Utilité des protéines en musculation

Utilité des protéines en musculation


Les protéines sont essentielles pour la musculation, mais aussi pour la vie. Elles fournissent les blocs essentiels à la construction des tissus, des hormones et des enzymes et représentent 20 à 30% du poids du corps. Et bien sûr, en musculation, les protéines servent à la construction musculaire !


Les protéine sont l'un des trois macronutriments essentiels, éléments nutritifs dont notre corps a besoin en grandes quantités pour pouvoir fonctionner (qui comprend également les glucides et les lipides). La consommation de protéines, sous forme de suppléments ou d'aliments, est cruciale pour tous les sportifs qui cherchent à construire du muscle et à se tailler un physique de rêve.

Les protéines sont les seuls nutriments directement responsable de la construction musculaire. En étant un précurseur direct, les protéines agissent sur les muscles et sont essentielles pour la récupération, le renforcement et la croissance musculaire.

Ainsi, pour répondre à la question : ''A quoi ça sert les protéines ?'', on peut noter que parmi les bénéfices d'une alimentation riche en protéines pour l'athlète de force, on dénombre :

Rôle anabolisant des protéines


Rôle des protéines



Attention, il faut bien garder à l'esprit que l'utilité des protéines en musculation ne peut être avérée que si les muscles en sont demandeurs, c'est-à-dire en situation de catabolisme et de surcompensation. Il ne faut donc pas croire qu'en mangeant simplement des protéines, la croissance musculaire se fera toute seule si vous ne faites pas de sport. L'entraînement de musculation dur va induire un fort catabolisme, et c'est par ce catabolisme nécessaire et obligatoire que s'installe en retour une réponse anabolique en consommant des protéines. Cette réponse anabolique provoquera ensuite le développement musculaire tant attendu.

On a vu que les protéines étaient essentielles à la reconstruction musculaire, mais leur rôle anabolisant ne s'arrête pas là.  

Il est important de bien comprendre un point essentiel de la physiologie : le corps est un milieu en équilibre qui tend à conserver constantes certaines valeurs, notamment la teneur du sang en acides aminés. Le corps dispose de deux procédés pour équilibrer le taux d'acides aminés dans le sang : l'anabolisme et le catabolisme.  

Anabolisme :


Lorsque la teneur en acides aminés en circulation dans le sang est trop importante (par exemple après un apport rapide et massif en protéines), l'organisme tend à réduire cette teneur, pour rééquilibrer le milieu. Cette réduction se fait grâce aux muscles qui vont jouer un véritable rôle de pompe pour puiser les acides aminés présents en excès dans le sang et s'en servir pour se développer : c'est l'anabolisme. 

Mais attention, ce rôle de pompe sert de régulateur, mais il a aussi ses limites. Si les muscles n'ont pas besoin de protéines ou que l'apport en protéine dépasse les capacités de régulation des muscles, ces protéines ne seront pas utilisées par le muscle, mais dégradées par les reins. Le stockage sous forme de graisse est très minime dans la mesure où la conversion est coûteuse en énergie pour l'organisme. Elles seront donc pour la plupart éliminée.

Donc il ne suffit pas de se gaver de protéines pour prendre du muscle, ce serait trop facile.  

Catabolisme :

Dans le cadre d'une prise de masse musculaire, les protéines sont nécessaires, mais pas suffisantes.  

Par contre, en cas de manque de protéines (pas assez d'apports alimentaires par rapport aux besoins), le taux d'acides aminés subit une forte baisse. Le corps va alors puiser dans les réserves d'acides aminés que sont les muscles. Les muscles vont donc perdre des protéines pour en fournir au corps, c'est le catabolisme, la hantise des pratiquants de musculation et de tous les sportifs en général.

Donc, si votre entraînement de musculation provoque une consommation de protéines supérieure à votre apport en protéines, vous pouvez très bien perdre du muscle. On voit bien ici que l'entraînement et la nutrition sont indissociables pour progresser en musculation, l'un ne va pas sans l'autre.

Les protéines et la récupération musculaire


Protéines et récupération musculaire



L'exercice a un effet pour stimuler la croissance des muscles, mais elle ne peut se produire que si la synthèse protéique excède la dégradation des protéines musculaires. Il doit y avoir un équilibre des protéines musculaires positif, principe de "balance azoté".

Lorsque vous entendez le terme «équilibre positif d'azote» ou de «balance azoté», cela veut dire être dans un état d'avoir suffisamment de protéines disponibles pour les besoins de l'organisme et les besoins de renforcement musculaire.

Qu'est-ce que l'azote a à voir avec la protéine ? L'azote est un des éléments les plus importants de toutes les protéines.

Lorsque vous vous exercez, votre activité va conduire à de minuscules cassures dans vos fibres musculaires (micro-traumatismes). Plus votre entrainement sera intensif, plus cela est amplifié. La musculation va ainsi causer de lourds dommages a vos muscles (phase catabolique), et ainsi dégrader des protéines.

Même si cela peut sembler être un effet négatif, c'est une partie du processus de dommage qui amène ainsi à la réparation (phase anabolique) (surcompensation) et qui conduit à l'élargissement du muscle : l'hypertrophie.

La réponse du métabolisme des protéines musculaires à une série d'exercices dure 24 à 48 heures.

Le processus de réparation musculaire prend en général un à trois jours. Plusieurs mécanismes biologiques se produisent et votre corps réagit aux lésions musculaires avec une réponse de votre système immunitaire.

Les globules blancs circulent vers la zone touchée. D'autres types de cellules appelées macrophages éliminent les débris et les fibres atteintes. Vos séances d'entraînement vont stimuler la synthèse des protéines dans votre corps qui va réparer les dégâts et créer des fibres plus grandes avec l'apport en protéines alimentaires adéquats.

La disponibilité en acides aminés maximise la stimulation de la synthèse des protéines musculaires et entraîne un meilleur anabolisme musculaire que lorsque acides aminés alimentaires ne sont pas suffisamment disponible .

Afin de s'assurer que les tissus sont capables de fabriquer les protéines nécessaires, les acides aminés essentiels doivent être présents pour que la synthèse des protéines puisse avoir lieu.

Augmentation de la mobilisation des graisses


Augmentation mobilisation des graisses



La consommation de protéines augmente aussi les concentrations plasmatiques de l'hormone glucagon. Le glucagon est connu comme antagoniste des effets de l'insuline sur le taux de sucre dans le sang.

Augmentation de la satiété


Les protéines feront vous sentir plus rassasier ce qui permettra de réduire votre consommation calorique global sans trop souffrir de la faim.

Augmentation de la thermogenèse


Digérer les protéines est plus coûteux au niveau du métabolisme, à comparer aux glucides et lipides. Ainsi les régimes riches en protéines conduiront à une augmentation modeste de la thermogenèse et à une plus grande dépense calorique.
 


On en parle sur le forum : Utilité Des Protéines En Musculation