Un niveau de pro sans dope ?


De nombreux pratiquants pensent encore aujourd’hui qu'il est possible d'atteindre le niveau d'un pro sans dopage, grâce à la génétique ou le nombre d'années de musculation. En réalité, il en est tout autre chose. On vous explique pourquoi.


Niveau pro sans dope ?


Vous pensez qu'il est possible d'atteindre le niveau des pros sans avoir recours au dopage ? On vous le dit tout de suite, vous faites fausse route et nous allons vous expliquer pourquoi c'est tout simplement impossible ! Il suffit de savoir comment fonctionne le corps et les hormones pour comprendre. Il n'empêche que vous devez vous fixer des objectifs assez hauts à atteindre et essayer de repousser vos limites pour avoir de très bons résultats, mais comprenez que ce sera encore très loin des physiques qu'ils affichent.

Les limites du pratiquant naturel

Evidemment dans tous les sports et notamment en musculation on peut progresser très longtemps (si l'on a pas trop de contraintes) avec les bonnes méthodes, la bonne alimentation et la bonne récupération. On va gagner de la force, on va perdre de la masse grasse et on sera plus équilibré. Mais pour la masse musculaire, même en faisant tout parfaitement, il va y avoir un seuil à un moment où le corps n'évoluera pas ou vraiment de manière infime !

Alors bien sûr si vous avez comme idole l'élite mondiale du bodybuilding, vous allez avoir du mal à l'accepter. Déjà, dans les années 60, les athlètes naturels étaient rares mais aujourd’hui ça n'existe plus. Et avec la médiatisation, le sponsoring et les réseaux, les athlètes ont tout intérêt à le faire ! Que ce soit les mister olympia de 130 kg ou les mens physiques qui atteignent un niveau esthétique invraisemblable, vous ne pourrez même pas vous en approcher, même en ayant des prédispositions pour la musculation ! Les pros feront soit 30 kg de plus que vous, soit ils atteindront un niveau de masse grasse trop bas pour un athlète naturel (3% par exemple) ou carrément les 2 en même temps !

Pour rappel : vous ne pouvez pas être très massif ET très sec en même temps si vous êtes naturel. C'est l'un ou l'autre, pas les deux.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à regarder notre vidéo :

La plupart sont d'ailleurs quasiment secs à l'année, ce qui est impossible pour un pratiquant naturel, sauf si ce dernier est mince ! Et contrairement à ce que certains affirment un peu partout encore aujourd'hui, même avec 20, 30 ou 60 ans de pratique on ne peut PAS y arriver ! Aucune génétique, alimentation ou méthode d'entrainement ne permet d'y arriver … tout simplement car la dope permet de dépasser les limites physiologiques ! C'est pas juste pour aller plus vite, ça permet aussi de faire des choses impossibles !

Au final, il sera difficile de gagner du muscle après plusieurs années de musculation ou d'être très très sec, les tendons et les ligaments ont aussi une limite de résistance et de progression et on ne pourra que difficilement augmenter les charges de travail indéfiniment. On peut tout de même avoir un très haut niveau en restant naturel mais il y a une histoire de ratio. En général, on peut arriver au poids de sa taille pour 8% de masse grasse pour les meilleurs ou 2 ou 3 kg de plus avant de perdre son niveau de sèche.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur les limites de la progression au naturel


Le type d'entrainement des pros

L'énorme avantage procuré par les produits dopants est qu’ils permettent une récupération beaucoup plus rapide de sa séance d’entrainement. Et cela permet également d’augmenter de façon incroyable la synthèse protéique. Et pour les pros qui ingurgitent énormément de nourriture, l'autre avantage est qu'ils ne vont pas prendre autant de gras qu'un pratiquant naturel, car l'assimilation des nutriments est modifiée. Et il en va de même dans le sens de la perte de poids. La dope change donc tous les paramètres et repousse les limites du corps !

Grâce au dopage, les pros vont éviter les périodes de stagnation et ils vont pousser leur progression plus loin et plus longtemps. La durée de récupération étant réduite, ils peuvent enchainer plus de séances et augmenter considérablement le volume d'entrainement sans que cela ne pose de problème. Ils progressent extrêmement vite et vont largement dépasser le niveau de performance de n'importe quel pratiquant naturel.

Un pratiquant de musculation naturel a besoin généralement de 3 à 5 jours pour récupérer d'un entrainement intensif sur un gros muscle et s’entrainer à nouveau sur un même groupe musculaire. Pour un consommateur de produits dopants, le temps de récupération est bien moins important. Les pros peuvent facilement passer tous les jours 2 ou 3 heures à la salle et parfois 2 fois dans le journée quand ils font du double split ! Un volume et une intensité qu'on ne peut pas tenir sans dopage et même si on le tenait, on n'aurait pas les mêmes gains de masse musculaire !

Le dopage fait (presque) tout !

Déjà plusieurs études scientifiques ont été menées sur les effets d'une cure de testostérone par exemple. En 2001, des chercheurs ont donné différentes doses à des hommes en bonne santé pendant 20 semaines. La dose était quand même supérieure de 6 fois ce que l'on peut produire normalement, ce qui peut être couramment utilisé chez des culturistes pro (ça peut monter beaucoup plus haut que cela) et ils avaient l'interdiction de faire du sport ! Le résultat c'est que la masse musculaire maigre au bout des 20 semaines avaient augmenter de 7,9 kg en moyenne ! Sans rien faire !

Les professionnels prennent des doses plus élevées, pendant des périodes plus longues, s'entrainent et mangent comme des dingues donc imaginez la différence ! Le gain de masse musculaire explose et c'est carrément impossible d'obtenir les mêmes résultats sans dopage !

Donc non désolé, même avec du temps, de la motivation et de l’énergie, vous ne pourrez pas atteindre le même niveau qu'un pro dopé en étant naturel !

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme