Le Nutri-score


Un nouveau logo a été rajouté sur certains emballages produits depuis peu, pour rendre plus lisible et compréhensible l’étiquetage nutritionnel, il s'agit du Nutri-Score. Conçu dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (le même qui vous explique de ne pas manger trop gras / trop sucré / trop salé), le Nutri-Score fera progressivement son apparition dans les rayons de nos supermarchés. On vous explique en quoi il consiste !


Le Nutri-score

Au sommaire :
1. Comment lire ce logo ?
2. Comment est calculé le score ?
3. Quels sont les produits concernés ?
4. Pourquoi cette notation et pas une autre ?
5. Au final, c'est bien ou pas ?
6. Notre vidéo sur le Nutri-score

C'est dans le cadre de la loi de Santé de 2016 que le gouvernement français a recommandé la mise en place d’une information nutritionnelle claire, visible, et facile à comprendre pour tous les consommateurs qui sont perdus avec des étiquettes incompréhensibles pour la grande majorité. La valeur énergétique, les graisses saturées, les glucides, la quantité de sel et les informations y figurant sont trop nombreuses. Et surtout, les gens ne savent pas les lire : personne n'a jamais appris ça à l'école ! L’objectif est donc d'améliorer la compréhension des consommateurs et de les aider à acheter des aliments de meilleure qualité .

Comment lire ce logo ?

Le Nutri-score va figurer sur les emballages sous forme de logo, avec une lettre et une couleur. Le produit sera catégorisé selon une échelle à 5 niveaux :
- le produit le plus intéressant au niveau nutritionnel héritera de la note A ;
- tandis que le moins intéressant sera classé E.

Comment est calculé le score ?

Pour 100 grammes de produit, le score prend en compte la teneur :
- en nutriments et aliments qu'il faut privilégier c'est à dire les fibres, les protéines, les fruits ainsi que les légumes
- et ceux qu'il faut limiter : les calories, les acides gras saturés, les sucres et le sel

Un calcul qui comprend toutes ces valeurs permet donc de donner une note et une couleur pour évaluer en un seul coup d'oeil la qualité d'un produit.

La méthode de calcul du score a cependant été adaptée pour certaines familles d’aliments telles que les matières grasses ajoutées (beurre, huile), les fromages ou encore les boissons.

Quels sont les produits concernés ?

Tous les produits transformés et les boissons sont concernés par le Nutri-Score sauf quelques produits comme le thé, le café ou les herbes aromatiques. De même, les fruits, légumes et poissons frais ne sont pas concernés, ainsi que l'alcool.

Le gros problème du Nutri-Score est qu'il est facultatif pour le moment, et que cela repose sur le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs. Donc pas évident de contrer des lobbys ultra puissants du lait, des céréales ou des sodas par exemple. On peut voir que les grands industriels du lait se sont associés dans un « Centre de Recherches et d'Informations Nutritionnelles » (CERIN [archive]), et multiplient les conférences de presse pour essayer de mettre à mal les mesures de santé contraires aux intérêts financiers du lobby du lait. En effet quel serait l'intérêt pour certaines marques de vendre des produits avec la lettre E sur tous leurs emballages ? Pepsi, Coca-Cola, Mars, Unilever et Nestlé ont même proposé un dispositif d'étiquetage selon leurs propres règles !

N'hésitez pas à regarder notre dossier sur les bases de l'alimentation


Pourquoi cette notation et pas une autre ?

En 2016, l'Etat lançait un test avec différents systèmes de notation des produits :
- Le Nutricouleur de Nestlé, avec 3 couleurs qui montraient les teneurs (faible, moyenne ou forte) en matières grasses, acides gras saturés, sucres et sel.
- Le Nutrimark du groupe Leclerc avec une notation sur 5 étoiles et les portions journalières conseillées pour les calories, les matières grasses, les acides gras saturés, les sucres et le sel.
- Le Nutri Repère sous forme de graphique et de pourcentage
- ''Sens'' qui classe les produits selon leurs défauts et leur qualité nutritionnelle

Ils ont tous été abandonné car, pour l'Etat, ils n’étaient pas assez clairs pour le consommateur ou ne reposaient pas sur un algorithme assez précis pour calculer le score. Des pressions des industriels ont aussi été faites car certains systèmes étaient annoncés comme obligatoires.

Après plus d'un an de tests dans plusieurs grandes surfaces, c'est donc le système le plus abouti, précis et compréhensible qui a été retenu ! Mais c'est pas forcément le plus précis.

Nutri Repère par exemple était bien plus précis : il montrait sous forme d'un histogramme les teneurs en énergie / sucres / gras et acides gras saturés / lipides / sel, le tout en fonction des apports de référence (en gros un équivalent des AJR). Plus la barre du graphe était grande et plus le produit était dosé. C'est plus précis qu'une simple lettre, mais la plupart des gens n'auraient malheureusement pas su le lire … En même temps, il aurait peut être fallu leur apprendre, ce qui aurait été beaucoup plus sensé à long terme pour la santé de la population !

Nutri RepèreNotation Nutri Repère




Au final, Nutri-Score, c'est bien ou pas ?

L'étude réalisée en amont pour juger de l'efficacité de l'étiquetage a été en grande partie financée par le Fonds français alimentation santé, lui-même financé par l'industrie agroalimentaire… Le consommateur pourra-t-il donc se fier à la couleur de la pastille ?

De plus, au vu du mode de calcul, certains aliments intéressants pour la santé vont apparaître avec une mauvaise note : par exemple l'huile d'olive aura une note de D !

Autre désavantage, le score ne tient pas compte des additifs, édulcorants, colorants ou conservateurs, ni de la taille des portions ! Il propose une vision générale du produit sans donner d'explications sur sa composition exacte …

Enfin, on peut aussi rappeler que ce n'est pas parce qu'un produit est noté en vert qu'il sera possible d'en manger à volonté. Certains risquent de ne pas le comprendre.

Le mieux est visiblement encore d'apprendre à lire les étiquettes nutritionnelles et de limiter voire supprimer les produits transformés qui seront soit trop sucrés, soit trop gras, soit trop salés, soit les 3 en même temps ou attendre que des associations de consommateurs ou des organismes indépendants étudient les produits !

Notre vidéo sur le Nutri-Score

Comme on le dit depuis des années : mangez des produits bruts, ce sera toujours mieux pour votre santé ! Voici la notre vidéo pour vous expliquer de vive voix le nutri-score :


Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme