Bien choisir son complément multivitamines


Julien nous explique ici comment choisir un complément alimentaires multivitamine qui soit utile, avec des ingrédient de bonne qualité, qui ne soit pas oxydant et qui n'augmente les risques de cancer.


Les compléments alimentaires sont très utilisés dans le monde sportif. Le sportif est plus sensibilisé à sa santé, il veut prendre soin de lui et c’est une bonne chose. Parallèlement, s’il pratique régulièrement et sérieusement, il ne veut pas qu’un déficit en vitamines le rende fatigué, et s’il est compétiteur il ne souhaite pas tomber malade à l’approche d’une compétition, et si c’est le cas : le moins longtemps possible.

Autant de questions logiques et pleines de bon sens. Un bon complément multivitamines doit donc :

- Maintenir ou améliorer la santé

- Contenir les bons produits et les bonnes doses pour mieux récupérer en cas de maladie

- Combler les carences de l’alimentation

L’intérêt d’un complément alimentaire est effectivement souvent justifié comme le montrent les études sur la population Française comme SUVIMAX dans lesquelles on constate des déficits variés et importants en certaines vitamines et minéraux. Notamment la vitamine D, le zinc, le magnésium, la vitamine C et les vitamines B. Tous ces déficits peuvent impacter négativement à long terme le sportif dans sa performance ou sa santé.

Des compléments vitaminés inutiles et dangereux !

Problème : presque tous les compléments alimentaires utilisés par les sportifs sont inutiles !

Choisir vitamines

Pire, beaucoup d’entre eux sont dangereux pour la santé et augmentent votre risque de maladies cardiovasculaires et de cancers.

Oui, vous avez bien lu. En croyant vous faire du bien vous pouvez vous faire du mal. Un complément que vous pensez antioxydant peut s’avérer pro-oxydant et néfaste.

Voici ici les principes fondamentaux pour bien choisir un complexe multivitamine :

- Il ne doit pas contenir de fer : le fer est un puissant oxydant, c’est-à-dire qu’il produit des radicaux libres. En laboratoire il est utilisé pour générer des radicaux hydroxyles qui sont parmi les plus dévastateurs connus dans le corps humain. Les radicaux libres sont impliqués dans toutes les maladies du vieillissement mais aussi dans les mutations génétiques. C’est ainsi que plusieurs pays ont stoppé la fortification en fer de la farine face à une évidence d’un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires et de cancers. Une étude très récente menée sur plus de 41 000 femmes a confirmé que celles qui utilisent un complément alimentaire comportant du fer ont une mortalité significativement plus élevée que les autres. Le fer est nécessaire en petite quantité mais pas en excès. Si vous manquez de fer, prenez un complément prescrit par le médecin et uniquement pendant une période courte.

- Il ne doit pas contenir de cuivre : le cuivre, comme le fer est un puissant oxydant. Sa présence augmente la mortalité, comme démontré dans cette même étude.

- Il ne doit pas contenir de manganèse : rebelote, encore un oxydant sans intérêt qui ne devrait pas être présent dans des compléments alimentaires, l’alimentation couvrant largement les besoins.

- Il ne doit pas contenir trop de vitamine E et uniquement sous forme naturelle. De fortes doses d’alpha-tocophérol semblent augmenter la mortalité totale et le risque de cancer de la prostate. Maximum 200IU de vitamine E par jour.

- Il ne doit pas contenir trop de zinc. Une dose quotidienne trop élevée augmente le risque de cancer de la prostate. 15 à 20 mg par jour semble être une limite à ne pas dépasser.

- Il ne doit pas contenir de méga doses de vitamines B « à l’américaine ». Premièrement car c’est inutile. Deuxièmement car c’est potentiellement dangereux. La vitamine B9 en excès par exemple semble être mal métabolisée car elle n’est pas naturelle et augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires. Voir un exemple de cette problématique ICI.

- Il ne doit pas contenir de calcium. Ca vous parait curieux ? Pourtant sachez que vous payez pour rien. Il est très facile d’obtenir suffisamment de calcium dans son alimentation mais à l’inverse, la supplémentation en calcium n’est bénéfique ni pour les os ni pour maigrir: Pourquoi payer pour quelque chose d’inutile ?

- Il ne doit pas contenir de magnésium oxyde. C’est la forme privilégiée par les fabricants car c’est la moins chère. Malheureusement c’est aussi la moins bien absorbée. Un fabricant sérieux choisira plutôt un magnésium carbonate, citrate, glycérophosphate, pidolate ou lactate (liste non exhaustive).

- Il ne doit pas contenir 3 500 ingrédients à base de plantes dont l’utilité échappe au concepteur du produit lui-même. Tout cela n’est souvent que du marketing pour vous attirer d’une part et vous faire payer plus cher de l’autre.

Il y a d’autres critères importants si on veut faire les choses correctement, notamment en ce qui concerne les doses mais vous avez déjà ici les problématiques principales : les produits qui sont dangereux pour votre santé (à fuir au plus vite) et les produits bas de gamme (à fuir aussi vite).

Malheureusement on constate vite qu’en France le choix est limité et que beaucoup de données scientifiques sont ignorées. Aux Etats-Unis le constat est moins pire mais tout n’est pas rose non plus, sans parler des problèmes de surdoses parfois rencontrées ICI.

Mon conseil pour les vitamines :

Force est de constater qu’il n’existe pas beaucoup de compléments multivitamines de qualité. Le but étant de prendre soin de sa santé et non pas de tomber malade, même dans 15 ans, je suggère de n’acheter que ce dont on a réellement besoin. Par exemple si votre alimentation est riche en magnésium, pourquoi payer si vous n’en manquez pas ? Plus simplement, vous pouvez vous supplémentez sans trop d’inquiétude avec tout ce qui n’est pas mentionné ici ou en prenant garde aux doses indiquées (zinc, vitamine E, etc.). Pour un diagnostic plus précis vous pouvez également lire le chapitre dédié dans mon livre « Nutrition de la Force ».

Pour finir, sachez que, face à cette problématique, j’ai accepté de travailler pour une marque Française de compléments alimentaires à l’élaboration de formules qui puissent apporter un véritable bénéfice aux utilisateurs et améliorer leur état de santé au lieu de les rendre malades. La gamme devrait être disponible à la fin du premier trimestre. Tout ceci ne permet malheureusement pas de régler la question de la vitamine D.


On en parle sur le forum : VIP : Bien choisir son complément multivitamines  


Articles complémentaires

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme