Dopage : une expérience télévisée impressionnante !


La vidéo d'un test de dopage réalisée par France 2 fait parler d'elle depuis quelques jours. Explications et décryptage.


Tapis de course dans les salles de sport

Avant-propos : le but ici n'est pas de rentrer dans le débat sur le dopage .. car on le sait, le dopage est un sujet qui met le monde du sport à feu et à sang en l’espace de quelques millisecondes ...

Aujourd’hui je vais donc vous faire part d’un reportage diffusé sur France 2, le samedi 3 mai, qui met en lumière l’utilisation de produits dopants chez des athlètes d’endurance, le tout avec la rigueur d’un protocole scientifique documenté. Une première mondiale pour cette étude qui a bien sûr - (fait unique) - reçu l’aval des toutes les autorités concernées !

C'est donc une expérience de dopage officielle !

Objectif : lutter contre le dopage ?

Le but de cette expérience :

«Elle va servir de base pour améliorer les méthodes de détection et le passeport biologique sinon les tricheurs risquent de continuer de courir, rouler tranquille !»

Mais surtout : évaluer les effets d’un dopage micro dosé mais répété pendant un mois. Et oui, un seul mois, c'est quand même très court …

Le protocole est très simple :

  • Pendant 29 jours, 8 sportifs ont accepté de participer à une étude exécutée dans un laboratoire indépendant et mis au point par le docteur Pierre Sallet, un haut représentant de la lutte contre le dopage, à la Clinique Iris Marcy l’Étoile (Lyon).


  • Au départ du protocole, les sportifs ont dû se plier à une batterie de tests divers afin de pouvoir mesurer et documenter leur progression et faire état de l’impact des produits dopants sur leurs organismes et leurs performances.


  • Examen clinique, échographie-Doppler cardiaque, épreuve d’effort avec analyse des échanges gazeux, en début et fin de protocole (test d’effort sur vélo + test d’effort course à pieds sur 3000 m sur piste) pour mesurer les performances des athlètes qui se prétendent encore « naturels ».


  • Ces divers tests seront une nouvelle fois effectuer après que les 29 jours soient passés.


  • Ensuite, les sportifs ont reçu pendant trois semaines des micros doses de produits dopants : 12 injections d'EPO, d'hormone de croissance et des corticoïdes. Mais uniquement des doses minimales … qui ont tout de même eu leur influence !


Ainsi, au bout de quelques jours, certains athlètes ressentent les effets des produits :

« Sur mon parcours habituel de 24 kilomètres, j'ai gagné dix minutes facilement. Pas tant parce que j'allais plus vite. J'avais l'impression que je ne pouvais jamais m'arrêter »

Leurs performances augmentent et de plus, à aucun moment, ils ne seront contrôlés positifs lors des divers tests sanguins !

Et en fin de protocole :

« A mon niveau, gagner 26 secondes sur un 3 000 mètres, c'est pas humain. »

On peut aussi noter que les effets ont une influence sur la vie quotidienne :

« Il y a une sorte d'agressivité, en fait, et que je n'avais pas avant. C'est très étonnant. »

Un dopage de très courte durée qui a en moyenne amélioré les performances de 3% à 6% des athlètes, un «cobaye» a même amélioré son 3000 m de 31 secondes au chrono ….

Voir le reportage sur France 2 ICI

Voir les détails et réactions audio ICI.

Mon avis sur cette étude :

On peut toutefois regretter la courte durée du protocole, les doses sans doute trop basses, un essai non randomisé en double aveugle, l’effet placebo manifeste, l’émulation du groupe expérimental, les 3 à 6% de mieux peuvent très bien n’être que l’aléa statistique… etc.

En clair, un reportage sympathique, mais les résultats n'ont aucune valeur propre.

Et une version bien édulcorée de ce qui se passe dans le monde du sport réellement, ou les doses ne sont malheureusement pas si faibles …


On en parle sur le forum : Dopage : Une Expérience Télévisée Impressionnante !  


Articles complémentaires

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme