Rowing : erreurs possibles et dangers


Se mettre sur les talons, tendre les jambes, modifier la flexion des genoux, courber le dos, se balancer ou encore baisser la tête sont les principales erreurs à ne pas effectuer dans le mouvement du rowing. De plus, ce dernier est déconseillé aux personnes souffrant de problèmes de dos.


Voici les erreurs les plus communes au rowing barre. Il faut absolument les éviter pour avoir une bonne technique, car comme nous l’avons dit plus haut le rowing barre est un mouvement potentiellement très dangereux à cause des charges importantes qu’il permet de manipuler à cause du porte-à-faux, lui aussi très important, au niveau des lombaires.

- Se mettre sur les talons ou la pointe des pieds : évitez d’être sur l’une ou l’autre de vos extrémités plantaires, mais essayez d’être en appui sur l’ensemble du pied

- Tendre les jambes pendant la phase concentrique, puis les fléchir : si vous faites des mouvements de jambes importants, ce n’est plus votre dos qui va soulever la barre, mais bien vos jambes. Le mouvement devient donc « triché » et moins efficace.

- Modifier le fléchissement des genoux en général : même principe qu’au-dessus, la flexion de vos genoux ne doit pas varier pendant tout le mouvement pour être certain de ne pas faire des gestes parasites qui pourraient faciliter le travail des muscles du dos 

- Arrondir le dos : c’est certainement l’erreur la plus dangereuse que vous pourriez commettre ! Si vous arrondissez votre dos, vous prenez un aller simple pour la hernie discale ! Eviter à tout prix d’arrondir le dos, garder le dos bien plat ou avec une légère cambrure qui ne doit pas varier pendant tout le mouvement.

- Utiliser le balan pour s'aider (petit relevé de buste) : si vous relevez un peu le buste pendant le mouvement, surtout si vous faites des à-coup, c’est que la charge est trop lourde pour vous. Ce type de triche va limiter le travail de votre dos en le facilitant, mais cela va aussi augmenter le risque de blessure et modifier en plus les muscles qui vont être travaillés : vous ferez davantage intervenir les lombaires et les trapèzes supérieurs.

- Baisser la tête : si vous baissez la tête, vous allez arrondir le haut de votre dos. Donc gardez bien la tête dans l’axe entre le mouvement.

Le rowing est déconseillé aux personnes souffrant de sciatiques, hernies discales ou de tout autre faiblesse ou douleur au niveau de la colonne vertébrale. Ce mouvement se pratique avec des charges relativement importantes, la prudence est de mise.  

Il reste néanmoins possible de faire le rowing allongé sur le ventre sur un banc, la barre étant sous le banc. De cette façon la région lombaire et la colonne vertébrale sont libérées de toute contrainte. C’est une excellente solution pour préserver son dos tout en permettant un travail efficace, car mieux isolé et sans triche, mais rares sont les salles qui proposent ce type de matériel. 

Une autre alternative efficace : faire les tractions allongé. Ce mouvement est quasiment identique au rowing, mais il limite de manière importante la pression sur la colonne vertébrale et les lombaires. Il a par contre un inconvénient : il sera surtout utile pour les débutants car par la suite il devient bien trop facile pour être réellement efficace. 

 Voici deux photos pour vous montrer ce mouvement :

Tractions allongés, position basse



Tractions allongés, position haute



Ces tractions allongées sont réalisées ici avec une barre, mais vous pouvez très bien les faire à la maison si vous n’avez pas de matériel, par exemple en vous plaçant sous une table.


On en parle sur le forum : Technique du rowing barre  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme