HGH : hormone de croissance humaine


L'hormone de croissance humaine (Growth Hormone ou Human Growth Hormone) est une hormone participant au développement des tissus (dont les tissus musculaires). Informations sur la régulation et la production de cette hormone dans votre corps.


GH / HGH : Growth Hormone



Le taux d'hormone de croissance (GH = Growth hormone, ou HGH : Human Growth Hormone) est régulé par de nombreux messagers chimiques, que ce soit les macro nutriments, les neurotransmetteurs ou les hormones.

Le signal augmentant la sécrétion de GH commence dans l'hypotalamus, où deux hormones peptidiques agissent afin de réguler à la hausse ou à la baisse la production de GH. Ces hormones sont la somatostatine (SS) et la somatolibérine (GHRH = growth hormone releasing hormone).

La SS agit sur les glandes surrénales pour réduire la sécrétion de GH, et la GHRH pour l'augmenter. Ces deux hormones régulent de façon pulsatile le niveau de GH dans le corps.

Production endogène d'hormone de croissance :



Plusieurs facteurs influencent la production de GH. Tout d'abord elle est sensible à sa propre production, c'est-à-dire que lorsque beaucoup de GH est présente dans le sang elle repasse par l'hypotalamus et les glandes surrénales, ce qui entraine une augmentation des quantités de SS, régulant à la baisse la production de GH. Il semblerait que la GH agisse également de manière autocrine sur l'hypotalamus et les glandes surrénales.
Plusieurs neurotransmetteurs agissent également sur la sécrétion de GH, comme par exemple la dopamine qui l'augmente, ou encore les opioïdes.

La nutrition et les facteurs métaboliques influent également sur les taux de GH, une chute du glucose sanguin comme pendant l'exercice ou le sommeil induit une hausse de la production de GH. C'est également le cas lors d'une ingestion importante de protéines. Certains acides aminés comme la L-arginine augmentent la production de GH en réduisant celle de SS. Le niacine (vitamine PP) augmente également la production de GH durant l'effort. Cependant l'augmentation de la GH durant l'effort ne semble pas conduire à une meilleure hypertrophie, mais à une meilleur capacité de stockage du glycogène.

De plus, et comme expliqué dans l'article suivant, l'hormone de croissance fonctionne souvent en parallèle de l'IGF-1.


On en parle sur le forum : IGF-1, hormone de croissance et thyroïde