Résumé sur l'alcool, la santé et la muscu


En résumé : une consommation modérée d'alcool est bonne pour la santé, elle ne diminue pas la production de testostérone, elle ne fait pas prendre de gras, et ne limite pas la synthèse des protéines.


Pour bien comprendre l'ensemble de notre dossier, voici un petit résumé de ce qui a été dit dans les pages précédentes.

- La consommation modérée d'alcool est associée à une abondance de bénéfices sur la santé. L'effet à long terme sur la sensibilité à l'insuline et le poids corporel (via l'insuline ou la diminution de l'appétit) est particulièrement intéressant pour nous. Donc l'alcool pourrait aider à rester mince (ou à le devenir) à condition bien sûr d'être consommé de manière modérée. Et en plus de cela, il à un impact bénéfique sur la longévité : une faible consommation d'alcool aide à vivre plus vieux.

- Les effets négatifs de l'alcool sur la testostérone et la récupération ont vraiment été très exagérés par la communauté du fitness. Excepté une très grande consommation d'alcool avec une utilisation prolongée, l'effet n'est pas significatif et n'affecte en rien les gains musculaires et l'adaptation qu'induit l'entraînement. Donc ne vous inquiétez pas, vous pouvez boire quelques verres de temps en temps (tant que la consommation reste rare et modérée) sans que cela ait un impact notable sur vos performances. Par contre, attention aussi à l'apport calorique supplémentaire que cela peut parfois engendrer, notamment si vous êtes compétiteurs et/ou en période de sèche.

- L'effet de l'alcool sur la synthèse des protéines est inconnu chez les sujets humains. Ce ne serait pas correct de dire qu'aucun effet secondaire n'existe mais il serait également peu probable que de terribles effets secondaires existent comme voudraient nous le faire croire certaines personnes. Donc pour le moment, pas d'information ce sujet …

- L'alcool est converti en acétate par le foie. L'oxydation de l'acétate est prévalent sur l'ensemble des autres nutriments et est oxydé en dioxyde de carbone et en eau. Cependant, bien qu'il est un inhibiteur puissant de la lipolyse (c'est-à-dire l'utilisation des réserves de masse grasse du corps pour fournir de l'énergie), l'alcool / acétate seul, ne peut pas accusé de prise de gras. C'est toute la bouffe de merde qui est ingérée conjointement avec l'alcool qui cause la prise de gras : en effet, on prend rarement de l'alcool seul, mais la plupart du temps au cours d'un repas copieux et/ou au moment de l'apéritif. Et comme la prise d'alcool altère le jugement, on a tendance à manger de plus grandes quantités à ce moment-là, ou en tout cas des aliments moins intéressants d'un point de vue nutritionnel.


On en parle sur le forum : Alcool, sèche et musculation  


Articles complémentaires

Envie de progresser ?

TROUVE TON COACHING IDÉAL À L'AIDE DE NOTRE GÉNÉRATEUR :

Question 1
Je suis :