Apprendre à utiliser son tapis de course


Il existe de nombreux modèles de tapis de course fonctionnant différemment. Chaque fabricant de tapis roulant propose différents modèles et différentes fonctionnalités. Mais, même si la conception peut varier, chaque tapis de course comprendra les mêmes caractéristiques de base.

Apprendre à utiliser son tapis

Vous venez de recevoir votre tapis de course et vous n’en avez jamais utilisé ? La bête peut paraître déroutante au premier abord. Mais le fonctionnement est très simple pourvu que l’on s’y prenne avec logique et que l’on suive quelques conseils de base sur les programmes. C’est très important, car le sport en intérieur n’est pas tout à fait identique au sport extérieur.

La première évidence est que vous n’aurez pas d’excuses pour ne pas faire votre entraînement sur un tapis de course (pas de déplacements à prévoir, pas d’excuses de mauvais temps ou autres raisons équivalentes).

Les contrôles avant de commencer :


Bouton démarrer : tous les tapis de course ont un bouton de démarrage. Certaines machines ont une procédure de départ très simple. Il suffit d’appuyer sur le bouton de démarrage et le tapis démarre. D’autres vont demander des informations initiales (poids, âge) afin d’effectuer les calculs nécessaires à ses fonctions (calories consommées, élaboration des entraînements en fonction de la Fréquence Cardiaque…). Tous vous laisseront le choix entre un fonctionnement manuel ou programmé.

Le mode manuel implique que vous changiez directement les vitesses, inclinaisons, etc. Le mode programmé implique que vous choisissiez votre programme et ensuite tout se fait automatiquement.

Bouton Stop : C’est le bouton le plus important pour votre sécurité. Normalement, vous baissez la vitesse du tapis jusqu’à atteindre une vitesse nulle, vous n'avez donc pas à l'utiliser pour finir votre course. Lorsqu’un problème intervient (blessure, blocage de la serviette dans le système …), il sera nécessaire d’arrêter immédiatement le tapis. Ce bouton est fait pour ça.

Attention, l’arrêt est brutal. Si vous n’anticipez pas, vous risquez de perdre l’équilibre et percuter la console, les supports latéraux et donc vous risquez de vous blesser. Donc a utiliser si possible que si vous n'êtes pas sur le tapis.

Inclinaison : La plupart des tapis de course donnent la possibilité de varier l’inclinaison. Certains manuellement (avant l’entraînement), d’autre électroniquement. Ce bouton est synonyme d’inclinaison électronique.

Pour reproduire au mieux le geste de course à pied, utilisez une inclinaison de 3%.

Vitesse : Ce bouton peut aussi s’appeler « speed » ou « rythme » : il contrôle la vitesse de déplacement de la membrane et donc de votre vitesse de déplacement. La plupart des tapis de course permettent d’augmenter la vitesse à 0,1 Km/heure près.

Mode : Ce bouton peut aussi s’appeler « Scan » ou « Sélectionner ». Il permet de choisir les informations qui sont présentent sur la console : les calories brûlées, les calories brûlées par heure, la vitesse instantanée, le rythme (minutes par mile ou MPH), la distance parcourue et le temps écoulé.

Safety Key : Ou Sécurité. Il s’agit de la serrure où insérer une petite clé en plastique. Celle-ci est reliée à votre ceinture. Ainsi, en cas de chute, d’impossibilité à suivre le rythme… la clé sort de la serrure et active l’arrêt d’urgence du tapis.

Pour bien débuter :


Monter et descendre du tapis : Pour faire durer votre tapis, lancer le fonctionnement à faible vitesse avant de monter dessus au lieu de le lancer en étant dessus. Le démarrage de la machine entraîne la mise en jeu de grosses forces (consommation d’électricité, effort des mécanismes). En ajoutant votre poids dessus, vous augmenter ces efforts. Cela use prématurément la machine.

Pour descendre, il vaut mieux réduire la vitesse avant, cela évitera des chutes. En effet, le manque d’habitude engendre des pertes d’équilibres (oreille interne). Un arrêt brutal (de 12Km/h à 0 par exemple) pour un débutant engendre un possible étourdissement.

Refroidissez-vous !


La principale différence entre un entraînement sur tapis de course et un entraînement de course à pied en extérieur vient de la ventilation. Le fait de courir provoque un déplacement de l’air et donc une ventilation qui permet de réduire la température corporelle (même en marchant). L’entraînement sur tapis roulant enlève cette ventilation.

D’autre part, il fait très souvent plus chaud dans une pièce qu’à l’extérieur (chaleur du tapis, votre chaleur, les radiateurs, etc.). Cela augmente d’autant la nécessité de refroidir le corps.

Deux actions sont donc nécessaires avec un tapis de course. Tout d’abord améliorer la ventilation (ouvrir la fenêtre et/ou mettre un ventilateur en face de vous). La fenêtre ouverte n’apportera pas beaucoup de bénéfice seule, sauf si le temps est venteux et que le tapis de course est orienté vers la fenêtre ouverte. Ensuite, il faudra boire un peu plus que durant un entraînement de course à pied en extérieur.

Oubliez la climatisation pour vous refroidir, il n’y aura aucune ventilation et l’effet sera très faible.

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme