8 astuces pour éviter les craquages.


Ces pulsions alimentaires incontrôlables sont votre ennemi numéro un et vous empêchent de progresser ? On vous explique dans cet article comment y remédier.


Photo

Vous désirez vous remettre en forme et changer de silhouette, vous suivez une diète depuis quelques jours ou quelques semaines, mais voilà, vous avez une intense et irrésistible envie de sucre.

Vous tentez tant bien de mal de résister, mais vous finissez par vous retrouver avec cette tablette de chocolat à la main avec la ferme intention d’assouvir votre désir !

Puis la culpabilité vous ronge et vous vous en voulez d’avoir ruiné les efforts que vous aviez réussi à faire jusqu’à aujourd’hui.

Voici 8 astuces que vous pouvez appliquer par la suite afin de mieux comprendre ces pulsions et d’éviter les récidives.

Assumez votre diète :

Vous avez décidé de changer votre alimentation pour de bon, de manger des aliments sains et d’adopter ce mode de nutrition dans votre routine sur le long terme.

C’est parfait ! Une diète qui fonctionne c’est une diète que l’on peut maintenir !

Néanmoins vous craignez déjà les futurs repas en famille ou entre amis, les sorties, tous les moments où vous allez devoir dire « non » et faire différemment des autres.

C’est LÀ où votre attitude fera toute la différence !

Si vous montrez que ce régime alimentaire est une contrainte pour vous, que vous vous forcez à le suivre, les personnes de votre entourage tenteront davantage de vous en dissuader et vous pousseront à vous “lâcher”.

Ce n’est pas une part de gâteaux qui va te faire grossir, non ? On la connait tous cette phrase, n’est-ce pas ?

En revanche, si vous montrez que vous êtes sûr de vous, que cette nouvelle routine n’est pas une contrainte mais un choix assumé et que vous êtes ravi de cette décision, vous verrez que votre entourage sera plus enclin à l’accepter et même à vous soutenir. Cette attitude positive et combattante vous aidera également à mieux gérer ce type d’évènement.

Ensuite, changez de sujet et parlez d’autre chose ! Ainsi votre esprit ne restera pas focalisé sur la nourriture.

Mieux répartir les calories

Pour éviter l’effet « fringale », il faut que les calories sur votre journée soient réparties de façon optimale en fonction de vous.

Oui, mais dans les détails, ça donne quoi ?

Il faut apprendre à écouter votre corps et écouter votre faim. Par exemple, si vous faites trois repas par jour, mais que vous avez toujours faim en pleine après-midi entre le repas de midi et le repas du soir, il serait peut-être judicieux de répartir votre alimentation sur 4 repas en intégrant une collation dans l’après-midi.

Emportez avec vous, une pomme et quelques amandes par exemple, cela vous évitera de vous jeter sur les croissants que votre collègue a apportés au bureau.

Si vous pensez souvent à la nourriture ou que vous avez régulièrement des envies de grignotages, il sera également judicieux de prendre, par exemple, 5 petits repas au lieu de 3 gros repas.

Votre système digestif sera sollicité tout au long de la journée et votre esprit sera moins obsédé par le fait de manger et par l’effet de « gourmandise ».

Évitez la faim

Pour appuyer la partie précédente, il est crucial de ne pas rester plusieurs heures avec la sensation de faim.

En effet, plus vous allez résister à la faim, plus vous serez frustré et aurez envie de vous jeter sur la nourriture. Cela va engendrer des pulsions et l’envie « d’engloutir » votre prochain repas.

Attention, si vous allez passer à table dans la demi-heure, il est normal d’avoir faim, c’est votre système digestif qui se prépare à recevoir les aliments.

Pour éviter d’avoir tout le temps faim, mangez à tous les repas (ou presque) des aliments fibreux comme les légumes qui apporteront du volume dans votre assiette et vous procureront plus de satiété. N’oubliez pas également des protéines qui ont un effet rassasiant sur le long terme.

De manière générale, évitez de vous sous-alimenter ou d’adopter des régimes trop restrictifs, car même s’ils vous font perdre du poids rapidement, ils vous en feront reprendre plus vite encore. De plus, ils alimentent la frustration sur le long terme (et donc les craquages) et dérèglent totalement votre métabolisme.

Gardez l’esprit occupé

Le meilleur ami du grignotage, c’est l’ennui !

En effet, si vous avez tendance à assimiler la nourriture à une source de plaisir et de réconfort et que vous laissez votre esprit vagabonder, il va se fixer automatiquement sur ce qui vous fait du bien.

Portez votre attention sur autre chose, une passion que vous avez ou un passe-temps : la lecture, le sport, le rangement ou encore un projet professionnel…n’importe quoi qui sera gratifiant et dont le résultat vous procurera du plaisir.

Bien sûr, si votre travail est une source de stress et de tension, n’optez pas pour cette solution car votre esprit, s’il est contrarié, retournera à la nourriture et vous aurez d’autant plus envie de craquer.

Surtout si un paquet de gâteaux se cache dans les tiroirs ! Ce qui nous amène au conseil suivant.

Ne pas acheter de malbouffe

Imaginez un ancien alcoolique qui habiterait juste au-dessus d’un bar ! Pensez-vous qu’il se rendrait service ?
Bien sûr que non, la possibilité pour lui de rester sobre serait d’autant plus difficile s’il n’a pas un mental d’acier, et même ainsi, il y a peu de chance qu’il parvienne à le rester.

Cette métaphore peut vous sembler un peu extrême mais pourtant, la nourriture chez certaines personnes peut définitivement devenir une addiction au même titre que l’alcool. Et en prenant cette image, vous prenez conscience que plus vous avez de malbouffe dans vos placards, moins vous vous rendez service.

Le meilleur moyen de ne pas avoir de pulsion est de ne pas acheter de sources de pulsions !

Gardez les écarts à l’extérieur de votre maison quand vous irez au restaurant ! Et si vous achetez un aliment qui vous fait plaisir, prenez une petite quantité de cet aliment et il sera votre écart de la semaine.

Remplir votre cadi de courses avec des aliments transformés bourrés de mauvais gras, de mauvais sucres et d’additifs est la pire chose à faire, car ils finiront tôt ou tard dans votre estomac !

Allez aux courses le moins possible


Les supermarchés sont des temples de produits industriels aux packagings séduisants qui vous promettent des saveurs délicieuses. Il est donc très facile lorsqu’on se balade dans les allées de se laisser tenter.

Le mieux est encore d’y aller une fois par semaine en ayant préparé votre liste de courses. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas vous en écarter. Et évitez de passer dans les rayons qui ne concernent pas votre liste de course pour éviter toutes tentations, comme par exemple le rayon confiseries avec tous les gâteaux, bonbons et chocolat par exemple !

Évitez également de faire vos courses quand vous avez faim ou que vous êtes dans un mauvais état d’esprit (stress, mauvaise journée…), car ce sont des facteurs qui vont alimenter vos pulsions.

Ne voyez pas ça comme une punition non plus, manger sain et se faire plaisir ne sont pas incompatible.

Toujours partir préparé

Les évènements imprévus sont souvent ceux qui nous conduisent à nous écarter du plan alimentaire.

Vous aviez prévu de manger après ce meeting entre collègues, mais voilà, il y avait des petits fours et vous aviez un peu faim, bref vous avez cédé à la tentation !

Premièrement, quel que soit l’endroit où vous allez pour plusieurs heures, prenez toujours un snack dans votre sac, un fruit, des oléagineux, un shaker de protéine, un fromage blanc…quelque chose de facile à manger de sain, et de rassasiant en cas d’imprévu.

Deuxièmement, soyez organisé dans la préparation de vos repas. Préparez des Tupperwares si vous ne rentrez pas chez vous le midi, cela vous évitera d’accepter un restaurant entre collègues à la pause déjeuné.

Enfin, qui dit restaurant ne dit pas forcement entrée, plat ET dessert ! Vous pouvez trouver dans la plupart des restaurants une salade, un poisson ou un plat sain.

Prenez du plaisir dans la diète

Si vous mangez sans un minimum d’enthousiasme, vous ne tiendrez pas longtemps donc faites un effort !

Rendez vos plats aussi séduisants que possible, le visuel tout comme le goût vous donneront envie de manger alors variez les couleurs, les textures et les aliments. Servez-vous des épices, des oignons, des échalotes, des herbes, des aromates… Ils sont parfaits pour donner du goût sans ajouter un tas de calories alors ne vous en privez pas !

Prenez un minimum de temps pour cuisiner et agrémenter vos plats et vous verrez que vous prendrez beaucoup plus de plaisir à manger.

N’oubliez pas qu’une restriction calorique trop grande peut engendrer des pulsions alimentaires. Enfin, si vous êtes sujet à des troubles du comportement alimentaires de type boulimie, anorexie ou hyperphagie, n’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels de la santé.

Maintenant, on compte sur vous pour appliquer ces 8 astuces qui vous aideront à garder le cap !





Envie de progresser ?

TROUVE TON COACHING IDÉAL À L'AIDE DE NOTRE GÉNÉRATEUR :

Question 1
Je suis :