Ces aliments qui vous donnent faim


Tous les aliments n’ont pas le même effet sur votre organisme et votre cerveau. L'effet rassasiant d'un aliment est dû à des interactions complexes de facteurs biomécaniques et hormonaux.


Tapis de course dans les salles de sport

Pour faire simple, l'intestin communique sans arrêt avec votre cerveau afin de réguler votre satiété. Vous l’avez sans doute remarqué, il semble que certains aliments vous laissent plus sur votre faim que d'autres. On sait que le problème numéro un de la perte de poids est la suralimentation et la meilleure façon de la prévenir est de contrôler ce que l’on ingère.

La faim est déclenchée par un certain nombre de facteurs qui vont bien au-delà d'un estomac vide. Le stress, la déshydratation, le manque de sommeil et bien sûr votre perception visuelle et olfactive de la nourriture, tout cela peut littéralement mettre votre ventre en « rogne ».

La faim et la satiété sont donc des circuits facilement détournés à votre désavantage, notamment avec les aliments qui vont suivre, lesquels, bien qu’ingérés en quantité astronomique, vous laissent totalement « vide », sur votre faim ...

Le pain blanc, les pâtes blanches, riz blanc …

Les glucides raffinés en général peuvent déclencher des fringales. La farine blanche utilisée pour réaliser le pain blanc a été dépouillée de son enveloppe extérieure (le son), qui épuise sa teneur en fibres et produit une réponse insulinique astronomique. De sorte que vous en mangez encore et encore … sans fin et sans faim ! Ces aliments peuvent sournoisement augmenter votre apport calorique et votre appétit.

Vous ne le remarquerez même pas si vous êtes un peu distrait, surtout si vous mangez en face de la télé ou d’un écran.

On sait que manger du pain ou des gâteaux nous fait aussi envie de plus de pain ou de gâteau. Mais c’est tout particulièrement les glucides raffinés qui déclenchent des envies alimentaires et des fringales.

Enfin, considérez ceci : que mangez-vous avec vos pâtes? Si c’est une sauce achetée en magasin, elle contient à 100% des sucres ajoutés, additifs et exhausteur de goût ce qui va encore une fois, amplifier votre faim.

High Fructose Corn Syrup (HFCS) … il est partout …

Le problème avec le sirop de maïs riche en fructose est que la modération de son apport est impossible et que c’est un monstre de l’industrie agroalimentaire, qui l'utilise à outrance. Le sirop interfère avec le métabolisme du corps afin que vous ne puissiez plus vous arrêter de manger.

Structurellement parlant, le sucre de table (saccharose) et le HFCS sont très similaires, la différence est la teneur en fructose.

Le sirop de maïs riche en fructose ralentit la sécrétion de leptine dans le corps, provoque des pics de glycémie et puis, un crash soudain. Tout cela peut non seulement activer la faim, mais aussi les centres de récompense et de la toxicomanie dans le cerveau. Au final, vous avez encore plus envie d’aliments transformés et y êtes « habitué », une véritable addiction.

On cherche à vous faire sentir plus heureux quand vous mangez plus. Vous aimez vous faire tromper de cette façon ? Mais au final le sucre ajouté et le HFCS sont deux ennemis à peu près semblables que vous devez combattre !

Aliments transformés : exhausteurs de goûts et additifs

Les aliments hautement transformés ou très concentrés se basent sur le même principe.

Ils peuvent stimuler artificiellement la dopamine (neurotransmetteur du plaisir), qui joue un rôle dans la dépendance et la satisfaction.

De cette façon, vous mangez des aliments qui manquent de nutriments et de fibres (donc des aliments sans intérêt pour votre corps), mais qui créent un faux sentiment de bien-être. Une dépendance alimentaire commence parce que vous vous sentez bien quand vous mangez ces aliments … et vous ne vous arrêtez plus !

Les collations salées

Il y a une raison pour laquelle vous avez envie de quelque chose de sucré après un sac de chips : la digestion des glucides simples stimule la production d'insuline et ainsi il est fréquent d'avoir une envie sucrée après avoir ingéré quelque chose de salé qui contient des glucides.

Qui plus est, grâce à un phénomène connu comme la satiété sensorielle spécifique, vous pouvez uniquement ressentir une satiété par rapport au salé, mais vous sentir encore pour ainsi dire « vide » de sucré. Votre estomac a encore -faussement- faim !

MSG : glutamate monosodique

Le MSG est aussi un ingrédient populaire dans de nombreux types de snacks et aliments transformés …

Le glutamate monosodique (MSG) est un exhausteur de goût couramment utilisé pour améliorer la saveur des plats et aliments. Les personnes ayant une préférence pour les protéines alimentaires ou ayant une exposition répétée au MSG semblent également être plus réceptifs à l'ajout de MSG.

C'est un produit chimique ajouté à la nourriture pour rehausser la saveur et qui peut altérer votre faim. On ne sait pas pourquoi mais c'est certainement le fait qu'il rende les aliments si bons qui vous poussent à en consommer toujours plus.

Qui plus est, les effets peuvent s’aggraver au fil du temps, de sorte que plus vous mangez des aliments contenant du MSG, plus vous en mangerez.

C’est un exhausteur de goût plus connu pour être ajouté à la nourriture chinoise, mais il peut également être trouvé dans d'autres aliments, y compris les légumes en conserve, les soupes, les viandes transformées, et même la bière et la crème glacée.

Jus et smoothies

Les jus sont à la mode, mais ces boissons «saines» contiennent en majorité des sucres artificiels et aucunes fibres. Cela signifie que boire un verre de jus va influer sur votre glycémie et vous donner faim sans aucun apport de satiété.

En deux minutes, vous aurez fini la bouteille, aurez envie d’un dessert, tout en sachant que le lendemain, vous pleurerez car vous ne saurez pas comment faire pour perdre du poids.

Sauf bien sûr s'il s'agit d'un jus fraichement pressé, avec la pulpe si possible.

Alcool

L'alcool ne fait pas que réduire votre volonté de manger sainement, il vous donne faim. Il réduit vos niveaux de leptine, vous donne envie de glucides et amène une déshydratation.

Nous savons tous que l'alcool peut réduire nos inhibitions et nous permettre de jeter la prudence alimentaire à la poubelle. Mais son influence sur l'appétit ainsi que la faim va bien au-delà d’un simple verre. Vous oubliez les conséquences à long terme de la consommation de nourriture.

Cela modifie notre perception de la nourriture et de nos sens. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi une pizza à deux heures du matin le samedi était une bonne décision, vous avez votre réponse.

Fast food : le jackpot

Quasiment chaque ingrédient derrière un comptoir de restauration rapide est conçu pour vous donner envie de consommer plus et de vous donner faim. Par exemple, les graisses trans enflamment l'intestin, ce qui pourrait nuire à la capacité du corps à produire des neurotransmetteurs de contrôle de l'appétit comme la dopamine et la sérotonine.

Pendant ce temps, le tube digestif absorbe le sirop de fructose de maïs rapidement, provoquant des pics d'insuline et encore plus la sensation de faim. Enfin, d'énormes portions de sel peuvent engendrer une déshydratation avec des symptômes qui ressemblent étroitement à ceux de la faim. Sans oublier nos fameux MSG, qui nous feront revenir dans deux heures pour un autre délice empoisonné.

Alors, un petit Big mac ?

Envie de progresser ?

TROUVE TON COACHING IDÉAL À L'AIDE DE NOTRE GÉNÉRATEUR :

Question 1
Je suis :