Dangers de la whey

Les dangers de la Whey


Les compléments alimentaires pour sportifs et leurs dangers…vaste sujet liés à la mythologie, la peur irrationnelle des produits déshydratés. Alors quand on parle de la protéine en poudre et maintenant de la Whey, attention les oreilles

On va répondre clairement dès le début, histoire d’avoir une base saine : non, la whey protéine ne présente aucun risque pour la santé. En tout cas, pas plus que pour tout autre aliment protéiné (poisson, œuf, lait, viande…). Il y a bien sur des contre-indications (maladie du rein, intolérance au lactose, alimentation déséquilibrée), mais ce ne sont que des habitudes de bonne logique, rien de plus.

On va essayer de débroussailler un peu tout ça pour ne plus lire n’importe quoi sur Internet (vaste projet, n’est-ce pas ?).

Est-ce que la whey est dangereuse pour les reins ?


Une idée reçue très fréquente concernant les dangers de la Whey est qu'elle peut nuire aux reins. Combien de fois l'avez-vous entendu "trop de protéines va détruire tes reins".

Il s'agit d'une déclaration courant, entendue quand on parle de régimes riches en protéines. On pourrait penser qu'il devrait y avoir des tas de preuves indiquant cela. Comme beaucoup d'autres déclarations concernant la nutrition, elles sont fausses et ne peuvent être vérifiées que par des études scientifiques ou pratiques.

Ces dernières n'indiquent pas que la whey est dangereuse pour les reins.

Beaucoup de protéines abîme les reins ?


Il n'y a aucune preuve montrant qu'un apport en protéines causerait des lésions rénales chez les personnes ayant un fonctionnement normal de cet organe à la base.

Un apport élevé en protéines peut être dangereux uniquement pour les personnes ayant une fonction rénale anormale ou une maladie rénale.

Au centre de la controverse on trouve la préoccupation de la consommation de protéines alimentaires ou en poudre au-delà de quantités recommandées. La vraie question, cependant, est de savoir si la recherche chez les individus sains confirme cette notion et là. La réponse est clairement non.

Dangers de la whey pour les reins

Dangers de trop de protéines ? Comment compenser les protéines ?


Les culturistes consomment de très fortes quantités de protéines pendant des années et il n'y a aucune preuve scientifique que cette apport élevé en protéines provoque des problèmes rénaux.

En outre, il y a littéralement des millions de personnes qui ingèrent de la Whey et dépassent les Apports Journaliers Recommandés en protéines, même sans le savoir. Malgré cela, nous n'avons pas de cas enregistrés de l'insuffisance rénale chez les adultes sains, où la protéine a été jugée responsable.

Si la protéine supplémentaire était le coupable, nous le saurions.

Ainsi, a l'heure actuelle, il n'existe pas de preuve suffisante pour justifier les directives de santé publique visant à restreindre l'apport en protéines alimentaires chez les adultes en bonne santé dans le but de préserver la fonction rénale.

Par contre, trop de protéines peut provoquer un déséquilibre acido-basique, et cela peut provoquer des troubles de santé, de la fatigue, une baisse de performance, ... Mais pour le compenser la solution est simple : les légumes. Visez à minima 300gr à 400gr de légumes par repas !

Allergie à la whey protéine


Le Lait, dont est dérivé la whey, est l'un des huit allergènes les plus courants. La seule façon d'éviter une réaction consiste à éviter le lait et les produits laitiers. Les réactions allergiques peuvent varier de légère à sévère pouvant entraîner la mort (suite à une anaphylaxie pas exemple).

Allergie à la whey protéine

Ainsi, parmi les dangers de la Whey, l'allergie à la whey protéine et aux produits laitiers est le facteur numéro 1.

Allergies aux produits laitiers


Comme beaucoup d'autres allergies, les allergies aux produits laitiers sont causées par une réaction excessive de l'organisme à certaines protéines. Il existe plusieurs dizaines de protéines de lait, mais les deux sources d'allergies les plus courantes sont la caséine et la whey.

Si vous remarquez que vous développez des réactions indésirables à chaque fois que vous consommez des produits qui contiennent de la whey, vous devrez l'éviter jusqu'à ce que vous ayez pu recevoir une évaluation de votre médecin.

La whey provoque moins d'allergies que la caséine, mais pour ceux qui y sont allergiques, elle peut être un danger caché, car elle est souvent consommée en poudre et ajoutée aux aliments qui ne contiennent normalement pas de produits laitiers (de nombreux plats industriels en contiennent).

Comment savoir si on est allergique à la whey ?


L'allergie à la whey protéine est identifiée par les signes et les symptômes courants d'une allergie au lait. Mais tout le monde ne va pas développer les mêmes symptômes au même degré. Les symptômes communs se développent en quelques minutes après l'ingestion de protéines de lactosérum et comprennent la diarrhée, des nausées, des vomissements, des éruptions cutanées, des rougeurs de la peau, des démangeaisons, congestion nasale, nez qui coule, une respiration sifflante, essoufflement, de la toux, une oppression thoracique, ...

Mais le moyen le plus efficace pour déterminer si oui ou non vous avez une allergie aux protéines de lactosérum est de subir un test d'allergie clinique.

Conclusion sur les allergie aux produits laitiers et à la whey


Si vous êtes allergique aux produits laitiers, vous devez rester loin de tous les produits laitiers et être vigilant sur la lecture des étiquettes. Et si vous n'êtes pas sûr du type de protéines qui provoque votre allergie, éloignez-vous de tout ce qui contient de la whey ou de la caséine.

Si vous souhaitez vous supplémentez en protéine, choisissez une alternative (protéines végétales, d’œufs...).

La teneur en lactose de la whey


Si on veut connaître les dangers de la whey, il faut aussi se poser la question de la teneur en lactose de la whey. En effet, la whey contient du lactose, mais si vous êtes légèrement sensible au lactose, vous pourriez être en mesure d'utiliser des protéines de lactosérum sans aucun symptôme. Il faut tester pour le savoir.

La plupart des concentras de protéines de lactosérum contiennent en moyenne 0,1 g de lactose par cuillère à soupe de poudre.

Cependant, si vous êtes modérément ou fortement intolérant au lactose, vous devrez utiliser une protéine en poudre sans lactose (soja, œuf, bœuf, isolat sans lactose ...) .

Mais avant de changer vos habitudes alimentaires, parlez-en avec votre médecin.

Troubles gastriques en lactose whey proteine

Rappel sur la définition du lactose


Le lactose est un sucre présent dans le lait qui provoque des difficultés digestives chez certaines personnes. Le lactose est un sucre complexe qui ne peut être digéré et absorbé par l'organisme qu'en étant décomposé en galactose et en glucose par une enzyme digestive, la lactase.

Si vous êtes intolérant au lactose, vous n'avez pas de lactase. Sans lactase, le lactose reste dans un état non digéré, conduisant à des complications lors de son entrée dans le côlon.

Le lactose interagit alors avec les bactéries dans le côlon, provoquant gaz, diarrhée, ballonnements et douleurs au ventre. Si vous développez ces symptômes lors de l'utilisation de protéines de lactosérum, vous devez cesser immédiatement l'utilisation du supplément.

En effet :

  • Ce n'est pas bon pour votre santé

  • C'est très gênant pour votre confort

  • Si vous avez des troubles digestifs : vous allez moins bien assimiler vos protéines.

Quelles protéines sans lactose ?


Une faible teneur en lactose de la whey est une caractéristique courante. Mais, si vous voulez des niveaux encre plus bas de lactose, on vous recommande l'isolat de whey . Presque sans gras et lactose (<1%), mais avec un coût supplémentaire, qui est justifié par sa plus grande pureté et concentration en protéines.

Cela signifie qu'un bon isolat contient très peu de lactose et vous pourriez être en mesure de le consommer, même si vous êtes sensible ou intolérant.

Vous pouvez aussi utiliser des protéines non issues du lait ou une whey certifiée sans lactose. Ce type de whey « 0 » (zéro) se développe de plus en plus !

Comment traiter l'intolérance au lactose ?


Le traitement le plus efficace contre les symptômes de l'intolérance au lactose est de prendre un supplément de lactase avant de prendre votre whey.

Prendre le supplément fournira à votre corps la quantité nécessaire de lactase pour digérer le lactose avec succès.

Mais ce n'est pas vraiment une solution idéale à long terme, le mieux étant vraiment de supprimer les sources de lactose de votre alimentation.

La whey est-elle dangereuse pour le foie ?


Danger de la whey pour le foie


En plus de fournir des protéines, la whey pourrait aussi avoir des avantages spécifiques pour les personnes atteintes de lésions hépatiques.

Mais si vous êtes atteints d'hépatite ou d'autres maladies du foie, consultez votre médecin avant de prendre des protéines de lactosérum ou tout autre supplément.

Le foie et les protéines


Le foie est l’organe qui aura en charge la ''préparation'' des protéines ingérées. On dit souvent que le foie est fatigable et que la Whey en grande quantité va être mauvaise pour lui.

Encore une fois, ce n’est pas la quantité de Whey qui va définir la soi-disante fatigue du foie, mais la quantité de protéine (produits azotés) de l’alimentation (que cela soit du bœuf, des œufs, du poisson, du lait ou des protéines en poudre, donc toutes les sources de protéines cumulées).

Si votre foie ne supporte pas la Whey en poudre, c'est qu'il ne supportera pas non plus les autres formes de protéines et donc que vous avez déjà un souci ou que votre alimentation est déséquilibrée.

Nul ne connaît le total exact de protéines ingérables pour chaque individu et cela devient plus compliqué lorsque les conditions du foie sont impliquées (faiblesses / maladies pré-existantes).

Ainsi, si vous souffrez d'une maladie du foie, il existe beaucoup de tests sanguins qui sont disponibles pour voir si vous consommez "trop" des protéines, de manière à ne pas aggraver le dysfonctionnement.

Mais la prise de whey à elle seul n'est pas un facteur permettant de "tomber malade", pas plus que de manger de la viande en tout cas.

La whey bénéfique pour le foie ?


Il n'y a pas d'études qui montrent des lésions hépatiques à la suite de la consommation de whey. On suggère même que le lactosérum peut réellement améliorer la fonction hépatique

Votre corps utilise la cystéine présent dans les protéines de lactosérum pour produire du glutathion, un antioxydant naturel puissant. Le glutathion joue un rôle important dans votre corps sur "le système de défense antioxydant", travaillant principalement dans le foie pour protéger votre corps contre les radicaux libres, oxydations nuisibles et toxines.

Les personnes atteintes de maladie du foie ou de dommages au foie dus à l'hépatite ont tendance à avoir des niveaux inférieurs à la normale en glutathion.

Mise en garde en cas de maladie du foie


N'arrêtez pas de prendre les médicaments ou les thérapies prescrites pour votre lésions du foie lors de l'utilisation de protéines de lactosérum. Vous ne devez utiliser de la whey que si votre médecin vous recommande de le faire pour votre foie et éviter la prise excessive de protéines.

Les suppléments de protéines de lactosérum sont généralement considérés comme sûrs, le lactosérum étant une partie naturelle simplement extraite des produits laitiers.

En conclusion, la réponse à la question ''a whey est-elle dangereuse pour le foie'', la réponse est clairement non si vous êtes en bonne santé.


On en parle sur le forum : Les Dangers De La Whey