Derniers conseils d'utilisation du tapis


Quelques conseils supplémentaires, comme le fait de pratiquer régulièrement et de manière espacée, de commencer et de finir sa course à basse vitesse, et de ne pas s'appuyer sur les poignées de maintien.


Bases des tapis de course


Pour clôturer ce dossier sur les bases de l'entrainement au tapis, voici quelques conseils complémentaires, pour tirer le meilleur parti de votre tapis de course :

Pratique régulière et espacée :

Pour avoir le maximum de résultats, il faut courir régulièrement et il faut aussi que vos entraînements soient suffisamment espacés. Cela veut dire qu'il ne faut pas courir trois jours d'affilé, puis attendre 10 jours avant de courir à nouveau. Cela ne sera pas bon pour la performance ni si vous souhaitez perdre du poids.

En plus, le problème de regrouper vos entraînements est que vous n'aurez pas une récupération suffisante, ce qui engendrera un risque de blessure plus important et / ou une plus grande fatigue.

Commencer et finir à basse vitesse :

Courir sur un tapis est différent de courir en pleine nature, car ce n'est pas la vitesse de vos jambes qui définit la vitesse de course, mais la vitesse du tapis qui va définir la vitesse de vos jambes.

En conséquence, et pour ne pas chuter à cause d'une différence de vitesse entre le tapis et le sol, pensez à commencer et à finir votre entraînement à basse vitesse.


Quand vous allez débuter votre course, commencez avec 20 à 30 secondes à basse vitesse, puis augmentez peu à peu le rythme. Cela vous permettra de rentrer doucement dans votre course tout en vous échauffant. De même, à la fin de votre course, réduisez peu à peu la vitesse et finissez en marchant quelques secondes. Cela fera une sorte de retour au calme et vous permettra de finir tranquillement votre footing.

Ne pas s'appuyer sur les poignées de maintient :

Certains tapis sont équipés de poignées de part et d'autre. Elles peuvent éventuellement servir en cas de déséquilibre mais il faut que leur utilisation soit ponctuelle. Cela signifie que vous ne devez pas être en appui sur ses poignées de maintien durant toute la course.

Cela créerait une course moins efficace car il n'y aura plus de mouvements des bras et du torse. Et justement, ces mouvement des bras sont très importants pour avoir un mouvement de course plus naturel et plus performant.

Le lieux d'entrainement :

Enfin, essayez de faire votre course dans un lieu aéré et si possible suffisamment frais. Le problème quand on court de manière statique, c'est qui n'y a pas de vent pour rafraîchir le corps. On a donc plus de chances de « surchauffer » que lorsqu'on court en plein air. Il faut faire attention à cela, donc courir dans un lieu avéré, éventuellement en étant moins habillé que d'habitude. Cela vous permettra de mieux refroidir votre corps tout au long de la course.

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme