Relancer son métabolisme


Vous avez l’impression que votre poids est au point mort et malgré tous vos efforts, rien ne bouge ! Si ça dure depuis quelque temps c’est sans doute que votre métabolisme tourne au ralenti. Pas de panique, ce n’est pas une situation immuable !

métabolisme


Pour rappel, votre métabolisme de base est déterminé par l’énergie que nécessitent vos fonctions vitales : respiration, battement du cœur, digestion, maintien de la température corporelle.

On a expliqué ça en détail dans le tuto 1 Nutrition : le métabolisme

Le métabolisme est-il génétique ?

Beaucoup de pratiquants pensent que le métabolisme ne peut pas être modifié et donc que soit on a la chance de bénéficier d’un métabolisme rapide soit on est coincé avec un métabolisme lent.

Mais ce n’est pas tout à fait comme ça que ça fonctionne !

En effet, vous pouvez faire bouger le curseur ou même inverser la tendance dans un sens comme dans l’autre.

Par exemple, vous pouvez augmenter votre besoin énergétique et donc booster votre métabolisme !

Mais avant de vous expliquer comme faire évoluer votre métabolisme à la hausse, on va d’abord vous expliquer comment votre comportement alimentaire et votre quotidien ont potentiellement ralentis votre métabolisme.

Comment le métabolisme ralentit ?


Hormis le fait que vous pouvez avoir un métabolisme lent à l’origine, il existe un tas de manières de ralentir votre métabolisme jusqu’à ce qu’il soit un niveau tellement bas que votre poids ne bougera plus du tout et que vous ne pourrez plus rien en faire.

Tout d’abord vous le savez peut-être, mais plus on a de muscles et plus on dépense de l’énergie, donc plus notre métabolisme est élevé. Ainsi si vous ne pratiquez pas d’activité physique ou très peu, vous pouvez être sûr que votre métabolisme sera plus bas qu'avec du sport.

C’est pour cette raison qu’on vous conseille sans cesse la musculation !

Mais d’autres facteurs peuvent également être la cause d’un ralentissement du métabolisme comme par exemple le manque de sommeil, le stress, un régime trop restrictif ou déséquilibré, un rythme de repas désorganisé…

En effet, si on prend un exemple très concret d’une personne qu’il souhaite perdre du poids et qui mange actuellement 1500 calories par jour. Inévitablement cette personne va choisir de réduire son apport calorique et donc de manger seulement 1300 calories par jour.

Les premiers temps cette personne va sans doute perdre du poids !

Elle se dira chouette ça fonctionne ! Puis quelques semaines plus tard quand son poids se stabilisera elle descendra à nouveau les calories et tombera à 1200 calories par jour. Puis elle descendra à nouveau à 1100 calories par jour jusqu’à ce que son organisme se disent que « ça suffit ! » n’ayant plus assez d’énergie à fournir pour subsister. (sans compter bien sûr les risques pour la santé de manger aussi peu).

Mais alors que va-t-il se passer ? Bien sur cette personne ne va pas mourir en quelques jours.
Par contre, à force de subir ces baisses, l’organisme va entrer dans un mécanisme de défense via plusieurs stratégies, il va chercher à réduire ses dépenses énergétiques.

Pour cela il n’hésitera pas à taper dans vos muscles afin de trouver les nutriments nécessaires, des acides aminés, de l’énergie, … il va donc réduire votre masse musculaire. Il va réagir également en modulant les hormones par exemple en faisant chuter la leptine une hormone qui régule l’appétit et les réserves de graisse de l’organisme. Vous subirez également une chute au niveau des hormones thyroïdiennes de la testostérone …

Vous l’aurez compris, vous aurez beau vous restreindre, votre poids ne bougera plus !

Votre corps aura pris le contrôle de la situation, non pas pour vous emmerder ou parce qu’il n’a pas envie que vous perdiez du poids, mais uniquement pour vous garder en vie !

Cette adaptation nous a longtemps fait croire que le métabolisme pouvait se « cracher » et que l’on pouvait faire chuter son métabolisme basal de manière irréversible !

Rassurez-vous ce n’est pas le cas, on peut tout à fait inverser la balance !

A noter toutefois pour pondérer tout ça : bien sûr ses mécanismes ont 2 limites : votre santé et votre vie. A un moment donné, le manque calorique trop prolongé va rendre le mécanisme de survis inopérants. Cela va alors entrainer des problèmes de santé important, une perte de poids massive et bien sûr finir par le décès.

Comment booster son métabolisme ?

Tout d’abord il faut vous demander si vous n’arrivez pas à perdre du poids parce que vous avez ralenti votre métabolisme ou bien parce que vous mangez en trop grande quantité !

En effet, beaucoup de personnes pensent ne pas manger beaucoup, mais consomment des aliments à forte teneur en calories, ou multiplient les petits plaisir, et au final ils dépassent largement leur besoin calorique sans s’en rendre compte.

Si vous êtes dans le premier cas, et que malgré une restriction calorique forte, et une activité physique intense vous n’arrivez plus à perdre de poids, dans ce cas vous pouvez appliquer ces différents conseils :
Faites attention à consommer assez de protéines
Mangez à des heures régulières et de façon équilibrée
Bénéficiez d’un repos suffisant afin de diminuer la fatigue et le stress
Mangez des aliments bruts non transformés
Augmentez petit à petit votre apport calorique
Garder une activité physique régulière
Répartissez vos repas en plus petites portions plus fréquentes

Si on prend mon exemple, je suis passé de 1500 calories par jour à 3000 calories par jour en quelques mois. En m’entraînant de manière intensive, en fractionnant mes repas, en mangeant équilibré, en faisant attention à mes heures de sommeil et à mes carences je suis parvenu à augmenter la quantité d’énergie brûlée par mon organisme au quotidien.

Attention, des facteurs santé peuvent affecter grandement votre métabolisme par exemple une production trop élevée de cortisol, un taux d’insuline trop élevé, une thyroïde détraquée, un taux de ces progestérones trop faible, un manque de testostérone, une dégradation du microbiote intestinal, un manque de vitamines et minéraux

Ce type de symptômes doit être réglé afin de pouvoir améliorer son métabolisme !
Enfin la reprise de certains traitements médicamenteux ainsi que l’âge ralentissent de manière incontestable votre métabolisme.

De plus, pour toutes ces questions de santé, qui vont influencer votre poids, il est crucial de manger mieux : des aliments frais, sains, de bonne qualité et non transformés vous permettent de mieux maitriser vos apports calorique, mais aussi au global de vous apporter bien plus de fibres, de vitamines et de minéraux. L'impact sur la santé, votre système digestif et donc votre métabolisme sera majeur.

À l’inverse, il existe une minorité de personnes qui bénéficie d’un métabolisme rapide et souhaitent désespérément prendre du poids. Bien sûr dans ces cas-là on ne va pas vous conseiller nécessairement de ralentir votre métabolisme ça ne serait pas vraiment une bonne idée pour votre santé ...

Nous avons fait une vidéo dédiée sur le sujet, on vous donne tous les conseils afin de prendre plus facilement du poids tout en respectant votre santé, n’hésitez pas à aller la voir.

Conclusion et vidéo


Pour conclure, abordons le concept de crash métabolique ! Certes si vous avez mis à mal votre organisme pendant plusieurs mois, il faudra sans doute plusieurs mois avant de corriger la manière dont votre corps fonctionne, surtout si en plus cela à entrainé des problèmes de santé.

Il faudra donc être patient et peut-être même en passer par une légère prise de poids avant de pouvoir retrouver un métabolisme qui fonctionne de manière correcte.

Mais n’oubliez pas que le corps est une formidable machine qu’il possède une immense capacité d’adaptation.


AMFitbook