CrossFit : Améliorez votre Clean


En CrossFit, l'haltérophilie prend une place importante, voir vitale pour votre Fitness. Parmi les mouvements d'haltérophilie, le clean est le plus accessible, mais aussi celui où la triche est la plus rapide à apparaître. Corrigez vos erreurs avant qu'il ne soit trop tard.

Le Clean en Crossfit


En CrossFit, il n'y a pas que la gym et le cardio comme le suppose une grande majorité des pratiquants hors Box. Il y a aussi et surtout la modalité appelée ''haltérophilie''.

Bon ok, en langage CrossFit, haltérophilie ne signifie pas que Snatch (arraché) et Clean & Jerk (épaulé jeté). Cela regroupe plutôt ce que le quidam lambda appelle musculation avec charges additionnelles (un peu long, donc pour faire court on parle d'haltérophilie ou Olympic Lift). Il s'agit de tous les mouvements où vous utilisez une charge externe (barre, haltère, Kettlebell, etc.).

Mais ici, nous allons parler plus précisément de l'haltérophilie, la vraie (celle présente aux jeux Olympiques). Elle est l'un des socles du CrossFit pour de nombreuses raisons dont notamment la vitesse phénoménale qu'elle requière. Mais pas que !

En effet, pour pratiquer les mouvements d'haltérophilie, vous avez besoin de nombreuses qualités en plus de la vitesse, comme la force, l'agilité, la coordination, la précision, la mobilité. Bref, parmi les 10 qualités physiques à développer pour le CrossFit, juste avec l'haltérophilie, vous en travaillez déjà plus de la moitié.

Et plus précisément, voyons le Clean (épaulé), le mouvement le plus accessible pour le débutant. On ne va pas faire un cours pour apprendre ce mouvement : l'haltérophilie ne s'apprend pas sur du papier, mais avec un coach qualifié, sauf si vous voulez vous blesser ou apprendre de travers (ce qui reviendra au même au final).

On va plutôt voir comment légèrement améliorer votre Clean grâce à quelques ''trucs'' (ou consignes) rapides.

Les bras fléchissent trop vite


Une des erreurs les plus courantes, notamment chez ceux qui sont très forts et qui misent tout sur cette force, est l'utilisation prématurée des bras. Il finisse pas faire du Curl à la place d'un clean.

Le Clean, c'est un mouvement où l'on cherche à monter haut la barre en utilisant la vitesse impulsé par les membres inférieurs (extension de la cheville, du genou et des hanches, ce que l'on appelle communément la triple extension).

L'utilisation prématurée des bras signifie que l'on va fléchir les coudes (et tirer la barre vers le haut avec les bras) trop tôt, avant que la hanche ne soit complètement en extension. Au final, vous n'aurez plus la possibilité de faire cette extension complète. C'est dommage, les hanches sont bien plus puissantes que vos bras (quel qu’en soit la taille).

Une petite astuce pour corriger cela se situe dans la mise en place du mouvement, le Set-up : exagérez l'extension des coudes (verrouillez les coudes avec les triceps) et faites une rotation externe maximale des bras. Et tirez les bras le plus possible en arrière. Cela va totalement serrer vos dorsaux et vous limiter dans la ''triche'' avec les bras.

Cela va aussi vous obliger à ne faire qu'un avec la barre (elle colle au corps) et gardera votre poids de corps sur l'ensemble du pied (et non uniquement sur les orteils).

Répétez, répétez et répétez encore cette exagération jusqu'à ce que vous arriviez à ne plus fléchir trop tôt avec les bras.

Ne sautez pas !


Une autre erreur qui peut intervenir, lorsque cette triple extension n'arrive pas, est que l'on saute. Indépendamment de la puissance développée grâce à la triple extension, cette dernière offre aussi l'avantage de nous amener haut, nous laissant ainsi la possibilité de chuter bas (plus de temps pour cela).

Ne pas sauter au clean Crossfit

Ainsi, si l'on n'a pas la triple extension, il va falloir tricher (et le corps est un gros tricheur né). On va sauter pour arriver à cette hauteur nécessaire, celle où nous aurons le temps de chuter sous la barre.

Ainsi, en plus du travail que nous avons vu au paragraphe précédent, il est possible de préciser un peu plus la technique sur l'absence de saut en opérant comme suit.

Pour chuter, on va normalement écarter les pieds. Cela nous donne un chouia de temps pour fléchir les genoux (et un peu plus de mobilité pour les hanches). Le problème, c'est que très souvent, écartement des pieds = sauts inconscient pour les débutants (le stress de se manger la barre).

Ainsi, avec des charges légères (40-50% max), vous allez travailler à chuter sous la barre sans écarter les pieds. La consigne est qu'après la triple extension (donc vous êtes sur la plante des pieds), vous devez très rapidement revenir sur les talons en fléchissant les genoux.

Ne cherchez pas à avoir un accroupissement important. De toute manière, au départ, vous ne ferez qu'un quart de squat. Mais progressivement, lorsque vous arriverez à fléchir les pieds très rapidement, vous arriverez à vous retrouver en demi-squat, voir pour les plus rapides et les plus mobiles, en squat parallèle.

Avec ce travail, si vous n'avez pas la triple extension, vous n'y arriverez pas. Donc avec le temps, votre corps va enregistrer le fait qu'il faille passer plus de temps à tirer (triple extension complète) pour arriver à passer des plantes de pieds au talon.

Clean Squat Crossfit

Quand faire ce travail ?


Tous les jours ! Si vous avez un défaut technique, il faut le travailler de nombreuses fois chaque jour, jusqu'à ce que le défaut parte. Et ne surtout pas faire le mouvement complet et lourd avant de l'avoir corrigé.

Pourquoi ? Tout simplement parce que pour corriger un défaut technique, il faut d'abord faire oublier au corps (schéma moteur) l'ancienne technique, puis lui apprendre (ancrer) la nouvelle. Si vous faites les 2 (travail technique + le travail avec défaut)... vous n'effacez rien.

Ainsi, en fin d'échauffement, faites quelques dizaines de mouvements correctifs sans échec, en technique parfaite. Lorsque vous y arrivez, alors seulement reprenez le chemin des charges (progressivement) pour réapprendre à les soulever avec la bonne forme.