Les différents types de poisson


Dans l'alimentation, il existe différentes espèces de poisson qui sont plus ou moins bonnes pour l'organisme. Même si certains poissons ont un goût excellent, il s'avère au final qu'ils ne sont pas très bon pour le corps. Ainsi, quand on fait attention à son alimentation, il est important de vérifier quel type depoisson on mange.


Différents types de poisson

En musculation, on sait que la nutrition occupe une place très importante. Il faut manger équilibré pour être en forme et consommer beaucoup de protéines alimentaires. Ce conseil est tout à fait valable au niveau des poissons. En effet, certains sont excellents pour l'organisme car ils possèdent beaucoup d'acides gras riches en oméga-3 alors que d'autres en sont complètement dépourvu.

C'est pour cela que nous vous proposons ici un tour d'horizon de différents types de poissons plus ou moins riches en oméga-3.

Poissons très riches en acides gras oméga-3

Ces poissons apportent plus de 1,5 g d'oméga-3 pour 100 g, soit en moyenne 2,4 g par portion de 120 g.

Exemple : maquereau, hareng, sardine, pilchard

Poissons riches en oméga-3

Ces poissons apportent 1 g à 1,4 g d'oméga-3 pour 100 g, soit en moyenne 1,4 g par portion de 120 g.

Exemple : saumon, chevaine, morue noire, truite grise, truite saumonée, capelan, lavaret, thon albacore (ce dernier, pas plus d’une fois par semaine en raison de la contamination par le mercure)

Poissons (et assimilés) modérément riches en oméga-3

Ces poissons, mollusques et crustacés apportent 0,5 à 0,9 g d'oméga-3 pour 100 g, soit en moyenne 0,70 g par portion de 120 g.

Exemple : truite arc-en-ciel, bar, éperlan, mulet, goberge, huître, crevette, moule bleue

Poissons maigres dépourvu en oméga-3

Exemple : cabillaud du Pacifique, colin d’Alaska, dorade grise de ligne, lieu jaune de ligne, lieu noir, merlu blanc du Cap, sole d’Hastings, tacaud, turbot

Les espèces contaminées

Il ne faut pas manger plus d'une fois par semaine de cette espèce de poisson.

Exemple : anguille et civelle, bonite, congre, daurade, empereur, escolier noir, escolier serpent et rouvet, grande sébaste, petite sébaste, grenadier, lingue bleue ou lingue espagnole (julienne), loup de l’Atlantique, marlin, palomète, pailona commune, raie, thon albacore, voilier de l’Atlantique

Les espèces très contaminés

Il est conseillé d'en manger au maximum une seule fois par mois.

Exemple : esturgeon, baudroie ou lotte, thon blanc, requin, flétan, brochet, sabre argent et sabre noir.

Les espèces ultra contaminés

Ces poissons sont généralement à éviter.

Exemple : espadon, marlin, siki, thon rouge (espèce menacée)

Attention, quand on parle d'espèces contaminées, c'est par rapport à l'environnement dans lequel évoluent les poissons, certaines mers ou parties de mers étant plus ou moins polluées …


On en parle sur le forum : Les différents types de poisson  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme