Body composition et variation du poids


La variation du poids va dépendre du nombre de calories que vous allez ingérer, alors que le « Body composition » (la composition de votre corps en terme de masse musculaire et de masse maigre) va aussi varier en fonction du type de nutriments que vous allez apporter avec votre diète.


Pour comprendre le fonctionnement de la prise et de la perte de poids il faut d'abord regarder la manière dont le corps gère les macro nutriments.

Ces macro nutriments peuvent être soit oxydés soit stockés, l'augmentation de l'oxydation d'un nutriment est proportionnellement inverse à la capacité du corps à stocker ce nutriment en fonction de l'apport journalier du nutriment.

Concrètement, le stockage des lipides étant illimité dans les adipocytes (les cellules graisseuses). Lorsque les adipocytes existant dans le corps sont remplis, ils se multiplient, rendant le stockage virtuellement illimité. L'augmentation de la consommation de lipides n'augmente pas l'utilisation des lipides comme source énergétique, mais plutôt leur stockage. On notera également que les lipides peuvent être stockés dans les réserves de lipides intra musculaires.

Le stockage des glucides est quant à lui bien plus limité, ils peuvent être stockés dans le glycogène (c'est-à-dire les réserves de glucides du muscle), dans le glycogène hépatique ( c'est-à-dire le glycogène du foie), ou dans les adipocytes sous certaines circonstances exceptionnelles.

Muscle des bras



La consommation de glucides d'une personne ayant une diète « normale » et ayant un besoin calorique de 2700 calories est d'environ 400g (soit 1600 calories), mais le corps est très doué pour moduler l'oxydation des glucides en fonction de leur apport. Manger moins de glucides va réduire l'oxydation des glucides par le corps et entraîner une diminution des réserves de glycogène. Ainsi la capacité du corps à stocker les glucides augmente (car le glycogène n'est pas rempli) donc l'oxydation étant proportionnellement inverse à la capacité du corps à stocker le nutriment selon l'apport journalier de ce même nutriment, le corps devra oxyder plus de lipides pour servir d'énergie.

Ainsi manger moins de glucides fait brûler plus de lipides. Ce qui ne veut pas dire qu'une diète faible en glucides est plus efficace pour perdre du gras, car les diètes faibles en glucides sont également riches en lipides, ce ne sont donc pas les lipides stockés qui seront oxydés, mais ceux ingérés.

Enfin les protéines ne peuvent pas être vraiment stockées, mais vont servir à faire des hormones, enzymes et muscles, tandis qu'une part de l'apport dépendant de la quantité ingérée sera oxydée pour servir d'énergie. Le besoin en protéine d'un individu normal est d'environ 60 grammes par jour, en musculation, la dose est plus importante. Plus la consommation de protéines augmente plus la quantité qui sera oxydée augmente. La vitesse de digestion des protéines est également importante dans ce cas, en effet un apport important de protéines en peu de temps alors que le corps n'en a pas le besoin se traduit par une augmentation de l'oxydation des protéines. Des protéines rapides comme la whey doivent donc être ingérées uniquement autour de l'entraînement, lorsque le corps en a besoin.

Au final plus l'on mange de protéines et de glucides, plus ceux-ci sont utilisés pour produire de l'énergie, et moins les lipides sont oxydés.

Les modifications corporelles en fonction de l'alimentation :



Concrètement si l'apport calorique est égal à la dépense, tout l'apport calorique sera utilisé pour faire fonctionner le corps, et rien ne sera stocké. Cependant si l'apport calorique n'est pas égal au besoin du corps, les réserves énergétiques en seront affectées.

Si l'on dépasse notre besoin calorique, les lipides n'étant pas tous oxydés, vu que les glucides et protéines sont oxydés en priorité, les lipides alimentaires ingérés vont être directement stockés dans les adipocytes.

Dans ce cas pourquoi ne pas supprimer les lipides, pour empêcher tout stockage dans les adipocytes?

La raison en est simple, comme expliqué précédemment, les glucides peuvent sous certaines conditions être stockés dans les adipocytes. Il existe deux cas possibles, le premier est lorsque les réserves de glycogène sont remplies et que le total calorique de l'individu est largement dépassé. Il est très peu probable qu'un tel cas arrive, à moins de prendre plus de 700 grammes de glucides plusieurs jours consécutifs.

Le second cas se produit lorsque l'apport calorique est supérieur à la dépense, et que les quantités de lipides ingérées sont trop faibles pour permettre le stockage de tout cet excédent, les glucides vont donc être transformés par le biais de la gluconéogénèse pour pouvoir être stockés sous forme de graisse.

Ainsi la suppression des lipides ne va pas vous empêcher de grossir. A cela s'ajoute le fait que les lipides sont essentiels à la conservation de taux élevées d'hormones, à la santé (notamment les oméga-3) et sont également importants au niveau gustatif, permettant d'ajouter du goût aux aliments. Il s'agit donc d'un élément essentiel que ce soit au niveau physiologique ou psychologique.

Enfin la transformation des protéines en graisse est encore plus improbable que celles des glucides, car dépasser son besoin calorique avec des protéines uniquement est impossible pour la très grande majorité des cas. Par exemple si le besoin calorique d'un individu est de 3000 et qu'il mange 1200 calories de protéines et 2000 calories de lipides, ce sont les lipides qui seront stockés. La probabilité que l'individu arrive à manger ses 3000 calories uniquement sous forme de protéines est très faible, cela signifierait manger 750g de protéines, soit environ 3kg de viande blanche.


On en parle sur le forum : Les fondamentaux de la nutrition  



  Choisissez votre coaching par AM :


Toute la qualité des conseils et du suivi All-musculation dans nos coaching !
Dés 29€/mois
Programmes d'entrainement + nutrition !