Adolescents et musculation : Peuvent-ils pratiquer sans danger ?

On entend beaucoup de choses sur la pratique de la musculation par les adolescents, mais la plupart sont fausses.
La musculation est-elle dangereuse pour les adolescents ? Arrête-elle la croissance ? Les adolescents peuvent-ils faire de la musculation comme ils le souhaitent ?
On vous dit toute la vérité et on va casser les mythes que l’on peut entendre.


adolescents_musculation_danger

1- Les adolescents peuvent-ils pratiquer la musculation ?

Même si l’entrée des salles de sport est interdite aux -16 ans la plupart du temps et même aux moins de 18 ans parfois, oui les adolescents peuvent pratiquer la musculation.
On rappelle que la musculation peut également se pratiquer en dehors de la salle de sport avec du petit matériel tel que quelques haltères, une kettlebell, des barres à dips …
Une personne n’ayant pas accès à une salle peut donc très bien faire de la musculation chez elle.


2- La musculation est-elle dangereuse pour un adolescent ?

La musculation est souvent déconseillée aux adolescents qui n’ont pas atteint la puberté.
La cause ? Les raisons qui sont évoquées sont les troubles possibles sur le développement normal et la croissance osseuse.
Les charges pesant sur le squelette seraient susceptibles de couper la croissance.
Voyons voir ce qu’on sait réellement sur ce sujet.

Première raison de ce mythe : tous les pratiquants de la musculation sont petits donc ce sport coupe la croissance.
C’est bien évidemment totalement faux. Si on prend l’exemple du basket, ce n’est pas la discipline qui fait grandir les joueurs, mais plutôt les joueurs qui ont des prédispositions à être bon dans ce sport parce qu’ils sont grand qui vont se diriger vers lui.
En musculation, c’est pareil, la longueur affine, donc un homme de plus grande envergure aura bien plus de mal à paraitre « massif » qu’une personne plus petite.
Tout comme l’haltérophilie, la plupart des haltérophiles sont petits, mais pourquoi ? Parce qu’ils ont une prédisposition à être meilleurs que les grands sur ce sport.
Ils sont plus petits et on donc moins de course à faire avec la barre, ce sont donc eux les meilleurs la plupart du temps.

Deuxième raison : Le fait de porter des charges lourdes tasse et coupe la croissance.
Là aussi, c’est totalement faux.
Tout d’abord, rappelons que la formation de l’os dépend de trois principaux facteurs : les hormones, la mise en charge du squelette et la nutrition.
Le développement hormonal et la nutrition sont d’autres sujets à débattre, mais la mise en charge du squelette et donc l’utilisation de poids externes comme ce que l’on fait en musculation est ce qui va nous intéresser ici.
Il faut savoir que dans des sports comme le basket ou l’athlétisme, quand il y a un saut, les genoux encaissent entre 2 et 8 fois le poids de corps. Cela correspond à des charges extrêmes.
Pourtant, on ne dit pas que ces sports arrêtent la croissance pas vraie ?
Ensuite, le stress métabolique qui est expliqué grâce à la mise en tension des muscles apporte une augmentation de la minéralisation et de la densité osseuse.
D’ailleurs, des études ont démontrées que les jeunes haltérophiles ont une densité osseuse plus élevée que la moyenne des jeunes de leur âge.
La musculation peut donc contribuer à limiter le risque de fractures et autres blessures traumatiques mais ne va pas arrêter la croissance d’un adolescent.
La musculation ne présente aucun risque si elle est bien pratiquée. Les professionnels tel que les kinésithérapeutes, les coach sportifs… sont justement là pour encadrer et structurer cette pratique sportive.


3- Les adolescents peuvent-ils s’entrainer comme les adultes ?

Oui et non, vous allez très vite comprendre pourquoi.
Un adolescent qui a entre 15 et 18ans et qui va commencer la musculation sera forcément débutant sauf s’il s’agit d’un pratiquant d’haltérophilie
Et on est bien d’accord, un adolescent débutant ne va pas avoir le même programme qu’un habitué, il va falloir un temps d’adaptation.
Alors comment un adolescent doit-il s’entrainer ?
Les premières séances vont devoir être orientées vers du travail technique, notamment vers un travail de placement sur les appareils, de renforcement musculaire avec des charges légères voir minimes.
Il est important d’inclure des exercices poly articulaire qui vont t’aider à travailler la coordination motrice et l’équilibre.
Les groupes musculaires majeurs doivent être sollicités sur des amplitudes articulaires complètes.
Des exercices renforçant la musculature de soutient notamment au niveau abdominal et lombaire doivent être incorporé dans le programme.
Concernant la fréquence d’entrainement, deux séances par semaine suffisent pendant les premiers mois.
Il vaut mieux travailler en full body afin d’avoir pleins d’exercices poly articulaire et s’habituer à augmenter tranquillement la charge.


4- Un adolescent va-t-il avoir des résultats ?

Oui, bien sûr, le pratiquant va tout d’abord gagner en force.
Chez un débutant, les gains les plus importants en force se font principalement aux niveaux de la synchronisation musculaire par le cerveau.
L’utilisation de charges permet donc aux adolescents d’apprendre à forcer.
Ils développent ainsi des patrons moteurs plus efficaces qui leur permettent d’être plus forts et de gagner en force.
Chez l’homme, la testostérone est à son plus haut niveau pendant chez l’adolescent et le jeune adulte. Alors bien évidemment, son corps va changer, à sa vitesse, mais il va changer.
Si la nutrition est correcte, que l’adolescent mange bien et assez, et qu’il est régulier à la salle ou dans son entrainement, il verra ses muscles grossir avec le temps.
Chez un ado, l’apparence est primordiale, alors ça permettra très certainement de prendre confiance en soi et d’apprendre à mieux connaitre son corps.


Conclusion :

Vous l’aurez compris, bon nombre de mythes existent sur la pratique de la musculation chez l’adolescent.
Pratiquer ce sport n’est en réalité pas dangereux à condition qu’il soit pratiqué correctement avec l’aide d’un encadrant.
Changer son corps peut aider à prendre confiance en soi et chez le jeune adulte, cela est très important pour s’intégrer au mieux dans la société.


Envie de progresser ?

TROUVE TON COACHING IDÉAL À L'AIDE DE NOTRE GÉNÉRATEUR :

Question 1
Je suis :