Anatomie des biceps


Les biceps sont un groupe musculaire composé de 4 muscles : la courte et la longue portion du biceps, le brachial antérieur et le coraco-brachial. Certains permettent la rotation et la flexion du bras, alors que d'autres ne permettent que la flexion.

Anatomie des biceps


Le nom donné aux muscles les plus symboliques des bras est «les biceps», le pluriel n'est pas là pour rien.
La musculation des biceps ne sera efficace que si vous connaissez très bien l'anatomie de ces derniers.
Ainsi, l'anatomie des biceps se compose de 4 muscles principaux :

  • Le courte portion des biceps

  • La longue portion des biceps

  • Le brachial antérieur

  • Le coraco-brachial

La courte et la longue portion sont les deux faisceaux des « vrais » biceps (bi : deux ), les autres muscles étant aussi considérés comme faisant partie des biceps, par abus de langage.

Pour avoir les biceps les plus gros possibles, le pratiquant de musculation doit développer tous les muscles qui constituent les biceps, car si une partie de vos muscles est en retard, vous perdrez quelques centimètres ou millimètres de bras.

Lors de exercice physique, les muscles biceps ne servent pas qu'à réaliser une flexion du bras, ils ont aussi un rôle dans la rotation du poignet. Lors de l'entraînement de muscu, il faut donc travailler en flexion et en rotation, pour travailler toutes les fonctions du muscle. C'est ainsi que vous travaillerez vos biceps de façon complète.

Anatomie de la longue et courte portion du biceps brachial


Longue et Courte portion biceps brachial


Le biceps brachial est un muscle bi-articulaire (coude et épaule), constitué de la longue et de la courte portion (« bi »ceps, donc deux faisceaux musculaires). Il s'étend de l'omoplate pour la longue portion et de l'humérus pour la courte portion vers le radius.

La longue et la courte portion du biceps brachial


Ces deux parties représentent les deux faisceaux de ce que l'on nomme ''les vrais biceps'' et qui se distinguent par leurs points d'insertion supérieurs, c'est-à-dire leurs points d'attache au niveau osseux, mais dans la partie haute, car la partie basse est au même endroit pour les deux.

La longue portion du biceps brachial s'insère sur l'omoplate. La courte portion du biceps brachial, quant à elle, s'insère sur l'humérus (les 2 tiers haut). Les deux portions se terminent ensemble sur le radius (os de l'avant-bras) à travers un tendon très puissant.

La courte portion se trouve sur le côté intérieur du biceps, alors que la longue portion se trouve à l'extérieur. La plus visible est donc la longue portion, vu qu'elle est placée sur l'extérieur du bras. Malheureusement, c'est souvent aussi celle qui est le plus en retard. En effet, pour pouvoir accentuer le travail sur cette zone il faut faire les bras en ayant le coude en arrière, et sur la plupart des exercices, c’est l’inverse : le coude est plutôt en avant.

Donc l’immense majorité des exercices de musculation de biceps (et de dos) mettent l'accent sur la courte portion, qui est malheureusement celle qui est normalement la moins visible quand on a le bras tendu. À chaque sportif de rééquilibrer en travaillant prioritairement la longue portion dans votre programme d'entraînement des biceps.

En termes de fonctions, ils ont la même : ces muscles provoquent la flexion du coude et la rotation de l'avant-bras.

Le biceps se contracte le plus fortement, lorsque ces deux muscles se contractent en même temps (de toute façon, il n'est pas possible d'isoler complètement l'une ou l'autre de ces deux portions). La courte portion du biceps est légèrement oblique en dehors, alors que la longue portion du biceps présente un tendon traversée par la capsule de l'articulation scapulo-humérale.

Anatomie du brachial


Anatomie brachial


Le muscle brachial (également nommé muscle brachial antérieur), est un des quatre muscles appartenant aux bras. On le retrouve dans la loge antérieure et au niveau profond du bras.

Le muscle brachial : définition


Le muscle brachial antérieur se trouve sur la face avant de l'humérus, en haut. Il se dirige de manière verticale pour aller s'insérer sur la face avant de l'os ulna (ancien cubitus). C'est un muscle « profond » c'est-à-dire qu'il est caché sous les biceps.

Du point de vue anatomie, le muscle brachial possède deux fonctions :

  • La première provoque la flexion de l'avant-bras.

  • La seconde est la pronation de l'avant-bras (mouvement que ces muscles font effectuer à l'avant-bras et à la main de sorte que la paume se trouve faire l'arrière ou le dessous).

Le muscle brachial est contrôlé par le nerf musculo-cutané, permettant la flexion du coude, ainsi qu'une légère pronation (un membre est considéré en pronation quand les paumes sont retournées vers l'arrière) pendant sa contraction. Ce muscle est donc un puissant fléchisseur de l'avant-bras, mais ce n'est pas vraiment ce qui nous intéresse le plus généralement quand on souhaite augmenter la taille de ses bras …

Par contre, il faut savoir que lorsque ce muscle est assez développé, il permet de ''pousser'' les biceps vers le haut. Comme il est situé en dessous et qu’il est plus court, si vous arrivez à lui faire prendre du volume, il va mécaniquement soulever les biceps (qui sont situés au-dessus), et donc augmenter la taille des bras.

En plus, on considère qu'il permet d'améliorer très nettement le « pic » du biceps, c'est-à-dire la boule que sont censés former vos biceps lorsque vous fléchissez le bras.

Pour le travailler, la meilleure solution est généralement d'utiliser des exercices à la poulie haute où vous avez les coudes plus hauts que l'épaule, par exemple du curl à la poulie haute vis-à-vis : les poulies sont en position haute pendant que de votre côté vous vous placerez en bas, à genoux.

Anatomie du brachio radial ou long supinateur


Anatomie brachio radial long supinateur


Le muscle brachio-radial (autrefois nommé long supinateur) est un muscle situé dans la loge latérale de l'avant-bras.

Il peut parfois être assimilé à un muscle des biceps à cause de son insertion qui est située assez haut sous les biceps, ou parfois comme un muscle des avant-bras car sa plus grande partie se trouve sur cette zone. En outre, il est aussi assez visible sur le côté du biceps.

Le muscle brachio radial : où se trouve-t-il ?


L'anatomie du brachio radial montre une insertion en haut, sur le bord latéral de l'humérus, et une terminaison en bas, sur l'apophyse styloïde du radius. Sa direction est verticale, et il est directement innervé par le nerf radial.

Ce muscle est un muscle fléchisseur du coude : il sert donc à rapprocher la main de l'épaule, tout comme les biceps. Notez que le fait de bien développer ce muscle à l'aide des bons mouvements de musculation permettra d'épaissir le bras, grâce à l'insertion sur le bord latéral de l'humérus : comme il est inséré sur le côté, quand il devient plus massif mécaniquement il permet d'augmenter l'épaisseur « des biceps ».

C'est notamment pour cette raison qu'il est particulièrement apprécié des pratiquants de muscu qui cherchent à avoir des gros bras.

Le long supinateur est un muscle présentant une forme large à l'origine et plate à sa terminaison. Il s'enroule vers l'avant-bras en descendant vers le coude. Puis, il s'élargit de nouveau, pour finir en un mince tendon, qui s'insère au niveau du radius, près de la base du pouce.

A l'inverse des autres tendons longs situés sur l'avant-bras, ce-dernier ne passe pas par l'articulation du poignet, mais va se loger à l'extrémité du radius. Ce muscle est fléchisseur du coude et supinateur de l'avant-bras (les deux actions sont simultanées). Il n'a pas d'action sur la supination du poignet.

A noter aussi que sur l'avant-bras, il permet de gagner en largeur de manière importante, surtout quand vous avez le bras plié. De plus, il peut assister les biceps pour de nombreux exercices de flexion de bras : il va intervenir de manière importante dès que vous avez la main en prise neutre (aussi appelé prise marteau, c'est-à-dire quand les deux paumes des mains se font face). Et comme sa force va s'ajouter à celle des biceps, cette prise permettra en général de soulever plus lourds lors de vos mouvements.

Il y a donc plusieurs raisons de travailler ce muscle :

  • il permet d'augmenter l'épaisseur des bras ;

  • il permet d'augmenter la largeur des avant-bras ;

  • il permet de soulever plus lourd.



On en parle sur le forum : Entraînement des biceps  



Envie d'en savoir plus ?

Blessures des biceps

Blessures des biceps

Vergetures, valgus, déchirure … les blessures des biceps peuvent être très nombreuses. Présentation de ces différentes blessures. ...

Lire
Comment s’entraîner avec des biceps courts ?

Comment s’entraîner avec des biceps courts ?

Les biceps courts ont un avantage : un bon pic des biceps, donc une belle boule. Mais si votre objectif est d'avoir des bras ...

Lire
Comment s’entraîner avec des biceps longs ?

Comment s’entraîner avec des biceps longs ?

Des biceps longs sont une excellente nouvelle pour avoir des bras massifs, et nous vous expliquons ici comment en profiter. ...

Lire
Avoir un biceps plus gros que l'autre

Avoir un biceps plus gros que l'autre

Il est très fréquent d'avoir un bras plus gros que l'autre, à cause du biceps, du triceps ou même des temps. Voici quelques ...

Lire