Traitements pour l'acné et muscu


L’acné est une maladie de la peau très fréquente qui touche de très nombreux adolescents et qui peut se poursuivre à l'âge adulte. Elle peut atteindre des formes très avancées qui peut recouvrir la quasi-totalité du visage ou du dos par exemple. En cas de degré sévère, des traitements assez lourds sont l'un des derniers recours pour faire disparaître l'acné. Quels sont les effets secondaires et existe-t-il des risques pour la musculation ? Explications.


Acné et musculation

L'acné c'est quoi exactement ?

Elle peut être tout à fait bénigne ou carrément sévère. Elle présente donc différents niveaux de gravité selon les individus. C'est en fait une affection des glandes qui produisent le sébum au niveau de la racine des poils. Les pores de la peau sont ainsi obstrués et cela provoque différentes lésions (points noirs, blancs, boutons, pustules, etc..). Les adolescents sont particulièrement touchés par cette affection, mais on retrouve aussi beaucoup de cas chez l'adulte.

Le GEA (Global Acne Evaluation) a classé l'acné en 5 grades : l'acné très légère, légère, moyenne, sévère et très sévère. Et en fonction du grade, différents traitements vont pouvoir être utilisés.

Quel traitement utilise-t-on ?

Pour le premier stade, on utilise un seul médicament, le trétinoïne ou adapalène. Pour le 2e et 3e degré, on associe généralement les 2 médicaments en traitement local.

Quand l'acné devient sévère, on rajoute en plus un antibiotique par voie orale. Cela peut déjà poser des troubles au niveau intestinal, car les antibiotiques sont mauvais pour notre micro-biote.

Pour le 5e degré, le plus sévère, celui où l'acné peut recouvrir la quasi-totalité du visage par exemple, ou qu'il existe un risque de cicatrice et de trouble psychologique pour la personne, on utilise un traitement très agressif, c'est un peu le dernier recours quand les précédents traitements n'ont rien changé ! Il s'agit de l’isotrétinoïne prise par voie orale que l'on connaît sous différents noms de médicaments : acnetrait, curacne, roacutane, etc..

L’isotrétinoïne est un dérivé de la vitamine A acide (également appelée acide tout-trans rétinoïque ou trétinoïne). Elle est fortement tératogène, c'est-à-dire à l'origine de malformations fœtales, et responsable d'effets secondaires plutôt gênants. Impossible de prendre ce traitement pour une femme enceinte ou souhaitons avoir un enfant ! Le premier traitement est d'ailleurs toujours effectué par un dermatologue et non par le médecin traitant.

Son efficacité est en revanche largement démontrée avec une disparition des lésions dans plus de 85% des cas avec de faibles cas de rechute par la suite.

Les effets secondaires

Ceux qui ont eu recours à ce traitement rapportent quelques effets secondaires gênants comme des saignements de nez très réguliers, le nez irrité, les lèvres très gercées et globalement la peau très sèche, souvent pendant plusieurs mois et toute la durée de la prise du médicament. Ces effets secondaires persistent même souvent après la fin du traitement.

Des effets plus graves sont aussi relatés. Certaines personnes racontent être extrêmement fatiguées et très anxieuses en permanence, pouvant conduire à des états dépressifs graves (beaucoup de cas chez les adolescents).

Le médicament étant très agressif et très acidifiant pour l'organisme, il existe de nombreux cas avec des problèmes aux os, aux articulations et aux tendons. Avec la pratique de la musculation en plus, on a un risque d'être fragilisé plutôt que de se renforcer. Avec une forte croissance à ce moment-là en plus, ça peut devenir assez compliqué, voire dangereux.

Dernier effet secondaire : ces produits sont photosensibles, donc l'exposition au soleil est fortement déconseillée, sous peine de subir de violents coups de soleil.

Heureusement, le traitement ne dure pas 10 ans, c'est quelques mois où il faut être particulièrement prudent et mettre la musculation de côté pour ne pas prendre de risque.

Le traitement augmente globalement aussi énormément le taux de cholestérol, qu'il faut contrôler en faisant des prises de sang régulières. Un mal pour un bien, car c'est l'occasion de surveiller son alimentation. C'est plus dangereux pour un adolescent qui mange des tacos et pizzas toute la semaine ! Il faudra faire attention à avoir une alimentation basifiante avec beaucoup de fruits et légumes et riche en fibres pour l’équilibre de l'appareil digestif.

Conclusion

Le traitement à l'isotrétinoïne se révélant très agressif pour le corps, il convient de prendre quelques précautions. Soit mettre la musculation de côté, soit y aller doucement sur l'intensité des trainings, et s'entraîner plus calmement pendant quelques mois, pour limiter le risque de blessures. Il faut donc s'armer de patience !

Et il y a également quelques précautions à prendre qui tiennent du bon sens comme le fait de ne pas toucher les boutons ou se gratter, ne pas s'exposer au soleil sans protection, nettoyer sa peau régulièrement et évidemment consulter un médecin ou un dermatologue si l'acné persiste et devient sévère.

Vidéo : Traitement de l'acné et musculation

Si vous voulez le détail de cet article en vidéo avec un peu plus d'explications, voici le lien pour en savoir plus sur ce sujet :



[meta]Pour estomper ou faire disparaître les symptômes de cette maladie de la peau fréquente chez de nombreux individus, il existe des traitements parfois assez lourd. On vous explique les conséquences qu'ils peuvent avoir sur votre training ![/meta]

Envie de progresser ?

Nos coachings Fitzone Trainer sont là !

1- Je choisis mon sexe
Homme
Femme
2- Je choisis mon objectif
Prise de
masse
Perte de
poids
3- J'obtiens mon programme