CrossFit

NON ! Tu ne fais pas du CrossFit !


Combien de salles vendent du rêve avec du CrossFit sans même savoir ce qu'est le CrossFit (en dehors d'un mot qui rapporte), combien s'entraînent chez eux en pensant faire du CrossFit ... sans se rapprocher de ce qu'est le CrossFit ? Énormément !


Et oui, ce n'est pas parce que vous buvez du Canada Dry que vous buvez de la bière. Vous buvez juste un soda qui donne l'impression de la bière à cause d'édulcorants et d'additifs. Mais le Canada Dry ne trompe que ceux qui n'ont jamais bu de bière. Et bien pour le Crossfit, c'est pareil. Dire que l'on fait ou que l'on vend du CrossFit, ça rapporte et ça attire les mouches, alors allons-y à vendre du rêve ...
Et je ne parle pas du conflit Box affiliées / non affiliées. Je parle juste de pratiquer le CrossFit correctement.

C'est quoi le CrossFit ?



Avant de vérifier si vous faites du CrossFit, commençons par voir ce qu'est le crossfit.

Le CrossFit est une méthode d'entraînement qui a pour objectif de vous donner une condition physique globale et équilibrée. L'objectif est que vous soyez rapide, fort (donc puissant), endurant, souple, coordonné, agile, précis et que votre récupération s'améliore au fur et à mesure de vos progrès.

Si vous ne développez par tout ceci, vous ne faites pas du CrossFit, vous vous entraînez pour une ou plusieurs spécialités. C'est bien de s'entraîner pour une ou plusieurs spécialités précises, mais ce n'est pas du CrossFit.

Les exercices polyarticulaires



Pour atteindre tous ces objectifs (et ils sont nombreux !), vous vous devez d'éviter le fignolage, les exercices qui n'apportent pas un plus direct, voir qui pourrait vous blesser (directement ou par déséquilibre musculaire). C'est pour cela que l'on ne propose pas d'exercices d'isolation comme le curl : si vous faites du curl lourd et explosif sur une amplitude complète et des durées longues, les risques de blessures sont trop importants pour des progrès ridiculement faibles par rapport à ces risques.

Donc si vous faites des exercices d'isolation (sauf retour de blessure ou problème particulier et temporaire), vous ne faites pas du CrossFit, vous faites du culturisme (et pas forcément bien en plus si vous le couplez à un simili CrossFit … ).

Et là on parle bien de charge. Si vous ne faites que des exercices au poids de corps, vous ne faites pas de CrossFit. Vous faites du Freeletics, du Calisthenics, du Cross-op mais rien qui ne s'approche du CrossFit !

Les machines



Ainsi, pour faire du CrossFit, vous devez donc faire des exercices utilisant plusieurs articulations (poly-articulaires). Et pas avec des machines. Les poulies, presses à cuisse ... ne sont pas admises au CrossFit.

Pourquoi ? Parce que VOUS faites le mouvement, pas une machine. En utilisant une machine, vous ne développez pas plusieurs qualités recherchées comme l'agilité, la coordination, la précision dans les mouvements (oui, précision n'est pas synonyme de tir à l'arc, mais de geste parfaitement précis pour chaque mouvement).

Les circuits d'entraînement



Là où la majorité des erreurs se font, c'est sur les circuits d'entraînement. CrossFit est devenu synonyme de circuit training. C'est une grossière erreur Le circuit training est un des formats d'entraînement utilisés, parmi beaucoup d'autres.

Il vous faut travailler la force de manière spécifique, faire des séances de technique, des efforts longs et prolongés, de la mobilité de manière approfondie ... pour atteindre l'ensemble des buts du CrossFit.

Donc si vous ne faites que ces circuits, vous ne faites pas de CrossFit, vous faites du HIIT par exemple.

Le matériel à disposition



C'est là que cela coince le plus ! En effet, en CrossFit, pour développer l'ensemble des qualités différents et de manière égale, il vous faut un certain nombre d'outils.

Ainsi, pour le cardio, vous devez pouvoir courir, ramer, faire de la corde à sauter ... Si vous ne faites qu'un de ces types d'entrainement, vous ne faites pas de CrossFit, vous faites juste  « un truc qui y ressemble ».

Pour les exercices de Gym, si on vous propose uniquement des pompes, le poirier et des tractions, oubliez le CrossFit, vous n'en faites pas.

Pour la partie haltéro / musculation, donc la gestion des charges, vous devez impérativement avoir à disposition des barres et haltères. Si les moyens le permettent, des Kettlebells, des gilets lestés, des pneus ...

Mais pas n'importe comment : quand on effectue des exercices à haute intensité, il est parfois nécessaire de lâcher les charges (une question de sécurité pour les articulations et les tendons). Si on vous l'interdit, vous ne faites pas du CrossFit, vous faites de la musculation de manière un peu plus dynamique que la musculation traditionnelle, c'est tout.

La qualité du coaching



Là, on va parler des salles qui vendent du rêve, pas de ceux qui s'entraînent chez eux bien sûr.

La particularité du CrossFit (et j'en parle en connaissance de cause, car j'ai moi-même été très surpris sur mes premières séances) est que la haute intensité ainsi pratiquée n'est pas gérable/prévisible intellectuellement. Si votre coach n'a pas pratiqué le CrossFit, il n'a aucune possibilité d'anticiper les difficultés durant l'entraînement (sauf pour des portions précises comme les séances typiques force, technique, mobilité).

Une autre particularité est que la haute intensité et l'importance des mouvements techniques impliquent un encadrement formé et expérimenté pour faire des corrections dans des petits groupes. Tout ceci implique un coach spécifique CrossFit pour très peu de personnes à chaque fois.

Ainsi, si votre salle vous propose du CrossFit avec le Coach LesMills qui n'a pas d'expérience Haltéro / Gym / Mobilité autre que le Bodypump ou le Bodybalance, et qu'en plus vous êtes 20 par cours ... vous ne faites pas du CrossFit. Vous faites partie des gogos qui se font avoir par la publicité, c'est tout. Certes vous en avez pour votre argent, c'est à dire pas grand chose, mais ne dites pas que vous faites du CrossFit (ni que vous en proposez).

De même, un coach CrossFit n'est pas là pour compter les répétitions, ni faire la pompom girl pour vous encourager, mais pour vous corriger, vous donner les clés pour améliorer votre technique, adapter votre vitesse, prendre des notes pour vos séances suivantes ...

Mais, vous faites quand même du CrossFit si...



Et oui, il ne faut pas être plus royaliste que le roi, être un puriste extrémiste n'a aucun intérêt.

Si votre objectif est de progresser de manière équilibrée sur l'ensemble des qualités précitées, en utilisant exclusivement des exercices poly-articulaires, en utilisant une grande variété d'exercices (notamment en incorporant régulièrement l'apprentissage de nouveaux exercices), à haute intensité et en variant le format d'entraînement à chaque séance, vous faites du CrossFit.

Certes vous pouvez être limité dans vos progrès par un manque de place ou de matériel, mais ce n'est pas parce que vous faites du sprint que vous vous devez de battre Usain Bolt. Chacun son niveau et ses possibités.

Ici c'est pareil. Ainsi, variez les entraînements, les outils, les exercices, les durées. Mettez le maximum d'intensité que votre technique le permet, adaptez les exercices à vos progrès du moment et vous pourrez dire ''je fais du CrossFit''. Pas forcément de la meilleure des manières, mais le tout est de débuter, l'optimisation viendra par la suite.


On en parle sur le forum : Non ! Tu Ne Fais Pas Du Crossfit !