5 erreurs à ne pas faire avant sa séance de musculation


Voici cinq habitudes communes aux pratiquants de musculation mais qui peuvent bien mettre en péril vos progrès et vos résultats finaux … vous pensez que cela ne fait aucune différence ? Vous vous trompez !

Erreurs à éviter pour réussir son training


Il existe déjà des centaines d'articles et de vidéos sur la façon de préparer au mieux sa séance d'entraînement : quoi manger, quels suppléments prendre, comment se motiver etc… vous avez l'embarras du choix sur le site et sur notre chaine Youtube !

Cependant, il faut parfois prendre une autre approche et parler des choses que vous devriez éviter dans l'heure qui précède votre entrainement de musculation.

1. S’étirer en statique


Pendant très longtemps, on a pensé que c’était une bonne idée d’étirer ses muscles statiquement (étirements classiques, à l'inverse des étirement dynamiques qui se font en mouvement) avant un travail avec charge ou une séance de sport. FAUX FAUX FAUX.

Etirements statiques



De plus en plus, au cours des dernières années, des études attestent que cela est uniquement contre-productif. Non seulement, s’étirer à froid peut amener à des déchirures et des blessures musculaires, mais en plus, cela peut CONCRETEMENT diminuer votre force dans les exercices qui impliquent les muscles étirés.

Pour être clair : si vous vous étirez avant le training, vous pouvez perdre en force !

Dès lors, préférez un échauffement dynamique avec un brin de mobilité. C'est la meilleure méthode pour bien échauffer les muscles, sans les brusquer et pour bien les préparer à la séance !

Et surtout pas du vélo pendant 20 minutes… soyez spé-ci-fi-que bon sang, et échauffez correctement les muscles et les articulations qui vont travailler.

2. Dormir (Hors séance au levé)


Alors qu’il n'y a pas de mal à faire une courte sieste afin de recharger vos batteries, avant d'aller à la salle, vous devriez éviter de dormir trop proche de votre séance.

Ne pas dormir



Bien qu’une petite sieste de 20 à 30 minutes (« power-nap ») peut nettement augmenter votre niveau d’énergie, de concentration et vous requinquer, rester dans les bras de Morphée plus longtemps va produire l'effet inverse, vous laissant encore plus léthargique que si vous aviez pris une bonne murge ou qu’avant que votre tête ait touchée l'oreiller.

De quoi finir tout mou et perdre toute motivation ou de ne carrément pas se lever pour aller à la salle.

Donc vous pouvez tout à faire faire une sieste, mais préférez une courte sieste, pour vous réveiller en forme et non pas fatigué. Astuce : buvez un café juste avant de vous endormir, comme ça, au réveil, la caféine vous aidera à vous réveiller encore plus en forme !

3. Faire du HIIT


Il n'y a rien de mal à effectuer du cardio à faible /moyenne intensité avant de faire de la musculation.

Faire du HIIT



Mais le faire à très haute intensité ou par intervalle (la nature même du HIIT) va diminuer votre puissance, votre force, votre concentration et donc interférer avec les processus de construction musculaire si cela est fait immédiatement avant la musculation.

Cela peut sembler évident, mais nombreux sont ceux qui s’y adonnent à cœur joie… Au lieu de ça, préférez le faire après votre séance ou sur un jour séparé ou sur une différente plage horaire dans la même journée.

Et même à basse intensité, attention aux séances trop longues, notamment avant de travailler les jambes : vous allez consommer trop d’énergie et vos muscles risquent d'en manquer quand viendra le moment de vous entrainer.

4. Ne pas exagérer sur les stimulants


Certes, consommer de la caféine (cela est conseillé si c'est bien utilisé) ou un produit spécial « pré-workout » de qualité avant votre séance pour vous donner un petit coup de pouce avant l'entraînement une fois de temps peut être une bonne idée, mais attention à ne pas trop en prendre et sur une trop longue durée.

Trop de café



Alors que l’ingestion de doses faibles à modérées de stimulants peuvent vous aider à améliorer votre énergie, votre concentration et votre motivation (et donc mener à de meilleurs progrès sur le long terme), trop d’un coup peut conduire à divers troubles de santé suivant la composition du produit (une accélération dangereuse du rythme cardiaque,  des nausées, de l'anxiété et un sentiment maladif etc.) et donc en aucun cas ne vous aide à obtenir un meilleur entraînement.

Sur la durée, le principal problème sera l’accoutumance, ce qui se traduit par de plus grosse dose et le choix de produit plus « fort ». Perte de temps, perte d’argent, perte de motivation …

Donc, une fois de temps en temps à la rigueur, ok, mais tous les jours, non !

De plus, n'oubliez pas un facteur essentiel : s'entrainer plus dur c'est super, mais si votre récupération ne suit pas, le fait d'avoir fait une séance plus intense que d'habitude ne sera pas productif, bien au contraire ! Vous pourriez même régresser !

5. Ne pas trop manger


Une évidence et du bon sens !

Ne pas trop manger



La nutrition pré training est essentielle pour obtenir une parfaite séance et des progrès sur le long terme … si c'est bien fait.

Car comme pour les stimulants, trop d'une bonne chose peut être dangereux ou « handicapant ».

Manger trop ou trop près d'une séance d'entraînement peut provoquer des crampes d'estomac, des douleurs gastriques et des nausées… ce qui n’est pas propice à une bonne session.

Tapez-vous une bonne raclette avant le training ou mangez des brocolis crus, vous
nous en direz des nouvelles…

En outre, si votre estomac est surchargé et occupé à digérer une grande quantité de nourriture, moins de sang sera dirigé vers vos muscles, donc moins d'énergie, moins de congestion, ... Et c'est également votre système nerveux qui sera en stand by : cela va drastiquement diminuer votre force et votre concentration durant votre training.


On en parle sur le forum : 5 erreurs à ne pas faire avant sa séance de musculation  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme