Etes-vous intolérant à la whey ? Comment le savoir ?


Sensibilité à la whey et intolérance : la whey n’est pas pour vous ? II est possible que vous ne supportiez pas la whey ou les autres protéines de lait à causes de nombreuses raisons. Revue de détails et conseils pour résoudre ces problèmes digestifs.


Intolérance à la whey


Il y a pas mal de personnes qui souffrent d'allergies ou d'intolérances aux protéines en poudre d’origine laitière et se plaignent en général de ne pas supporter la Whey sans toutefois être 100% convaincu de leur pathologie ou de leur sensibilité.

La nutrition est indispensable pour progresser et pour réussir. Bien souvent, cela passe par l’ajout et la prise d’un supplément de protéine pour aider à augmenter vos apports, en particulier avec la whey.

Notez tout d'abord que les protéines (en fonction de leur source, de leur qualité, etc.) sont plus difficiles, pour votre corps à décomposer et à digérer. Pour certaines personnes, cela peut résulter en des gaz et des ballonnements, peu importe la source, mais pas pour tous les consommateurs de protéines (heureusement). C’est une spécificité individuelle.

Ensuite, même les personnes souffrant d'intolérance au lactose peuvent sélectionner un isolat de protéine de whey pur, qui a moins de 0,1 gramme de lactose par 20 grammes (la plupart des personnes souffrant d'intolérance au lactose n’ont aucune difficulté à prendre cette très petite quantité de lactose).

Cependant, il y a quelques questions que vous pouvez vous poser pour trouver un supplément de protéines qui aboutit à moins de désagréments si vous êtes sensible à la whey en général.

Allergique ?



En effet, même avec une soi-disant protéine de super qualité isolée et tout le blablabla commercial derrière, un pratiquant peut avoir des ballonnements et des gaz après chaque prise de son supplément de protéines !

Dans les 30 minutes, son ventre va gonfler énormément, il va se sentir mal et vite courir aux toilettes … Vous pouvez également avoir des maux de tête, la création d’une épaisse couche de mucus dans la gorge … la liste peut être très longue et représentative de symptômes plus ou moins handicapants.

Ces symptômes, bien sûr, sont souvent associés à des allergies alimentaires et / ou des intolérances alimentaires.  Mais peu importe leurs formes, probablement beaucoup d'entre vous ont échoué à les reconnaître, les ignorent, ou tout simplement ont appris à vivre avec. Beaucoup sont convaincus que les « bénéfices » de la prise de whey surpassent tous ces désagréments

Mais ces symptômes ne sont pas normaux et ne doivent pas être « oubliés », cela doit être traité et éliminé !


Bien sûr, la majorité des gens n’expérimenteront aucun désagrément avec les produits laitiers et les protéines en poudre, même de piètre qualité, c’est la dure loi de la nature.

Cependant, si vous sentez que votre Whey ne convient pas à votre organisme, qui ne cesse de la « rejeter », posez-vous 4 questions :

  • Vous sentez-vous souvent ballonné et bouffi ?

  • Souffrez-vous de flatulences (intempestives) ?

  • Avez-vous souvent le nez bouché?

  • Avez-vous un excès de production de mucus dans la gorge ?



Si ces symptômes font parti de votre quotidien, il est temps de faire attention à votre alimentation (on ne parle pas que de la whey), c’est peut-être bien être la source d’un des problèmes cités ci-dessus. 

Toutefois, spécifiquement aux protéines en poudre, les symptômes ci-dessus sont en général le résultat d'un ou des éléments suivants :

Une intolérance au lactose



Chez certains individus (ceux pour qui l’activité de l’enzyme lactase est insuffisante), le lactose non digéré passe par l'estomac et dans les intestins où il doit être fermenté. A cause de ce processus, beaucoup de gaz est formé, provoquant des crampes d'estomac, des ballonnements, des flatulences et de la diarrhée. Youpi !!

Si vous prenez un supplément de protéines en poudre et que vous rencontrez des gaz, des douleurs d'estomac, des diarrhées etc. vous pouvez avoir de lourds problèmes digestifs.


Ici, vous devez réagir, faire des tests, et voir si oui ou non vous devez couper complètement les produits laitiers.

Allergie / intolérance à la protéine



En plus de ce qui précède, les symptômes peuvent être le résultat d’une allergie ou d'une intolérance à la protéine de lait. Alors que la caséine est reconnue poser plus de problèmes par rapport aux protéines de whey, au final les deux protéines peuvent causer des problèmes similaires. Cela est dû au fait que chez certains individus, la caséine et le lactosérum peuvent provoquer une réponse immunitaire inflammatoire excessive.

En conséquence, on se retrouve avec des voies respiratoires bloquées, le nez bouché, et la gorge « pleine » (Oui bon bah ça va…).

La qualité du supplément



Vous êtes sensible au lactose ou à votre protéine, vous avez choisi un isolat et votre fournisseur de supplément jure que sa protéine est un isolat de « haute qualité » issu de la meilleure usine de traitement au monde et blablabla… Mais vous subissez pas mal de désagréments ?

Certes, les vrais isolats de haute qualité contiennent très peu de lactose. Mais encore une fois, cela peut ou ne pas être le lactose qui soit le problème. Cela peut être l'isolat de protéine lui-même qui est la source du problème.

En effet, de nombreux « initiés » de l'industrie des suppléments pensent que pas mal de fabricants et vendeurs mentent sur la qualité, la fabrication et les ingrédients de leurs produits pour augmenter les marges, les profits et réduire les coûts.

Oui, c’est beaucoup moins cher d’utiliser un concentré protéique de lactosérum de qualité plutôt que d'utiliser un isolat protéique de lactosérum de haute qualité… Le plus classique étant que certaines entreprises ajoutent du concentra dans leurs boîtes d’isolat de whey, sans, bien évidemment, le mentionner sur  l'étiquette.

Bien sûr, je ne vais pas essayer de lancer une théorie conspirationniste, mais juste vous aider à éviter quelques « problèmes » alimentaires potentiels.

Sans compter en plus que le process de fabrication peut altérer votre protéine et donc changer sa digestion.

Les additifs dans vos suppléments



Si vous éprouvez des troubles intestinaux ou d'autres problèmes bénins après avoir consommé de la protéine en poudre, cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes allergique à ce produit.

Dans certains cas, les protéines en poudre ont pas mal d’additifs et de texturants ajoutés, tel que des gommes ou des épaississants (xanthane, guar, carraghénane, …) qui peuvent également devenir très problématiques.

Ces additifs peuvent poser problème du fait qu’ils sont difficile à digérer pour certaines personnes et peuvent conduire aux mêmes symptômes qu’une intolérance au lactose / à la whey.

Suggestions pratiques



  • Changez de marque : même si vous avez choisi un super isolat sans lactose, il est peut être temps de changer de marque. Votre marque peut contenir trop de lactose ou une concentration trop élevée de certains produits des ingrédients dont l’un pourrait vous être préjudiciable.

  • Est-ce que votre protéine est de haute qualité ? Toutes les poudres de protéines ne sont pas les mêmes, et cela peut se voir par les certifications, les tests etc…

  • Changez de type de protéine : si changer de marque ne marche pas, vous pouvez légitimement avoir une intolérance à la protéine de lait. Dans ce cas, vous pouvez essayer de passer à un blend d’isolat de riz / chanvre ou alors … manger solide. C’est dur pour certain … aller un petit peu de poulet ou de colin, ça ne fait pas de mal. En effet, avez-vous vraiment besoin de protéine en  poudre ?

  • Repensez  votre apport en produit laitier : une autre chose à considérer également si vous souffrez des symptômes énoncés plus tôt, est de revoir votre consommation de produits laitiers. Au lieu que cela soit votre protéine en poudre le problème, ce peut être le lait, le fromage, les yaourts … Encore une fois, beaucoup de fractions de protéines dans les produits laitiers peuvent être coupables. S’il se trouve que ce sont les produits laitiers le problème, vous pouvez arrêter le lait de vache et/ou passer au lait de chèvre / brebis ou tout arrêter et attester de la réaction de votre organisme.

  • Manque de fibres ? Une dernière raison souvent méconnue qui vous fait vous confronter à des gaz odieux peut être un manque de fibres dans votre alimentation. Donc, manger des légumes et autres fruits en quantité suffisante ! Ajoutons qu’un manque de fibres couplé avec un régime riche en protéines est une recette pour la constipation et la stagnation.



Conclusion



Prenez le temps d’examiner si vos suppléments de protéines en poudre et les produits laitiers vous aident à atteindre vos objectifs ou vous ralentissent.

Si vous sentez que quelque chose cloche entre ce que vous mangez et comment vous vous sentez, il est plus prudent de faire bouger les choses si un aliment particulier est problématique que de continuer à « s’empoissonner ».

Nota : Si vous cessez l'utilisation de ces suppléments et que les problèmes persistent, demandez l'aide d'un professionnel. En effet, cela pourrait être quelque chose de plus grave.


On en parle sur le forum : Etes-Vous Intolérant À La Whey ? Comment Le Savoir ?  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme