Les femmes sont-elles à l’égal des hommes ?


Les hommes seraient globalement plus forts que leurs homologues féminins. On le voit régulièrement à la salle de sport, mais aussi dans bien d’autres disciplines sportives.

Mais alors, sportivement parlant, les femmes partent-elle vraiment avec une longueur de retard ?



Certains critères, comme l’endurance, la puissance ou la force musculaire avantagent les hommes, tandis que d’autres, comme la souplesse, la stratégie et surtout le mental, sont souvent plus développés chez les femmes.

Le squelette


Chez les femmes, la croissance et la maturation osseuse sont plus précoces que chez les hommes. Les os sont en général plus petits et le cartilage articulaire moins épais. Par ailleurs, la femme a un rapport haut du dos/hanche inversé par rapport à l’homme, son bassin étant souvent plus large que la largeur d’épaules. Il existe bien sûr des exceptions selon les morphologies.

Le buste est souvent plus haut que la partie inférieure, ce qui donne des jambes légèrement plus courtes et donc un centre de gravité plus bas que celui des hommes. Les femmes ont ainsi un meilleur équilibre, mais également une vitesse de propulsion moindre en raison d‘une foulée plus courte.

Ces spécificités du corps féminin sont importantes, car d’elles vont dépendre le type de sport à pratiquer de même que son intensité. Encore une fois, c’est une généralité, mais il existe un tas de contre-exemples.

Les ligaments


Les femmes ont une laxité et un jeu articulaire plus important que les hommes. Cette laxité ligamentaire est encore plus importante au moment de l’ovulation ce qui doit inciter à une certaine prudence en sport à cette période, car les blessures ligamentaires et articulaires peuvent survenir facilement.

Si cette hyperlaxité peut être un atout dans certains sports comme la gymnastique, le patinage ou la danse, elle est souvent un inconvénient dans bon nombre d’autres sports qui nécessitent une bonne stabilité des articulations. Les sportives hyperlaxes sont beaucoup plus sujettes aux pathologies ligamentaires.
Cette laxité articulaire importante ne doit pas être confondue avec une grande souplesse. En effet, certains muscles peuvent être très raides et les articulations sur lesquels ils s’attachent trop laxes.

Musculairement


Pour le haut du corps, les performances chez la femme sont 40 à 60% inférieures, de 25 à 30 % pour le bas du corps.

À poids égal, les femmes ont plus de masse grasse et moins de masse musculaire que les hommes : 12 à 15 % de masse grasse chez l’homme contre 25 à 30 % chez la femme. Mais il existe une grande variabilité individuelle et ces différences dépendent aussi de l’âge. Néanmoins, les muscles des femmes contiennent moins de fibres musculaires et plus de graisse, ce qui implique une force musculaire moindre chez la femme.

Point positif pour les femmes, elles ont moins d’accidents musculaires que les hommes, en particulier moins de claquages musculaires, moins de tendinites ou de ruptures tendineuses. Mais, nous l’avons vu, elles sont plus sujettes aux problèmes ligamentaires.

Peptan / Collagne peptides
Peptan / Collagne peptides
Voir ce produit


Le corps d’un homme adulte produit en moyenne sept à huit fois plus de testostérone que celui d’une femme. En cas d’excès calorique, les hommes font du muscle ou brûlent de l’énergie, tandis que les femmes stockent du gras, et ça, ça nous rend folles !

Souvent notre compagnon mange ce qu’il veut s’en prendre un poil de gras alors que chez nous, le moindre excès tombe directement sur les hanches !

Les femmes sont plus prédisposées aux sports d’endurance. Les hommes quant à eux, sont meilleurs en sport explosif. Et plus la distance est importante, plus l’écart homme femme se réduit. Au marathon, les femmes sont meilleures qu’au 100 m. Les hommes sont plus rapides, les femmes plus endurantes.

Quels avantages pour la femme ?


Nous l’avons dit, elles possèdent un meilleur équilibre et une souplesse plus grande et pour cette raison les femmes sont plus à l’aise au yoga par exemple.

Leur mobilité articulaire est plus grande ce qui leur permet d’effectuer des mouvements musculaires dans leur amplitude complète.

Les changements hormonaux fréquents chez les femmes les conduisent à être plus à l’écoute de leur corps et meilleure dans la prévention des blessures.

Elles ont une résistance à la douleur plus accrue ce qui leur permet d’avoir une plus grande volonté sur les épreuves d’endurance longue ou elles obtiennent plus régulièrement des performances similaires aux hommes.

Conclusion


En conclusion, il est clair que sportivement parlant, l’homme possède des atouts indéniables. Il ne faut pas oublier qu’à l’époque de nos ancêtres, l’homme était destiné à la chasse, quant aux femmes leur rôle était de porter les enfants.

Il est vrai que depuis, nous avons fait du chemin et nous nous sommes révélées d’excellentes sportives dans bon nombre de disciplines. Malgré tout, notre génétique nous place en retrait quand on parle de musculation mais aussi de manière générale.

Il ne faut cependant pas faire de trop grande généralité, car heureusement, chaque individu est différent et certaines femmes auront une largeur d’épaules supérieure à certains hommes, tout comme certains hommes seront excellents au yoga.

Il est donc primordial de bien connaitre son propre corps, sa propre morphologie et d’être conscient de ses atouts, car nous en avons tous.

Quoiqu’il en soit, les épreuves sportives ne sont pas mixtes afin de respecter l’équité. Il n’est donc pas nécessaire mesdames de vouloir égaler nos homologues masculins.

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme