Arnold en a marre des culturistes à gros ventre !


Depuis des années, Arnold Schwarzenegger se bat pour que les compétiteurs soient de nouveaux plus beaux et plus esthétiques, comme dans l'age d'or de notre sport. Va-t-il y parvenir ? En tout cas, il avance dans le bon sens !

Coup de gueule d'Arnold


Arnold Schwarzenegger en réponse à l’épineuse question : « quel est votre vision actuelle du bodybuilding moderne ? », a ardemment répondu:

« Je suis déçu, déçu de la direction que prend le bodybuilding. En effet, même lors des grandes compétitions, comme l'Arnold Classic ou encore M. Olympia, les gens ressortent majoritairement dépités des concours de culturisme.

Tout est une question de présentation, de show. Voyez cela comme une peinture, qui peut être présentée sous une lumière obscure ou alors plus brillante.

Nous avons des physiques de folie sur scène … et puis vous apercevez d’autre compétiteurs, juste à côté, et vous vous dites : « Attendez une minute, ils ont des cous de plus de 24 pouces et des ventres complètement distendus, leurs jambes sont si grosses qu’ils ne peuvent même pas se déplacer correctement !

Ainsi, la question des produits dopants est devenue un problème majeur. Nous savons que nous pouvons exclure, disqualifier, tout le monde, mais personne ne le souhaite, personne ne le veut … et ainsi, nous détournons tout simplement le regard. »


Mais quand est-ce que le septuple Mr. Olympia a-t-il pu prononcer ces mots ? Était-ce lors de son séminaire le 8 mars 2015 à l’Arnold Classic, alors interviewé par Bob Cicherillo, et a de cette façon bousculé, balayé, à la façon d’un véritable tsunami verbal le monde moderne du culturisme ?

Une autre citation :

« Qu'allons-nous faire au sujet des compétiteurs et de leurs ventres énormes ? Les juges doivent commencer à écarter ce type de physique et de compétiteur !

Un estomac distendu est sur scène un véritable oxymore pour un bodybuilder. Comment peuvent-ils [les culturistes] se permettre d’avoir de si gros ventres totalement inesthétiques ? C’est l’unique partie de votre corps que vous êtes censé rendre le plus mince possible ! »


Bodybuilder Gros Ventre



Encore une fois, posez-vous la question, est-ce un extrait de son fameux discours de 2015 ?

Pour les deux citations … la réponse est non !

La première est tirée d'une entrevue de mai 1997, accordé à Peter McCough, et la seconde est issue d’une interview de Février 2005 !

Quoi qu'il en soit, ces deux citations permettent d'illustrer à merveille que ce sujet de profonde discorde dans le monde du bodybuilding ne date pas de cette semaine, ou du fameux 8 mars 2015.

C’est ainsi que depuis des décennies, Arnold a toujours eu un regard très critique sur l’évolution physique des bodybuilders, et surtout, sur la façon dont ils ont « grossi » à l’extrême … mais rien de bouge !

Le physique « Classic » a disparu


Voyez-vous, pour une certaine génération, et Arnold en particulier, l'idée d'un bodybuilder avec un ventre d’obèse et un physique bouffi, juste par le souci de toujours plus de masse est une aberration, totalement inesthétique, l'antithèse même de ce que doit être un beau physique.

La principale idole et le modèle d'inspiration d'Arnold était Reg Park, qui, dans les années 50 / 60 avec un physique bien supérieur à tous ses contemporains, avait toujours un abdomen totalement plat et était bien entendu capable de faire une pause vacuum sans aucun soucis !

Photo de Reg Park



Arnold au sujet des physiques qui ont déclenché sa passion pour le culturisme, sa véritable passion pour le body en 1962 :

« Depuis mes débuts, j’ai étudié minutieusement tous les magazines de bodybuilding et en ai scruté les moindres photos, que cela soit de Steve Reeves, de Reg Park ou de Jack Delinger au concours Mister Univers.

Ils avaient l'air terrifiant ! Avec leurs larges épaules, leurs tailles super fines et un corps plus qu’harmonieux, proportionnés … et je souhaitais à tout prix leur ressembler !

J’imaginais mon visage sur leurs corps, et me voyais poser devant le traditionnel rideau noir et le signe NABBA Univers en arrière-plan. Autour de moi, se retrouveraient plus d’une centaine de culturistes pro … mais la foule ne crierait que mon seul nom ! J’étais sous le feu des projecteurs, j’étais l’attraction principale, le point central, avec pour moi seul la gloire. Voilà d’où ma passion et mon envie émanent.

Chaque répétition que j’ai faite m'a fait faire un pas de plus vers la réalisation de cet objectif, d'être le centre d'attention du concours de M. Univers.

Lors d’un été, lorsque j’ai vu cette photo de Reg sur la couverture d'un magazine, et que j'ai compris son parcours et comment il était passé de meilleur bodybuilder du monde à star de cinéma (en tant qu’Hercules), mon objectif a immédiatement était de devenir un second Reg Park.

Bien entendu, à ce moment, je ne savais pas comment faire ! Mais pourtant, j’étais absolument convaincu que cela allait se produire.

Je le savais, c’était ce que je voulais faire. Je m’étais tellement identifié à lui, je visualisais sans cesse son physique… et je me voyais ainsi, debout, dans le corps de Reg ! ».

Encore une fois, bien que Reg fût l’un des meilleurs et des plus massifs bodybuilders de son ère, il arborait fièrement son physique taillé en V, une taille fine et un ventre totalement plat.

C’est un fait, à cette époque, le seul moyen de voir un bodybuilder avec un ventre énorme ne pouvait être qu’en le plaçant devant un miroir déformant !
Tant et si bien que la première fois où l’on a vu apparaitre un bodybuilder pro avec un « gut », ce fut une femme, compétitrice à Ms. Olympia (Bev Francis), alors tombée enceinte en 1993.

Quand Arnold est apparu pour la première fois au concours Univers de la NABBA en 1966, à l’âge de 19 ans pour 230 livres, et 20 pouces de tour de bras, il a bien entendu fait une énorme sensation … même s'il a terminé deuxième derrière Chet Yorton ! En effet, le jeune Arnold n’avait pas encore pleinement adhéré à « l'idéal symétrique » du monde du bodybuilding.

« Quand j’ai perdu face à Frank Zane en 1968 (IFBB M. Univers), je ne comprenais pas comment ce « véritable minus » était parvenu à me battre ! (Zane faisait environ 20 kilos de moins qu’Arnold !). C’est seulement plus tard, quand j’ai appris l’importance de la qualité musculaire, des proportions, d'avoir de beaux abdos et des gros mollets etc. que j’ai compris pourquoi les juges avaient choisi Frank plutôt que moi.

Il me devançait, et de loin, mais le jour de la compétition, je ne pouvais pas le comprendre, je ne pouvais pas voir ces détails … et d'être dans un pays étranger, à des milliers de kilomètres de chez moi … tout cela m’avait totalement dévasté. »


Mars 2015 et la colère d’Arnold


Compte tenu des paragraphes précédents et de son palmarès, il n’est donc pas surprenant qu’Arnold exprime de multiples critiques à l’encontre du monde du bodybuilding moderne.

Colère d'Arnold


Ceci notamment lors de son fameux séminaire de mars 2015, dont voici un petit condensé des propos qu’il a tenu :

  • Trop de compétiteurs ressemblent littéralement à des bouteilles, et les juges doivent commencer à favoriser les bodybuilders plus esthétiques et avec une taille plus fine.

  • Si nous commençons à récompenser les physiques plus harmonieux, alors la majorité suivra le mouvement et aura cet objectif. Tout le monde s’entraînera dans ce sens.

  • Regardez à l'époque, [celle de Steve Reeves], si vous l'aviez vu à la plage, vous vous diriez sans doute : « Je veux absolument SON corps, regardez à quel point il est beau ! ». Chose impossible à dire aujourd’hui quand on regarde les principaux vainqueurs et les compétiteurs !

  • Il fut un temps où vous vous deviez purement et simplement d’avoir un corps en V … mais maintenant, je ne sais pas, c’est devenu un corps en forme de bouteille ou quelque chose dans ce style.

  • C’est une chose étrange qui se déroule actuellement sur scène, ce fait que personne ne puisse rentrer son ventre et se présenter sur scène avec une pose vacuum, d’avoir une posture athlétique ... cela leur semble impossible !


  • La leçon à tirer ici est qu’Arnold Schwarzenegger est sans doute l'un des personnages des plus « bankable » d'Hollywood, un des visages des plus connus de la planète, fut gouverneur du plus grand état des Etats-Unis … mais fut également un bodybuilder pro bien plus longtemps que toutes ses autres carrières.

    Un espoir pour le futur ?


    Dans les années 60 / 70, les bodybuilders pratiquaient une véritable routine de posing libre (celles qui les rendaient véritablement beau à regarder), beaucoup plus que les poses imposées.

    Ces poses imposées n’ont fait surface que lorsque le bras droit de Ben Weider, Oscar State, a mis en place les sept poses originales dans les années 70. La huitième, « most muscular », fut introduite dans les années 2000.

    Dans cette ère du Golden Age, les bodybuilders s’entraînaient véritablement dans ce sens et et étaient jugés pour le posing. C’était une épreuve d’importance capitale pour Arnold et les autres athlètes.

    En 2009, l’IFBB a décidé de laisser les compétiteurs poser mais ils ne seraient plus notés là-dessus.

    Toutefois, le mois dernier, après une rencontre avec le président de l’IFBB Pro League, Jim Manion, Arnold a annoncé que la notation des posing serait remise au goût du jour !
    Ce sera véritablement ressuscité pour les six Arnold Classics de cette année ! Grande nouvelle !

    Compétition Arnold



    Arnold a ainsi déclaré :

    «Nous allons tester cela lors des six Arnold Classics. Si cela fonctionne pour le mieux, nous l’inclurons dans tous les concours professionnels IFBB à travers le monde !

    Notre sport est de plus en plus populaire et je crois fermement que le posing et sa pratique n'ont pas progressé d’un pouce depuis des décennies ! Certains bodybuilders ont de grandes qualités de posing … mais pour être honnête avec vous, 80% sont tout simplement mauvais à cela !

    Dès lors, nous devons les entraîner et les forcer à tenir une pose esthétique, athlétique, pendant plus de trois secondes.

    C’est malheureux, ils ont tous un physique hors du commun, mais ne peuvent pas tenir une position sans trembler. Cela n’est absolument pas digne de professionnels !

    Vous vous entraînez pendant des dizaines d’années pour développer un corps massif, énorme, et vous vous retrouvez sur scène, à l'Arnold Classic ou l’Olympia, à trembler comme un vulgaire feuille ! Mais écoutez-moi bien, désormais, il n’y aura plus aucun de ces tremblement ! »


    Espérons qu'Arnold arrive à ses fins et réussisse à faire évoluer le bodybuilding moderne !

    Adaptation de l'article original :
    http://musculardevelopment.com/news/the-mcgough-report/14945-arnold-schwarzenegger-on-a-mission-to-re-shape-bodybuilding.html#.Vs22MVIsi6C


    On en parle sur le forum : Arnold en a marre des culturistes à gros ventre !  

    Envie de progresser ?

    Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

    1- Je choisis mon sexe
    Homme
    Femme
    2- Je choisis mon objectif
    Prise de
    masse
    Perte de
    poids
    3- J'obtiens mon programme