Allégations compléments alimentaires

Les allégations sur les aliments et les compléments


Les allégations sont des mentions qui mettent en avant une qualité nutritionnelle particulière de l’aliment (les allégations nutritionnelles, définies règlementairement) ou une relation entre l’aliment et la santé (les allégations de santé, listées dans un registre européen).

Pour en savoir plus, lisez notre article pour comprendre comment lire les étiquettes des compléments alimentaires.

Les allégations sont un message qui figure sur les emballages alimentaires ou accompagnant le produit (publicité, site internet), qui fait état des propriétés sanitaires et/ou nutritionnelles des aliments ou de leurs composants.

D'un point de vue réglementaire :

  • Une allégation est dite nutritionnelle quand elle fait référence à la teneur d'un nutriment dans un aliment ;

  • Une allégation est dite de santé quand elle met en exergue un lien entre un nutriment ou un aliment et l'état de santé. Une allégation santé peut revendiquer la diminution d'un facteur de risque ou celle d'un risque de maladie, mais elle ne peut pas comporter de mention thérapeutique indiquant que tel nutriment prévient une pathologie ou la guérit.


Notez bien que l’on autorise l'emploi d'une allégation nutritionnelle à 3 conditions :

  • Qu'elle figure sur les listes autorisées ;

  • Qu'elle repose sur des preuves scientifiques ;

  • Que l’on y joint la composition nutritionnelle de l'aliment et notamment du nutriment concerné par l'allégation.


Allégations nutritionnelles


On reprend, c’est un message qui affirme, suggère ou implique qu’une denrée alimentaire possède des propriétés nutritionnelles bénéfiques particulières de par :

  • L’énergie fournie, à un degré moindre ou plus élevé, ou à l'inverse qu'elle ne fournit pas (c'est donc la dose calorique).

  • Les nutriments ou autres substances qu’elle contient, en proportion moindre ou plus élevée, ou ne contient pas.

  • La mention « contient » ou « source » d’un élément nutritif spécifique est permise lorsque le %  de cet élément nutritif est d’au moins de 5 %.  (Ex : Source de fibre).

  • Un aliment est considéré « bonne source » ou à « teneur élevée », si le %  d’un élément nutritif spécifique est d’au moins de 15 %. (Ex : teneur élevée en protéine).

  • Pour indiquer « excellente source » ou « teneur très élevée », le % doit être d’au moins 25 %.

Par exemple, si le %  en calcium d’un aliment en particulier est de 6 %, il peut être considéré comme étant une « source de calcium » et on peut alors y trouver une allégation en ce sens sur l’étiquette.

Lipides / glucides/ Protéines


Lipides, glucides et protéines


On retrouve également des mentions pour les trois macronutriments comme :

« Sans matière grasse »


Cette appellation n’est autorisée qu’avec une teneur maximale de 0,5g de matière grasse pour 100g de produit.

« Allégé » ou « light » 


Cela implique une réduction d’au moins 30% de matière grasse par rapport au produit initial.
Cela signifie que la teneur en énergie, en sucres, en matières grasses ou en alcool est réduite par rapport à un produit de référence. Le pourcentage  « d'allégement » est souvent sur l'emballage.

« Faible teneur en matières grasses »


On doit trouver maximum 3g de lipides pour 100g ou 1,5g pour 100ml.

 « Sans sucre(s) ajouté(s) » 


La mention sans sucre(s) ajouté(s) signifie qu’aucun sucre ni édulcorant n’a été ajouté au produit durant la préparation. Toutefois cela ne donne aucune indication sur la teneur en sucres du produit. Ainsi, une confiture sans sucre ajouté aura une teneur élevée en fructose issus naturellement des fruits.

« Faible teneur en sucres »


Cette allégation ne peut être faite que si le produit contient moins de 5 g de sucres pour 100 g d'aliments solides ou 2,5 g pour 100 ml dans le cas des liquides.

« Sans sucre(s) »


Utilisé si l'aliment ne contient pas de glucides. En réalité, cette allégation signifie que la teneur en sucres de l'aliment est d'environ 0,5 g pour 100 g ou 100 ml ;

Pour les vitamines, minéraux et oligo-éléments


« A teneur garantie en vitamines et /ou minéraux » 


Allégation indiquant que la teneur finale de ces nutriments doit être comprise entre 80 % et 200 % de la quantité présente naturellement dans les matières premières pour les vitamines et entre 80 et 120 % pour les minéraux. Par exemple du jus d'orange à teneur garantie en vitamines C contiendra au minimum l'équivalent de 80 % de vitamines C d'une orange ;

« Source de vitamines et/ou minéraux »


Mention utilisée si l'aliment contient plus de 5 % des apports journaliers recommandés (ou AJR) en vitamines et/ou minéraux pour 100 kcal ;

« Riche en vitamines et /ou minéraux »


Utilisé si l'aliment contient plus de deux ou trois fois les valeurs définies pour "source de" ;

« Contient naturellement des vitamines »


Utilisé si la teneur en vitamines représente 5 à 15 % des apports journaliers recommandés pour 100 kcal de l'aliment ;

« Naturellement riche en vitamines »


Signifie que la teneur en vitamines est supérieure à 15 % des apports journaliers recommandés pour 100 kcal de l'aliment ;

« Enrichi en vitamines »


Allégation indiquée si la teneur finale en vitamines est comprise entre 15 et 40 % des apports journaliers recommandés pour 100 Kcal.

« A teneur en sodium réduite ou appauvri en sodium »


Allégation figurant lorsqu'il n'y a pas d'ajout de sel dans l'aliment et que la teneur en sodium est inférieure de 50 % à celle de l'aliment courant, et inférieure à 120 mg/100 g. Pour la mention « très réduit », la teneur en sodium est inférieure à 40 mg/100 g, 20.

Les arômes


« Arôme naturel de » 


Signifie simplement que l'arôme a été synthétisé à partir d'un produit naturel. Toutefois ce produit peut ne rien avoir à faire avec l'arôme revendiqué (fraise à partir de copeaux de bois).
 

Allégation santé


Allégations santé


Message qui est associé à un produit alimentaire qui affirme, suggère ou implique l’existence d’une relation entre une denrée alimentaire ou l’un de ses composants et la santé. Il est alors possible d’identifier trois types d’allégations de santé :

  • Améliorer une fonction physiologique (ex : « améliore le transit intestinal »)

  • Relatif à la réduction d’un risque de maladie (ex : « réduit le risque cardio-vasculaire »)

  • Se rapporte au développement et à la santé des enfants (ex : « le calcium est bon pour la croissance »)


La réglementation autorise l'emploi d'une allégation « santé » à condition qu'elle soit accompagnée d'une information soulignant l'importance d'une alimentation variée et équilibrée et le mode de consommation nécessaire pour l'obtention de l'effet bénéfique.

Mentions de fabrications / allégations supplémentaire


Affirme ou suggère, qu’un aliment possède des caractéristiques particulières liées à son origine, sa nature, sa composition, ses propriétés nutritionnelles, sa production, sa transformation…

« Frais », « fait maison », « naturel », « artisanal », « à l’ancienne », « du terroir »…


Autant d’allégations que vous pouvez trouver sur certains produits. Elles sont soumises à réglementation et c’est souvent un critère de choix du produit de plus en plus présent.

« Nouveau »


Cette mention ne peut figurer que pendant un an. Il convient d’expliciter en quoi consiste la nouveauté (nouvel emballage, nouvelle recette…).

« Frais »


Allégation autorisée si le produit remplit trois conditions. Il doit tout d’abord avoir été fabriqué depuis moins de 30 jours. Il doit ensuite présenter au moment de la vente les mêmes caractéristiques qu’à la production. Enfin, il ne doit pas avoir été conservé grâce à l’emploi d’un traitement (excepté la réfrigération et la pasteurisation) ou l’addition de conservateurs.

« Pur »


Placé avant le nom, ce terme signifie que le produit est composé d’un seul élément, et le distingue d’un produit de mélange.

« Maison »


Préparé de manière non industrielle et selon une recette traditionnelle sur le lieu de commercialisation pour une vente directe au consommateur.

« Artisanal »


Produit par un fabricant qui possède la qualité d’artisan conformément à la réglementation française relative au répertoire des métiers.

« A l’ancienne, traditionnel »


Fabriqué selon des usages anciens répertoriés, selon des recettes traditionnelles sur le plan des dénominations et de la composition, et sans additif*.

« Fermier »


Préparé à la ferme à une échelle non industrielle, sous certaines conditions et selon des techniques traditionnelles.

« Sans colorant, sans additif »


Ces mentions peuvent être utilisées si l’additif est autorisé dans le produit et que celui-ci n’en contient pas. Si l’additif est interdit, la mention doit être complétée par «conformément à la législation».

«Avec édulcorants»


Pour les denrées contenant un ou plusieurs édulcorants, cette mention doit accompagner la dénomination de vente.

«Avec sucre(s) et édulcorant(s)»


Pour les denrées contenant à la fois du ou des sucres ajoutés et un ou plusieurs des édulcorants, cette mention doit accompagner la dénomination de vente.

«Contient une source de phénylalanine»


Pour les denrées contenant de l’aspartame.

Envie d’aller plus loin pour la réglemention ?


Règlementations


Les allégations sont soumises à une réglementation communautaire (Autorité européenne de sécurité sanitaire). Son objectif est notamment de protéger les consommateurs des allégations non validées au plan scientifique, ou formulées d'une façon prêtant à une mauvaise interprétation.

En France, les allégations sont évaluées par l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) après que les produits aient été mis sur le marché (procédure nationale de contrôle des allégations) ou avant la mise sur le marché, pour certains produits ou pour de nouveaux produits.
Pour en savoir plus : PDF

La qualité des produits et certifications


Certifications anti dopage, d’analyse en laboratoires, de conformité des installations, les certifications de production alimentaire… Nombreuses sont les notions que vous pouvez retrouver, sur l’emballage de vos compléments alimentaires. Pour aller plus en profondeur, vous pouvez aller consulter ce dossier spécialement créé à ce sujet : comment connaître la qualité des ses compléments alimentaires ?