Peser ou non son alimentation ? 


La balance alimentaire et l'accessoire indispensable dans la cuisine de tout pratiquant de musculation qui aurait un niveau un peu avancé. Mais peser tous ces aliments est une contrainte conséquente au quotidien et tout le monde n'a pas envie de s'y mettre.

Est-ce vraiment indispensable afin de progresser ? On vous donne notre avis !


Rappel sur la nutrition

Vous connaissez certainement le rôle crucial de l'alimentation dans un objectif sportif ou de santé quel qu'il soit. 

En effet, que l'on est en vie de faire une prise de masse, une sèche ou même de se remettre simplement en forme, le contenu de votre assiette sera déterminant dans cette réussite.

Quand on voit des pratiquant se rendre à la salle depuis des années, et ne voir aucun objectif être atteint ou aucune progression significative alors qu'il s'entraîne avec acharnement c'est souvent que le problème vient de la nutrition.

Ce sont deux éléments qui vont de pair, il ne faut donc en négliger aucun !

Votre corps durant les séances subit une dépense énergétique importante et a besoin d'une répartition équilibrée de macronutriments afin de se reconstruire dans les meilleures conditions.

Le but de peser ses repas ?

 

Si vous êtes déjà conscient du rôle de l'alimentation pour votre organisme afin de rester en bonne santé et d'attendre vos objectifs c'est un premier pas.

Maintenant vous vous demandez sûrement « et si je mange tout ce dont mon corps a besoin sans forcément poser mon alimentation cela revient au même, non ? »

La réponse est définitivement non ! 

Manger de façon anarchique en vous entraînant régulièrement pourra vous donner des résultats, mais uniquement si vous êtes totalement débutant, et ce pendant une courte période.

Lorsque vous souhaitez faire une recette de cuisine, vous allez suivre scrupuleusement le grammage de chaque aliment et le protocole de la recette afin de la réussir. Vous n'avez pas à vous lancer dans une recette que vous n'avez jamais faite à l’aveugle à moins de prendre le risque de la rater.

C'est la même chose avec votre objectif physique ! Si vous faites les choses au hasard vous risquez d'avoir des résultats hasardeux. 

Même si vous avez une petite idée des quantités qu'il vous faut vous n'êtes jamais sûre de tomber au gramme près sur la bonne quantité. Vous risquez donc fort de vous retrouver avec 100 g de riz un jour et 150 g le lendemain. 

Et si vous cumulez ce type d'écart, cela peut très vite avoir une différence à la fin de la semaine. 

Au final, vous aurez peut-être consommé 3500 ou bien 2500 calories au lieu d'en consommer 3000 et vous ne serez plus sur l’objectif.

Cela peut vous paraître trop strict ou trop contraignant, mais c'est une démarche cruciale si vous êtes vraiment motivé à avoir des résultats satisfaisants. Tout bon coach qui se respecte ne vous suivra pas si vous refusez de peser vos repas.

Faut-il tout peser scrupuleusement ? 

En principe il est préférable de poser tous vos macronutriments afin qu'il n'y ait pas de doute. En revanche certaines familles d'aliments sont à surveiller de manière plus détaillée que d’autres.

Les féculents et légumineuses (toutes sources de glucides) sont la famille d'aliments pour laquelle vous ne pouvez pas estimer la quantité à vu d’oeil. 

En effet, c'est dernier étant les plus riches en glucides si la quantité consommée est insuffisante vous risquez d'aboutir à une perte d'énergie, inversement une quantité trop grande vous mènerait à un surplus de gras.

Les protéines sont un tout petit peu moins importantes, car vous bénéficiez d'une amplitude dans l'apport recommandé. De plus, vous voulez acheter généralement au poids du morceau, donc vous avez déjà une petite idée en ouvrant la barquette de combien vous allez consommer.

Les lipides en revanche sont à peser scrupuleusement, car une erreur pourrait être fatale en termes de calories étant donné que le rapport est bien plus élevé.

La famille d'aliments où vous avez le moins à vous soucier des quantités sera les légumes en particulier les légumes verts, vous pouvez presque les consommer à volonté !

Au fur et à mesure de la pratique, vous allez vous rendre compte que peser tous vos aliments n'est pas si contraignant que ça lorsque vous êtes bien organisé. Mais est-il utile de le faire constamment et pour tout objectif ?

Peser pour toujours?

Évidemment que selon l'objectif est est le stade où vous en êtes dans celui-ci il ne sera pas utile de peser tout tout le temps. 

À moins d'avoir un objectif de compétition ce qui n'est pas la majorité d'entre vous, vous n'aurez pas besoin de vous balader avec votre balance alimentaire à la main toute la journée.

Encore une fois c'est une question de logique, de timings et de possibilités !

Si vous avez un travail de commercial que vous êtes sans arrêt sur la route et que vous mangez avec des clients au restaurant tous les midis, vous savez très bien que vous ne pourrez pas poser vos aliments durant votre déjeuner.
Cela restera un frein à votre objectif et vous devrez accepter que pour vous l'accomplissement de celui-ci se fasse sur une période plus longue. Durant votre déjeuner privilégier les assiettes les moins caloriques poisson blanc, légumes, féculents et soyez beaucoup plus carré sur le reste de votre journée.

En revanche, si vous êtes enfin de sèche pour une compétition vous ne pourrez pas vous permettre de ne pas peser chacun de vos macronutriments au gramme près, légumes inclus.

Ainsi si vous êtes dans le cas de figure du commercial qui mange au restaurant tous les midis, il sera peut-être un peu utopique de vouloir préparer une compétition de body-building dans ces conditions. 

Avec l'expérience, et si vous avez posé vos aliments pendant plusieurs mois, vous saurez jauger approximativement les quantités dont vous avez besoin. Cela reste de l'approximatif et vous devrez donc de temps en temps reprendre la balance pour voir si les quantités ne varient pas trop à la hausse ou à la baisse.  

Conclusion et vidéo :


En conclusion, si vous n'êtes pas prêt à peser vos aliments afin d' atteindre votre objectif il faudra peut-être commencer par vous poser des questions sur votre motivation à atteindre ce dernier.

Il s'agit certes d'une contrainte non négligeable, mais il ne faut pas tomber dans l'excès, car en fonction de votre but final vous pourrez vous permettre d'être plus ou moins tolérant.

Enfin l'oubliez pas d'être plus vigilant sur certains macronutriments que sur d'autres comme les lipides et les glucides qui s’ils ne sont pas respectés peuvent très vite faire une différence non négligeable.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière de répartir vos macros nutriments ainsi que vos repas ne manquerait pas de vidéo sur le sujet ! 




Envie de progresser ?

TROUVE TON COACHING IDÉAL À L'AIDE DE NOTRE GÉNÉRATEUR :

Question 1
Je suis :