Métabolisme aérobie – anaérobie


Les mécanismes aérobie et anaérobie sont 2 systèmes métaboliques. Le premier se base sur l'oxygène et correspond à des sports d'endurance. Le second n'utilise pas d'oxygène et correspond à des efforts intenses mais relativement courts.


Métabolisme aérobie et anaérobie en musculation

Pour simplifier, on peut dire que le métabolisme correspond à un mode de fonctionnement particulier de l'organisme. Il en existe plusieurs dont les mécanismes aérobie et anaérobie, dont nous allons traité dans cet article.

Mécanismes aérobie et anaérobie

Lors d'une contraction musculaire, l'hydrolyse de l'ATP provoque une transformation d'énergie chimique en énergie mécanique et thermique : elle permet donc la contraction musculaire, mais provoque aussi un dégagement de chaleur. Pour rappel, l’ATP est une énergie qui peut être synthétisée rapidement, c’est la plus puissante, mais c'est aussi celle dont le stock est le plus faible. Elle n’est donc pas utilisable sur une période dépassant quelques secondes car il faut laisser au muscle le temps de la renouveler.

Pour être performant lors d'un exercice de musculation par exemple, l'ATP doit être resynthétisé rapidement. Pour cela, il y a 3 possibilités selon le type d'effort que l'on fait :

- le mécanisme anaérobie alactique. C'est un mécanisme caractérisé par l'absence d'oxygène ainsi que de lactate. Il est mis en jeu pour des efforts intenses et très court, inférieur à quelques dizaines de secondes (exercices de musculation par exemple, à condition de ne pas faire une série trop longue).

- le mécanisme anaérobie lactique. Ce mécanisme utilise le glycogène pour produire du lactate en passant par la glycolyse anaérobie. Il est mis en jeu pour des efforts d'une durée de 10 à 20 secondes entrecoupé de pose suffisamment longue pour permettre une recharge (football par exemple).

- le mécanisme aérobie. Ce mécanisme correspond au système le plus important de fourniture d'ATP, grâce notamment à l'oxydation des substrats glucidiques et lipidiques. Il est mis en jeu lors des efforts plus prolongés, supérieurs à 20 secondes.

Au delà de quelques minutes d'efforts, l'apport énergétique est réalisé par l'intermédiaire de l'oxydation des glucoses et des acides gras (course de fond par exemple).

Mais attention : comme vous pouvez le voir, c'est différent mécanisme énergétique se recoupe. On n’est donc jamais à 100 % dans un seul, mais dans un mélange de toutes ces solutions, qui la plupart du temps vont entrer en jeu l’une à la suite de l'autre pour fournir de l'énergie en fonction de la durée de l'effort que vous allez réaliser.


On en parle sur le forum : Métabolisme aérobie – anaérobie  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme