Les risques que peuvent comporter les diètes cétogènes


Malgré son efficacité à brûler les graisses, la diète cétogène comporte des inconvénients liés notamment à l'acidification de l'organisme qu'elle induit, propice à la perte de masse musculaire et à la fuite du calcium osseux. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui négligent encore l'importance des lipides, trop souvent diabolisés, alors que leur rôle est crucial dans quelque régime que ce soit, et plus particulièrement avec une diète cétogène.


Pourquoi est-il compliqué de faire de la diète cétogène, le régime de base du bodybuilder en phase de sèche ? Tout simplement parce que les risques que peuvent comporter les diètes cétogènes sont relativement importants. En effet, si les aliments ne sont pas choisis avec grand soin, ce type de diète comporte des effets pervers qui peuvent rapidement conduire à l'effet inverse : à savoir une perte importante de masse musculaire ainsi qu'à terme, divers problèmes de santé. La raison est liée à la modification de l'équilibre acide-base de notre corps.

L'équilibre acide-base peut être mesuré par le pH notre corps (vous vous souvenez tous des languettes de réactifs utilisées en cours de physique-chimie, le fameux papier pH qui mesurait justement le niveau d'acidité d'une solution). Notre corps a besoin de se situer dans une fourchette relativement équilibrée : le pH doit être entre 7,35 et 7,45, soit légèrement basique. Ce sont l'alimentation et l'hygiène de vie au quotidien qui influencent le niveau d'acidité. Il y a aussi d'autres facteurs comme l'âge ou des pathologies spécifiques, mais qui ne nous intéressent pas ici.
Les aliments les plus alcalins (basifiants) sont les fruits, les légumes, les racines, les aromates (sauf exceptions, comme le poivre blanc et la moutarde) ainsi que certains sels (bicarbonate de potassium) ou encore le calcium. Les aliments acidifiants sont ceux qui contiennent des protéines animales (donc toutes les viandes, poissons, œufs...), mais aussi ceux qui ont fait leur apparition avec l'alimentation moderne lors de la révolution du néolithique, créant une acidose permanente chez la majorité de la population. Il s'agit notamment des céréales et de tous leurs dérivés (pains, pâtes etc.), du lait et de tous ses dérivés (laitages, fromages etc.), de la charcuterie, et du sel.

Concernant le sel de cuisine, fortement acidifiant, on le rencontre malheureusement très souvent dans nos aliments modernes. Pire, il est presque toujours associé à des aliments qui sont eux aussi source d'acidité, comme les céréales (le pain), les viandes (la charcuterie) etc.

Contrairement à l'alimentation de l'homme du paléolithique, nous consommons de bien trop grandes quantités de chlorure de sodium (le sel de cuisine) et quasiment pas de bicarbonate de potassium. Or, notre profil génétique est sensiblement le même que celui de l'homme du paléolithique : ce bouleversement alimentaire n'est pas sans conséquences sur la santé.

À noter que les huiles végétales ainsi que le ghee (beurre clarifié) n'ont pas d'impact sur la balance acide / base. De plus, limiter les apports lipidiques en plus des glucides est une grosse erreur : les graisses sont des nutriments essentiels au fonctionnement du corps humain, au même titre que les protéines. Les restreindre fortement (voire les supprimer) entrave un grand nombre de processus biologiques fondamentaux (le renouvellement cellulaire, l'assimilation des nombreuses vitamines liposolubles, synthèse hormonale, etc.), et ceci ne peut avoir que des répercutions désastreuses sur la santé.

Nous ne parlerons donc même pas des performances sportives... Une diète ou l'on supprime glucides ET lipides est une diète suicide !

Carni X de Scitec

Carni X de Scitec



Les diètes cétogènes peuvent donc être fortement acidifiantes si les aliments ne sont pas choisis judicieusement. La diminution de la valeur du pH sanguin a trois conséquences néfastes pour l'homme :

- Le catabolisme musculaire en sera accru et la fonte des muscles accélérée. Évidemment ce n'est pas ce qu'un culturiste recherche.

- Une élimination du calcium contenu dans les os. Cela explique l'importance de l'ostéoporose dans les sociétés modernes : le corps cherche à rétablir l'équilibre acide-base en puisant dans les sources de minéraux basifiants qui sont à sa disposition ; il ne cherche pas loin puisqu'il trouve dans le calcium osseux de quoi rétablir l'équilibre au détriment de la solidité de nos os.
- L'acidose produite peut aussi dans de rares cas favoriser la mauvaise haleine : l'excès de corps cétoniques étant éliminés par les urines mais aussi dans l'air par l'intermédiaire des poumons.

- Ajoutons que les diètes cétogènes sont déconseillées sans suivi médical pour les personnes diabétiques. Au-delà de ça, les risques encourus lors d'un régime cétogène étant relativement importants, il est très fortement conseillé de se faire si vous optez pour ce type de régime.

- Comme vous le voyez, les diètes cétogènes peuvent avoir un certain nombre de risques.


On en parle sur le forum : Les diètes cétogènes