Les peptides : nouveau dopage ?


A cause d'enjeux ou de la volonté de toujours se surpasser et de surpasser les autres, l'homme tente depuis très longtemps d’améliorer ses performances physiques. Le dopage dans le sport en général en est la preuve : gagner en force, en vitesse, en endurance, en masse musculaire, tout est bon pour tomber dans les substances illicites. Attardons-nous ici sur un nouveau phénomène de dopage : les peptides.


Peptides : nouveau dopage

Au sommaire :
- Définition des peptides
- Résultat des recherches
- Un dopage sous forme injectable
- Des molécules qui ne se détectent pas
- Vidéo sur les peptides

Malgré des méthodes toujours plus poussées pour contrôler le dopage, on a droit à des scandales à toutes les compétitions internationales. Et si certains sportifs professionnels sont aujourd'hui dissuadés d'avoir recours à de telles pratiques, la recrudescence du nombre de sportifs amateurs qui en utilisent, est par contre, elle, beaucoup plus forte.

Et apparemment ce n'est pas fini car les autorités et organismes qui luttent contre le dopage ont du souci à se faire avec une forme de produits pour le moment quasiment indétectables : les peptides !

Ces peptides, c'est quoi ?

Ce sont des hormones qui sont naturellement synthétisées par le corps. Ces hormones peptidiques jouent un rôle de ''messager'' et amènent en fait l'organisme à produire davantage d'hormones. Elles vont par exemple favoriser la production de testostérone ou encore de corticostéroïdes. Les sportifs vont donc avoir une production massive d'hormones anabolisantes ou anti-inflammatoires.

Les peptides sont des molécules créées en assemblant deux ou plusieurs acides aminés. La recherche sur ce type de molécules a abouti il y a à peine quelques années ! L'objectif est en fait de booster notre génétique en quelque sorte ! C'est d'ailleurs l'agence mondiale antidopage qui parle de ''dopage génétique'' et qui a anticipé le mouvement en les inscrivant sur la liste officielle des « substances dopantes et méthodes interdites ».

Le résultat des recherches

L'équipe du docteur Se-Jin Lee de la John Hopkins University à Baltimore (Etats-Unis) a réalisé en 2007 des tests sur des souris avec des hormones peptidiques, qui produisaient ainsi beaucoup plus de follistatine (une hormone qui favorise la croissance musculaire) et moins de myostatine (une protéine qui la limite). Une autre équipe a aussi réussi à faire courir des souris deux fois plus longtemps !

Sur tous les tests réalisés, aucun effet secondaire ou presque n'a été détectés par rapport au nombreux tests réalisés avec des stéroïdes anabolisants.

Une dope sous forme injectable

Tout comme les stéroïdes anabolisants, les peptides sont fabriquées sous forme injectable pour une efficacité plus grande. Les chercheurs travaillent toujours pour trouver des effets aussi efficaces sous forme orale et qui sont moins agressifs pour l'organisme que les injections.

Des molécules qui ne se détectent pas !

Parmi les plus anciennes hormones peptidiques connues, on trouve la HGH, effets secondaires contrairement aux produits dopants classiques.

Une nouvelle génération de peptides va donc voir le jour avec des effets toujours plus poussés pour la récupération musculaire et tendineuse, la musculation, le vieillissement ou encore la perte de poids.

Jusqu’à présent, les athlètes craignaient une suspension et une lourde amende en cas de contrôle positif. Mais avec ce type de dopage, quasiment indétectable pour le moment, bon nombre de sportifs s'orientent de plus en plus vers ces peptides.

Et comme ces produits dépassent le cadre du sport, on peut ainsi craindre qu'ils soient à terme consommés par tout le monde !

Vidéo sur les peptites

Retrouvez toutes les informations sur les peptides et leurs dangers dans cette vidéo dédiée :


Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme