Naturel et musclé c'est possible ?


On le dit assez souvent, mais quand on est dopé, sans enlever tous les sacrifices et la difficulté auxquels font face ces athlètes qui ont recours à ces anabolisants ou autres substances, c'est bien plus facile de faire du muscle (au moins au départ) et les produits ont tout de magiques, car les résultats obtenus sont bien loin de ce que l'on peut obtenir en étant naturel. Combien de muscle peut espérer gagner un pratiquant naturel tous les ans et jusqu'à quelle limite ? C'est ce que nous allons voir dans cet article ! Explications.


naturel et muscle



Les différents facteurs de croissance musculaire



Déjà les premières questions à se poser sont pour comment attendre son maximum et si on peut l'atteindre.

- Le programme : avant toute chose il faut être certain d'avoir un bon programme, et relativement tôt, bien que les progrès se fassent rapidement au départ. Le problème c'est qu'avec la foule d'informations et de désinformations présentes sur internet et les réseaux, on a tendance à faire pas mal d'erreurs. De plus on met un certain temps pour l'apprentissage moteur et la technique et cela dépend aussi de chacun. Certains gagneront de la force plus vite et pourront plus rapidement se concentrer sur leur prise de muscle.

- Le sommeil : pour gagner un maximum de muscle, il faudra dormir suffisamment un avoir un sommeil de qualité, ce qui est rarement le cas chez les jeunes (sorties, réseaux..) et ensuite chez des pratiquants plus âgés (vie de famille, stress, insomnies).

- la récupération : c'est un paramètre qui découle du précédent, mais la récupération n'est pas seulement dû au sommeil. On récupère à peu près de tout quand on débute, mais plus notre niveau va s'améliorer moins il faudra en faire et moins bien on va récupérer si l'intensité et le volume augmentent toujours. Il faudra bien s'échauffer, bien s'étirer, construire intelligemment son programme en fonction de soi, faire des auto massages, se supplémenter et si besoin avoir recours à un kiné, un ostéo ou des soins divers et variés..

- L'alimentation : on aurait pu commencer par ce point-là, car il est primordial. Bien sûr on est tous différents par rapport à l'impact d'une bonne alimentation, mais dans la majorité des cas on a bien plus d'énergie, on récupère mieux et on a davantage de résultats avec une alimentation saine, équilibrée et qui correspond à ses besoins et objectifs. Il est certain qu'avec elle, vous allez optimiser les gains que vous pouvez obtenir au naturel !

- Les contraintes de la vie quotidienne : il ne faut pas oublier que pour la majorité des pratiquants toute la vie ne tourne pas autour de la musculation. On pourra parfois s'entrainer 2 fois dans la semaine, parfois 5 et parfois on sera obligé de faire des pauses prolongées à cause de la fatigue, du travail, de la vie de famille, du stress, d'une baisse de motivation... Un pratiquant qui à 0 contraintes aura plus de chance de construire un maximum de muscles, car il peut être concentré totalement sur sa pratique !

- La génétique : vous avez avec vous un bagage de base et vous allez faire évoluer cette génétique au cours de votre vie. Chacun devra faire avec son système hormonal, son niveau de testostérone, la myostatine, sa sensibilité à l'insuline, ses os, ses insertions musculaires, son système nerveux, son caractère... vous voyez la liste est longue, car de très nombreux facteurs rentrent en compte !

- Les antécédents sportifs : c'est un facteur qui est rarement évoqué et pourtant ça va déterminer majoritairement la suite des évènements quand vous aurez passé la vingtaine d'années ! Le sport qui est fait quand les niveaux de testostérone connaissent leurs pics les plus hauts va conditionner votre potentiel musculaire que vous pourrez gagner. Si vous n'avez pas du tout fait de sport, la tâche va s'avérer plus compliquée ! Vous aurez aussi des sports qui utilisent préférentiellement les fibres lentes plutôt que les fibres rapides ou qui utilisent plus le bas du corps que le haut. Cela va également être déterminant en musculation quand on est naturel.

- Et enfin bien sûr le rôle des blessures ! Une blessure, c'est un arrêt de la progression pendant quelques semaines ou quelques mois. Et si elle touche une partie sensible (les épaules par exemple) ce sont plusieurs zones musculaires qui sont bloquées et qui risquent de régresser !

Donc pour parvenir à son max, il faudrait maximiser dés le départ tous ces facteurs, être certain de toujours tout faire bien, dédier sa vie et ce sport, mettre de côté la vie professionnelle, sociale et de famille et bien sûr ne jamais se blesser. Mission impossible pour la majorité des gens, qui tout simplement n'ont pas envie de vivre que pour la musculation.

La prise de muscle au naturel : des estimations



En théorie et d'après ce que l'on peut observer chez les pratiquants qui durent assez longtemps en musculation on peut estimer une prise entre 10 et 20kg de muscle naturellement. On ne peut faire qu'une moyenne, car on ne peut pas vraiment dire si tous les facteurs sont tous présents chez un pratiquant. S'il est doué, commet très peu d'erreurs au départ, s'alimente parfaitement selon ses besoins, a assez de temps à consacrer à la musculation et récupère super bien, forcément ce type de pratiquant aura tous les atouts dans sa manche pour atteindre le maximum de muscle que l'on peut obtenir en étant naturel. Mais si on faisait des statistiques, combien de pratiquants cela représente ? Peut-être même pas une dizaine de pratiquants par salle !

Ce qu'on peut sortir comme constante chez la plupart des pratiquants – et c'est encore quelque chose d'approximatif – c'est que 50% des gains au total vont se faire la première année de pratique si cette dernière est régulière et que l'alimentation est globalement assez bonne. Et ces gains vont diminuer petit à petit, car les gains de force sont moindres et que le corps s'adapte de plus en plus au stress apporté par l'entrainement ! Si c'était un processus linéaire, on prendrait 100 kg de muscles ! Donc globalement, les gains ralentissent avec le temps. Et au bout d'un certain temps, stagner (donc, maintenir ses gains passés) est déjà une victoire, car avec le temps, la récupération devient toujours plus dure et le risque de blessure plus grand.

Et ensuite, inéluctablement, il y aura une régression, l'âge gagne toujours !

On sait aussi aujourd'hui que les fascias qui entourent les muscles ne sont pas extensibles à l'infini (bien qu'ils s'adaptent aussi) donc le volume musculaire obtenu naturellement a une limite ! La deuxième est troisième année peuvent aussi vous faire gagner plusieurs kilos de muscle, mais il faut partir du principe qu'à partir de 4 à 5 années de pratique sérieuse, un athlète naturel s'approche déjà de son potentiel musculaire maximum. Plus les années vont passer plus ce sera du détail dans l'amélioration de votre physique !

Il s'en approche, ça ne veut pas dire qu'il l’atteint. Pourquoi ? Tout simplement, car pour cela il faudrait comme dit plus haut dédier sa vie à la muscu !

Et la prise de muscles sous produits dopants ?



Si les produits anabolisants ne faisaient pas de miracles, personne n'en prendrait et cela n'existerait même pas. Alors bien sûr chez certains l'efficacité n'est pas incroyable, car l'entrainement peut ne pas être bon et l’alimentation catastrophique. Les produits en eux-mêmes peuvent aussi être de mauvaise qualité. Mais globalement les progrès sont spectaculaires à tous les niveaux ! Les limites naturelles sont largement dépassées grâce à une meilleure récupération et à une prise de force qui dépasse largement les niveaux d'un athlète naturel (sauf peut-être pratiquant de force athlétique).

Les entrainements sont peut-être difficiles, mais c'est parce qu'ils peuvent l'être et sont plus exigeants, plus traumatisants, et plus longs qu'un entrainement de naturel, parce que les produits le permettent. Les athlètes sous produits dopants parlent tous d'une congestion qu'ils n'ont jamais ressentie auparavant, une absence de courbatures ou qui disparaissent incroyablement rapidement, un niveau de force décuplée et aussi des progrès visibles rapidement qui les poussent aussi à plus de dépassement de soi, de sérieux et qui les motive d'autant plus ! Le débat persiste encore, mais ce n'est définitivement plus le même sport et les mêmes résultats quand on prend ce genre de produits. Par rapport à notre limite de prise de muscle naturelle, là c'est juste 2, 3 ou 4 fois plus. Si tous les paramètres dont on a parlé pour le pratiquant naturel sont présents, alors les gains seront forcément encore plus importants !

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme