendre à oublier ce type d'aliments totalement inutile.

7. Evitez de traiter toute nourriture comme le diable


Beaucoup de « spécialistes » s’en donnent à cœur joie en diabolisant de très nombreux aliments pour faire culpabiliser le plus possible et vendre leurs méthodes.

Avant toute chose, soyez réalistes, logiques et faites preuve de bon sens. Ces règles on pour objectif de vous faire prendre conscience de ce que vous mangez et donc à mieux maîtriser votre alimentation pour au final mieux maîtriser votre corps.

Bonbons

À part maladie particulière, il n'y a aucun groupe alimentaire, même l'alcool ou les bonbons, qu'il faut supprimer à 100% de son alimentation. Par contre, tous les aliments qui ne rentrent pas dans les règles que nous avons définies ci-dessus devrait être limités.

Mais attention, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas manger un carré de chocolat de temps en temps, ou un biscuit avec votre café du week-end.

8. Une dernière chose : ne jugez pas ce que les autres mangent.


Evitez de donner des conseils aux autres, ou de les faire culpabiliser, cela ne sert absolument à rien à part se faire détester de ses amis ou collègues.

Il ne faut pas commencer à parler de ce que vous ne pouvez pas manger, de votre régime alimentaire, l'état de votre tube digestif, pour ou contre « X », vos éthique alimentaires supérieure, vos lubies, vos maladies auto-diagnostiqués ...

Votre repas n’est pas un événement sportif et de toutes façons vos interlocuteurs ne comprendraient ni ce que vous allez dire, ni vos motivations.