5 conseils qui ont changé ma vie !


Depuis mes débuts dans le domaine du fitness et de la nutrition, j’ai apporté énormément de modifications à mon entraînement, à ma nutrition et à ma vie de manière générale.
J’ai fait de nombreuses recherches, je me suis documentée et j’ai testé de nombreuses choses que ce soit pour trouver une alimentation qui me convienne ou pour améliorer l’efficacité de mon entraînement. 
Aujourd’hui j’ai décidé de vous partager les 5 habitudes que j’ai adoptées et qui ont amélioré ma routine.


5 astuces qui ont changé ma vie

Sur internet et en règle générale, on trouve peu d'information sur la musculation pour les femmes. La première raison est que c'est une sport beaucoup plus masculin que féminin mais la seconde raison est qu'en réalité, les conseils qu'on donne aux hommes sont également valable pour les femmes.
J'ai donc voulu ici vous partager mes 5 changements que j'ai effectués dans ma vie quotidienne et qui ont changé ma vie.

1. Un petit déjeuner salé

En France, nous sommes l’un des rares pays à consommer des produits sucrés le matin.
Et j’étais la première pendant des années à consommer un petit déjeuner sucré.
Quand on pense aux petits déjeuners salés, on imagine tout de suite l’English Breakfast avec le bacon, les œufs et les saucisses. Mais avec notre traditionnel café du matin ça n’est pas très ragoûtant.

Afin de stimuler l’éveil et la motivation, l’organisme fabrique un neuromédiateur en début de matinée, la Dopamine. C’est votre « Départ », celui qui va vous donner envie de vous lever avec entrain et de mener vos projets à bien tout au long de la journée. Or, cette dopamine est directement synthétisée à partir d’un acide aminé abondant dans les protéines animales, la Tyrosine. C’est pourquoi je consomme tous les matins deux œufs de préférences bios et avec un jaune coulant. Depuis, je me sens plus éveillé le matin et avec une meilleure énergie.
La présence de protéines animales, souvent associées à des graisses, permet de réduire la vitesse d’assimilation des aliments glucidiques consommés au petit déjeuner, en augmentant le temps de digestion et en réduisant l’index glycémique de ces aliments. C'est la raison pour laquelle j’accompagne mes œufs d’un demi-avocat.  
La présence de protéines animales permet également de favoriser la satiété et depuis que je consomme un petit déjeuner salé, je me sens vraiment rassasiée pour toute la matinée.
 

2. Adaptation de mon alimentation

« Manger cinq fruits et légumes par jour ! » On a tous entendu cette phrase qu’on nous martèle depuis quelques années. Mais il y a un autre grave problème avec ce slogan : manger des fruits ou des légumes est complètement différent.

En réalité, ce sont les légumes qu’il faut manger en quantité importante. Les fruits sont bien moins utiles et peuvent même facilement vous nuire si vous en mangez trop.
Pour ma part, j’ai subi pendant des années des maux d’estomac. J’ai donc progressivement éliminé des aliments qui me semblaient responsables de cette gêne.
Aujourd’hui, je ne mange quasiment aucun fruit à part quelques fruits rouges et des bananes de temps en temps. Les fruits subissent aujourd’hui des traitements au pesticide qui peuvent provoquer des troubles digestifs. Je vous conseille donc de les prendre bio si vous le pouvez. De plus, si vous avez un système digestif fragile, les fruits peuvent augmenter les ballonnements et l’acidité.
J’ai également supprimé le lactose. Je ne mange donc plus de yaourts, fromages blancs, lait de vache… Je n’ai gardé que les laitages qui ne me posent pas de problèmes de digestion comme le fromage beurre occasionnellement et j’ai remplacé le lait par du lait d’amandes.

3. Le carnet d’entraînement

Une des clés de ma progression a été de tenir un carnet d’entraînement. En effet, je me suis entraîné pendant des années « au hasard » ou presque.
 
Imaginez que vous fassiez 4 entraînements par semaine avec 6 exercices sur chaque séance, il vous sera impossible de retenir combien de poids vous aviez mis sur toutes les séries de tous les exercices de toutes les sessions.
 
Pouvez-vous progresser sans noter vos performances dans un carnet ? La réponse est oui, probablement, mais cette progression sera beaucoup plus lente et conduira à un moment à une stagnation.
 
Votre carnet n’est pas seulement là pour noter machinalement les charges, il vous sert de support pour noter votre forme, le fait que ce jour-là vous avez changé de machine ou l’ordre de vos exercices…si vous avez un doute sur votre dernière charge max, vous n’aurais qu’a revenir quelques pages en arrière au lieu de vous sous-estimer et de mettre 5 kilos de moins qu’a la dernière séance !
 
Pour moi, c’est une réelle source de motivation, mais aussi une manière de ne pas me défiler les jours où je suis moins motivée, mais il m’aide aussi à comprendre quand je dois apporter des modifications à mon training.
 
En gardant une trace écrite, vous aurez conscience de vos progrès.
 

4. La préparation des repas

Depuis maintenant quelques mois, je fais mes courses pour la semaine et cuisine le dimanche et le mercredi seulement. Contrairement à ce que je pouvais croire avant, cela me prend moins de temps et constitue de nombreux avantages.
 
Cette méthode vous évitera de vous retrouver à faire un choix et vous retrouver devant d’éventuelle tentation. En effet, vous avec le contrôle sur ce que vous mangez.
 
Il y a des jours où on a vraiment la maxi flemme ou alors un truc est arrivé au boulot et on finit plus tard, c’est comme ça, et du coup on est super content d’avoir déjà un plat tout prêt dans le frigo qu’on a fait le week-end.
 
Tout cela limite le gaspillage et par conséquent fait également économiser de l’argent. Commencez par cuisiner un ingrédient facile en grosse quantité comme le riz ou les pâtes et petit à petit vous pouvez en faire de même avec les légumes et la protéine.
 

5. Les compléments pour les articulations

Longtemps j’ai eu des douleurs articulaires notamment dans les deux genoux suite à ma pratique de la course à pied pendant des années.
 
En effet, le mouvement, activité physique, sport ou aussi l’absence de mouvements, nos mauvaises postures et les gestes répétitifs apportent ainsi un signal à l’ensemble du corps qui vont conditionner son entretien et ses réparations ou au contraire sa dégradation.
 
Les tendons sont peu vascularisés et ils sont constitués essentiellement de fibres de collagène de type 1. Ils se régénèrent plus lentement que les muscles et donc pour aider mes articulations à ne pas manquer de collagène, j’ai commencé à me supplémenter.
Depuis maintenant deux ans, je prends du collagène quotidiennement et je vois une énorme différence sur mes articulations et sur mon entraînement. Bien sûr ce n’est pas un remède miracle et il faut accompagner ce complément d’un bon échauffement et d’une bonne alimentation pour en voir les effets bénéfiques.

Peptan / Collagne peptides
Peptan / Collagne peptides
Voir ce produit

Conclusion et vidéo

Voilà vous connaissez désormais les changements nutritionnels, d’entraînement et liés à la santé que j’ai pu faire et qui m’ont été bénéfique, en espérant que certains de mes conseils pourront vous être utiles.
Si vous souhaitez plus d'information et plus de conseils, n'hésitez pas à regarder ma vidéo :


Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme