Comment être sec et découpé, partie 1


Pour être découpé, pour éliminer le gras qui diminue la définition des muscles, il faut faire une sèche, en réduisant l'apport calorique. Pourtant, ce n'est pas toujours aussi simple à faire en pratique. Voici des conseils, pour éviter les pièges d'une sèche et réussir à perdre ce gras excédentaire.


Astuces pour être sec et découpé

Nous vous parlons souvent de la sèche, qui permet de perdre du gras et d'être découpé, avec des muscles bien dessinés. Voici quelques astuces complémentaires pour bien comprendre comment perdre du gras et ainsi rendre votre sèche plus efficace.

Astuce pour la sèche n°1 : faire un jour de relâche



Lorsque vous réduisez votre apport calorique, pour faire votre régime, le corps réagit en brûlant moins de calories. C'est simple : si vous mangez moins, le corps va s'adapter et dépenser moins !

C'est la réponse naturelle du corps, qui agit ainsi pour éviter de dépenser plus de calories que ce qu'il reçoit, pour ne pas gaspiller son énergie. Le corps est prévoyant, au cas où la privation se prolonge pendant trop longtemps, c'est un réflexe de survie, mis au point pour prévenir les périodes de famine.

Cette réduction des calories brûlées résulte d'une baisse du métabolisme, liée à une réduction des niveaux de certaines hormones, comme la leptine ou les hormones thyroïdiennes.

Le meilleur moyen de combattre cette adaptation du corps est de lui montrer que la réduction calorique ne va pas se prolonger trop longtemps. Pour ce faire, il faut faire un jour de relâche par semaine, c'est-à-dire un jour où vous allez manger normalement, sans restriction calorique. Ce jour est très important, il ne va pas mettre en danger votre sèche, bien au contraire, il va l'améliorer en évitant au corps de réduire son métabolisme.

La deuxième solution, à combiner avec la 1°, est de ne pas réduire de façon trop drastique votre apport calorique, et de compenser en augmentant l'activité cardiovasculaire. Ainsi, le corps brûlera des calories supplémentaires.

Astuce n°2 : continuer à perdre du gras



Parfois, au bout de quelques semaines, le corps n'arrive plus à perdre du gras malgré la poursuite de la sèche. Ce phénomène peut arriver car le métabolisme est réduit (cf ci-dessus), mais aussi car le stimulus de perte de gras n'est plus assez fort.

La perte de gras fonctionne comme la prise de muscles, il est important de faire augmenter le stimulus pour continuer la progression.

Donc si votre perte de gras stagne et que vous n'êtes pas dans le cas cité ci-dessus, c'est que votre stimulus pour la perte de gras est trop faible.

Il faut donc augmenter le stimulus, pour donner au corps une raison de continuer à perdre du gras :

- Augmenter la dépense calorique, en augmentant l'activité cardiovasculaire
- Réduire les apports

Pour la 2° solution, et afin de ne pas trop diminuer le métabolisme, l'idée est de ne réduire ces apports que sur 2 journées, non consécutives, en diminuant de façon extrêmement importante les glucides. Le but étant de vider les stock de glycogènes sur ces deux jours ''light'', pour forcer le corps à puiser dans le gras.

Astuce n°3 : muscles plats, glycogène et sel



Lorsque vous réduisez fortement les glucides, vos muscles deviennent un peu plat, moins ''pleins''. Ceci est tout à fait normal, et il n'y a pas lieu de s'en inquiéter.

Cela ne signifie pas que vous avez perdu du muscle, mais simplement que les stocks de glycogène de vos muscles sont réduits. Cette réduction des stocks de glycogène est logique dans un régime hypo-glucidique, car le glycogène est régénéré dans les muscles à partir des glucides. De plus, une baisse du glycogène est une bonne nouvelle lorsqu'on cherche à maigrir, car cela signifie que les stocks d'énergie des muscles sont réduits, donc que le corps va devoir puiser dans les graisses.

Ce qui produit cet effet de muscle moins volumineux est que le glycogène joue un rôle de pompe à eau : lorsqu'il entre dans le muscle, il emmène de l'eau avec lui, ce qui permet de ''gonfler'' les muscles.

Donc moins de glucides = moins de glycogène = moins d'eau = muscles plats.

Pour contrer en partie cet effet et conserver une plus grande part d'eau dans les muscles, une solution existe : le sel.

Le sel joue le même rôle de pompe que le glycogène. Il crée un peu de rétention d'eau sous la peau, mais permet aussi de faire en partie remonter le niveau d'eau du corps. Et comme le corps est en équilibre permanent, lorsque de l'eau entre dans les cellules musculaires, elle amène avec elle des acides aminés, de la créatine, … Le sel peut donc participer à ''réalimenter'' les muscles en eau et en nutriments.

Attention toutefois, la consommation doit être raisonnée, car le sel à forte dose est dangereux pour la santé.

Astuce n°4 : utilisez un brûleur de graisse



Les brûleurs de graisses, ou fat burner peuvent vous aider lors d'une sèche.

La plupart des brûleurs de graisses agissent de deux façons :

- Ils maintiennent un métabolisme haut, pour limiter la diminution du métabolisme (cf Astuce 1)
- Ils ont un effet stimulant pour diminuer la sensation de fatigue due à la réduction calorique. Cet effet est intéressant, mais il peut aussi être pervers, car en changeant notre sensation de fatigue, il peut nous faire croire que le corps ne souffre pas trop de la sèche, alors qu'en réalité le corps est exténué, mais nous ne nous en rendons pas compte, à cause du stimulant.

Mais attention, encore une fois ce type de produit n'est d'aucune utilité si il n'est pas associé à un régime et à un entraînement. La base pour maigrir est bien entendu le régime, pas les produits.


On en parle sur le forum : Comment être sec et découpé, partie 1  


Articles complémentaires

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme