Simplifiez votre CrossFit et devenez plus Fit


Le plus n'est jamais synonyme du mieux. Au contraire ! Réduisez les WoDs complexes et vous progresserez comme jamais !

Arrêtez la complexité en CrossFit


Comme pour toute pratique sportive, l'erreur est possible dans la programmation des séances de CrossFit. De ce fait, cette pratique sportive peut aussi bien vous réussir comme vous détruire irrémédiablement. C'est pourquoi il convient de pratiquer de manière encadrée dans une salle proposant des Coachs diplômés et certifiés CrossFit.

Les bases pour les WoDs CrossFit



En CrossFit, contrairement à ce que l'on peut voir sur les vidéos Youtube, cela doit-être simple. Une belle séance est une séance simple et efficace !



Si vous avez besoin d'ajouter des fioritures, de rajouter encore et encore des exercices pour la rendre plus efficace, il y a de très forte chance que le WoD prévu ne respecte pas ce critère de simplicité et d'efficacité.

Certes, on voit de beaux chippers (enchaînement de +3 exercices), des combinaisons toutes plus funs les unes que les autres.

Pourtant, pour progresser, le maître mot est Simplicité. Quoi de plus beau qu'un WoD simple, limite simpliste, mais qui va vous en faire baver comme jamais sans avoir à se retourner le cerveau pour savoir quoi et comment le faire ?

D'ailleurs, ce que préconise CrossFitHQ, ce n'est pas la multiplicité des exercices, mais le cantonnement à 1, 2 voir 3 exercices pour chaque WoD. « Plus » est une exception visant à casser la routine, à mesurer les progrès ou se préparer à la compétition. Mais tout le monde n'est pas un compétiteur et surtout personne n'est en compétition permanente. Donc un peu de mesure ne fait pas de mal.

Les pires WoDs CrossFit



On ne va pas parler ici des WoDs dangereux, mal calibrés pour le débutant ou l'athlète blessé : aucun coach digne de ce nom proposera un exercice douloureux sur une blessure ni un effort trop important pour un débutant.

Non, on est plutôt dans la notion du « toujours plus ». « More is better » comme ils disent. Ce n'est pas vrai. Plus n'est pas mieux, mieux c'est plutôt le bon équilibre à trouver.

Et pour trouver le mieux, il faut commencer par épurer : enlever les scories, les fioritures qui ne servent à rien.

Vous connaissez la loi de Pareto ? Non ! Elle est simple : dans la vie, toutes nos actions sont régies par des tâches indispensables qui rapportent (progrès, plaisir, etc.) et des tâches non indispensables qui ne servent à rien d'autre que phagocyter notre temps et notre énergie. Les bénéfices qu'elles apportent sont trop faibles par rapport à l'énergie demandée.

En clair, 20% de votre temps est rentable, le reste, 80% de vos actions, sont des actions inutiles pour vos objectifs. Certes vous pouvez les effectuer pour arranger un ami ou un collègue, vous pouvez imaginer qu'elles sont indispensables. Mais au final, enlevez ces 80% et votre vie ne va pas s'écrouler ... mais quel gain de temps pour se reposer, profiter de la vie et donc grandir en tant que personne ou qu'athlète.

Et bien en sport et plus particulièrement en CrossFit, c'est pareil : la mode du toujours plus est totalement farfelue et n'apportera pas les progrès escomptés face à la dépense d'énergie supplémentaire demandée. Pire, vous allez vous fatiguer plus que nécessaire et soit vous stopperez l'entraînement plus longtemps pour récupérer, soit vous vous blesserez (et vous stopperez aussi l'entraînement). Bilan, la fatigue supplémentaire n'apportera pas autant de résultats que la quantité d'énergie dépensée.

Enlevez ces 80% inutiles. Vous passerez moins de temps à vous fatiguer, sans ralentir les résultats. Bien au contraire, vous améliorerez votre récupération, donc vos progrès.

Ne faites pas comme les champions !



Le débutant, et plus généralement les CrossFiteurs qui ne sont pas de haut niveau, n'ont pas besoin de complexité dans l'entraînement. Au contraire, c'est contre productif. Cette gestion de la complexité se fera soit au détriment de l'intensité, soit au détriment de l'adaptation. En effet, plus l'entraînement est complexe (exercices ou agencement d'exercices), plus le corps doit être près. Si c'est trop complexe, le corps subit au lieu de réagir. Au final, rien ne se passera (sauf peut-être le surentraînement, le vrai, pas la fatigue passagère).

Un diagramme est souvent utilisé en CrossFit pour identifier cela. C'est le diagramme du poisson (Dissecting the Fish, Lon Kilgore, CrossFit Journal Article mai 2008)

Courbe de complexité CrossFit



Que nous montre ce tableau ?

Tout simplement que les besoins de complexité pour progresser n'est pas en relation avec les aspirations de l'athlète, mais en lien avec son niveau réel d'entraînement. Pour bénéficier d'un entraînement, sa complexité doit être juste et non trop importante. Si elle dépasse un peu son niveau, il faudra plus de récupération (donc moins d'entraînements). Si elle dépasse de beaucoup, il n'y aura pas d'effet puisque le corps n'a pas les bases pour s'adapter (notamment au niveau nerveux).


On en parle sur le forum : Simplifiez Votre Crossfit Et Devenez Plus Fit  

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme