Les muscles travaillés


Faire un footing sur un tapis permet principalement de travailler les muscles des cuisses, les fessiers, les mollets et la zone abdominale. Cet effort va permettre de raffermir et de tonifier ces muscles.

Définition des tapis de course

On dit souvent que la course à pied est un sport complet, mais ce n'est pas tout à fait vrai. En effet, cette discipline sportive ne sollicite quasiment pas le haut du corps. Voyons en détail les muscles qui sont travaillés par le footing, que ce soit en plein air, ou sur un tapis de course :

Travail des cuisses :


En courant, vous aller travailler les cuisses. Et pour les cuisses, la course va les solliciter dans leur ensemble, c'est-à-dire en travaillant les quadriceps et les ischio-jambiers :
- Les quadriceps sont les muscles situés sur l'avant de la cuisse, ce sont des muscles très massifs. Ce sont eux qui dessinent « le fuselage » des cuisses. Ces muscles permettent de faire une extension de jambes.

- Les ischio-jambiers sont les muscles situés à l'arrière, ce sont les antagonistes des quadriceps, c'est-à-dire qu'ils ont une action opposée à ces derniers. Ils permettent donc de fléchir la jambe.

Lors de la course à pied, ces deux muscles vont être sollicités en alternance

Travail des fessiers :


Les fessiers eux aussi vont travailler lorsque vous allez courir, surtout si vous avez un tapis inclinable. En effet, plus vous allez accentuer l'inclinaison du tapis, plus le travail musculaire va se reporter sur les muscles fessiers.

Travail des mollets :


Les mollets, quant à eux, vont permettre l'extension de la cheville. Ils participent donc à l'impulsion au même titre que les quadriceps. À noter que comme pour les muscles fessiers, si vous augmentez l'inclinaison de votre tapis de course, vous allez augmenter en même temps le travail des mollets. Cela s'explique tout simplement par le fait que si votre banc est incliné, vous mollets seront davantage étirés. Et on sait qu'un muscle travaille d'autant plus qu'il est étiré lors de l'effort.

Travail de la ceinture abdominale :


Enfin, la ceinture abdominale va elle aussi être sollicitée de manière importante. Quand on parle de ceinture abdominale, on parle des muscles abdominaux (les grands droits et les obliques) et l'ensemble des muscles lombaires.

Cette zone musculaire va être sollicitée pour stabiliser le corps lors de la course car il ne faut pas oublier que la course se fait de manière asymétrique. Il y a donc un important travail de stabilisation dans cette zone, mais aussi de transfert de force entre le haut et le bas du corps.

Muscler ou tonifier et raffermir ?


Un point important à définir est de savoir si la course à pied va muscler ou simplement raffermir les muscles. Quand on parle de muscler les jambes, on entend le fait que ça va développer leur volume, donc avoir des muscles plus gros et plus fort.

Là, clairement, la réponse est non.

Courir ne permet pas de muscler les jambes

Tout simplement car ce n'est pas un type d'activité qui travaille de manière adéquate pour cela. Si vous souhaitez muscler vos jambes, nous vous conseillons plutôt de pratiquer la musculation.

Par contre, solliciter régulièrement les muscles de vos jambes, vos mollets et vos fessiers va permettre peu à peu de les tonifier et de les raffermir. Il faut donc bien faire cette distinction entre tonifier et muscler.

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme